Nicolas Vitkieviez s’est bien inspiré de Leo Messi

0

Avec trois buts en dix minutes, l’attaquant uruguayen a offert la victoire à l’US Carouge sur le terrain de Meyrin II (1-3).

Mercredi soir, Nicolas Vitkieviez était au Nou Camp pour voir son Barça écraser Manchester City en Ligue des Champions (4-0). Pendant que Pep Guardiola subissait la loi du monstre qu’il a créé –Leo Messi, triple buteur–, l’attaquant de l’US Carouge en prenait de la graine. Le frère du Servettien Matias a décidé d’imiter le petit argentin le lendemain au Stade des Arbères. Il a d’abord patiemment attendu sur le banc pendant que ses coéquipiers résistaient aux assauts de la réserve meyrinoise, avant de rentrer en jeu en seconde période et de s’offrir un triplé.

Un buteur retrouvé

10 minutes ont suffi à l’Uruguayen pour faire pencher le match du côté de l’US Carouge. Entre la 72ème et la 82ème, l’attaquant s’est débarrassé de son vis-à-vis avant de croiser sa frappe dans le petit filet (0-1), a profité d’un ballon sauvé sur la ligne suite à un travail de Gressent (0-2), puis s’est fait justice lui-même après avoir été victime d’un penalty (0-3). Trois buts en 10 minutes, huit au total cette saison pour lui, et le match était réglé aux Arbères. La réduction du score meyrinoise par Thalmas a été trop tardive. “C’était un match serré, nous confie le triple buteur. Meyrin est une belle équipe, c’est des jeunes, ça va dans tous les sens. On a été solides derrière et on a bien géré le match. Après, j’ai pu rentrer et j’ai eu de la réussite”. 

De la réussite, certes, mais marquer des buts n’est pas quelque chose de nouveau pour l’attaquant charrúa, lui qui a déjà été meilleur buteur de 2ème ligue lors de la saison 2011-2012, devançant un certain Kevin Bua. “Ça fait plaisir de marquer des buts à nouveau, ça me manquait ! J’avais arrêté à cause de la naissance de mon fils, mais le foot me manquait trop. L’année dernière, je me suis blessé à l’adducteur et j’ai manqué une partie de la saison”.

Des résultats pour convaincre Del Rosso de rester

Qu’est-ce que cette victoire carougeoise donne au classement ? Inutile de préciser l’importance de ce succès pour les joueurs de Raffaele Del Rosso, l’entraîneur de cette troupe de joyeux lurons, qui reviennent désormais à hauteur de leur adversaire du soir avec 18 points. Ce qui donne une occasion en or pour le leader Meinier, qui en compte 19, de se distancer en cas de victoire dimanche contre Puplinge.

Del Rosso, qui est à la fois directeur technique du Meyrin FC et entraîneur de l’US Carouge, quittera a priori cette seconde fonction dès cet hiver, même si les joueurs vont tenter de le faire rester. Vitkieviez : “C’était un match spécial jeudi soir. On voulait gagner pour montrer à Raf qu’il ne fallait pas qu’il parte. On espère qu’on va réussir à le convaincre à travers les résultats. On aimerait bien viser la montée mais cela ne sera pas facile, il y a des bonnes équipes comme Meinier, Perly II ou Veyrier II. Pour beaucoup d’entre nous, c’est la dernière année pour jouer la montée. Après, on commencera à se faire vieux !”

En tout cas, à travers ses performances dans le foot amateur, Nicolas nous rappelle de nouveau qu’il n’y a pas qu’un seul Vitkieviez à Genève. “A chaque fois que je marque, il marque aussi. On va voir lundi soir à la Praille !”, plaisante-t-il.

 

MEYRIN FC II – US CAROUGE FC  1-3 (0-0)

Buts : 72’ Vitkieviez 0-1, 79’ Vitkieviez 0-2, 82’ Vitkieviez (P) 0-3, 85’ Thalmas 1-3

 

Photo : IV Sport (archives)

 

 

Share.