Niederhauser : « L’idée, c’était d’être parmi les équipes de tête à Noël »

0

La réserve servetienne a terminé le premier tour sur une victoire et passera la trêve à trois points des leaders. Nous faisons le bilan avec William Niederhauser.

C’est commun chez tous les entraîneurs : gagner le dernier match avant une longue trêve hivernale est toujours rassurant, car c’est celui qui reste dans toutes les têtes pendant des mois. Et lorsque la victoire permet de rester à trois points des leaders à mi-saison, on la savoure encore plus. C’est le cas de William Niederhauser et de son équipe M21 de Servette, qui ont remporté un vrai match d’hommes le week-end dernier contre Aigle (1-0), qui était l’un des co-leaders du championnat. Un penalty de Mario Machado au quart d’heure de jeu a suffi au bonheur des Grenat, qui terminent la première partie de saison en tant que meilleure défense du groupe.

Car, avec ce succès, la réserve servetienne reste dans le coup. Dans le coup de quoi exactement ? Rappelez-vous, avant le début du championnat, Alain Studer, le directeur sportif grenat, nous avouait que, dans un but de revaloriser l’équipe réserve, le club voulait que son équipe M21 monte en 1ère ligue « dans les meilleurs délais ». Alors se retrouver à trois points de la première place à l’heure de la trêve, c’est déjà un grand pas en avant pour une équipe qui ne goûte plus aux premiers postes depuis quelques saisons. L’heure est donc à la satisfaction et William Niederhauser revient avec nous sur ce premier tour.

 

Proxifoot : Vous terminez ce premier tour sur une victoire contre Aigle, une équipe qui était pourtant en forme. Comment s’est passée cette dernière sortie ?
William Niederhauser : On a fait un match plein, à savoir qu’on est restés cohérents par rapport à l’organisation et au jeu offensif, mais surtout en ayant un bon équilibre défensif car on savait qu’Aigle jouait très bien et très vite en contre. Donc on était une proie idéale, entre guillemets (rires). Il fallait rester bien équilibrés défensivement pour ne pas subir les contres et c’est ce que l’équipe a fait tout le match. Il y a 1-0 mais le score aurait pu être plus large en notre faveur. Ce dernier match est un peu comme les quatre-cinq matchs précédents : on a une grosse possession, on a entre huit et dix occasions mais on n’est pas très efficaces. On est toujours à la merci d’une attaque adverse qui fait mouche. Ce sera quelque chose à remédier pour le second tour. On ne peut pas se créer autant d’occasions sans être efficaces.

On imagine que le bilan comptable (22 points, à trois points des leaders) est positif.
Tout à fait. On avait 12 nouveaux joueurs au début de la saison. On a voulu prendre des joueurs de l’extérieur et leur redonner une seconde chance. Et surtout utiliser leurs qualités pour être plus performants. Les autres années, on jouait avec 80% de joueurs qui sortaient des M18, donc on était jeunes et inexpérimentés. Là, c’est jeune aussi, mais il y a plus de vécu et ça c’est intéressant. L’idée c’était d’être parmi les équipes de tête à Noël, c’est pour ça que le dernier match était capital, pour rester au contact. On est plutôt contents de ça, contents aussi du comportement global des joueurs tout au long de ce premier tour. Mais on se doit d’être plus efficaces, comme je l’ai dit avant, parce que les équipes adverses savent comment Servette M21 joue et attendent souvent le contre.

Que bilan tires-tu au niveau du jeu ?
Les quatre premiers matchs, au niveau du jeu proposé, ce n’était pas exceptionnel, ça manquait un peu de cohésion. Par contre, à partir du cinquième match jusqu’à la fin, on a vu une nette amélioration. Au niveau du jeu mais aussi dans l’acquisition des principes qu’on a voulu mettre en place. On est plutôt satisfaits de ce qui s’est fait à partir du cinquième match.

Tu dis que l’équipe s’expose souvent aux contres adverses, mais Servette est la meilleure défense de ce premier tour.
Oui et on est très contents de ça. On a réussi à conserver un équilibre défensif pendant les matchs. En plus, sur les 11 buts qu’on a encaissés, on a pris trois coup francs et deux penaltys. Il faut continuer sur cette voie-là. De toute façon, on ne peut pas espérer quelque chose si défensivement on n’est pas solides et hermétiques. Pour le moment, c’est vraiment un point positif. Et ça ne concerne pas que les défenseurs, ça concerne aussi les joueurs offensifs qui ont montré cette envie de tout de suite agresser le porteur à la transition et de se replacer rapidement. On a progressé à ce niveau-là. Globalement, c’est un premier tour satisfaisant, mais il nous manque quelques points dans les matchs où on n’a pas été assez réalistes. Après, je pense que sur un championnat, ça va s’équilibrer. En plus, le championnat cette année est vraiment intéressant, où quasiment toutes les équipes peuvent se battre. C’est intéressant pour les jeunes mais difficile aussi. C’est pour ça qu’on est contents d’être dans les équipes de tête et qu’il faudra bien préparer le second tour.

Pour parler un peu des joueurs, pendant ce premier tour, tu as pu compter sur plusieurs profils comme ceux qui font partie de la première équipe (Gazzetta, Kursner, Fargues, Adler Da Silva, Caslei) et ceux qui en ont fait partie par le passé (Bytyqi, Cespedes, Machado). Peux-tu nous parler de leurs apports ?
Kursner est avec les M21 depuis septembre, il a intégré notre effectif. Il a été très important par sa mentalité, son professionnalisme. C’est quelqu’un qui a beaucoup d’abnégation et qui a montré l’exemple. On a pu compter sur Cespedes qui est avec nous depuis le début de préparation. Lui aussi a montré un état d’esprit vraiment remarquable. Fargues a joué la fin du championnat avec nous. Il nous apporte beaucoup par son expérience et sa qualité technique et son état d’esprit magnifique. Luca Gazzetta, c’était clair qu’il allait très souvent jouer avec nous et il a été performant et régulier. Ce sont des jeunes joueurs qui ont montré de grosses qualités morales pour aider l’équipe. Bravo à eux. Je n’oublie pas non plus le comportement exemplaire de Kevin Tsimba, sauf son expulsion. Il a été blessé très longtemps, il s’est fait les croisés à droite et à gauche. Il était au centre de formation de Lyon quand il était plus jeune. Il est revenu à un très haut niveau, avant de se faire expulser bêtement, pour un joueur comme lui, contre Interstar. Et Machado aussi, qui lui nous apporte sa grinta, sa fougue, son envie de gagner. Ce sont des joueurs un peu plus chevronnés, qui ont tous amené quelque chose à l’équipe. Je dois citer aussi Roland Ndongo, il nous a apporté quelque chose qu’on n’avait pas au Servette M21 depuis deux-trois ans, à savoir de la profondeur et de la vitesse.

Le directeur sportif Alain Studer nous avait avoué en début de saison que l’objectif était de monter « dans les meilleurs délais » sans forcément mettre l’accent sur cette saison. Mais s’il y a un coup à jouer, vous n’allez-pas vous gêner, n’est-ce pas ?
Il faut essayer d’être dans le bon wagon jusqu’au bout. Il y a eu deux matchs lors desquels on aurait pu être premiers, Perly et Interstar, mais on n’a pas réussi. A un moment donné, cette pression d’être premiers, on ne l’a pas bien gérée finalement. Mais ce qui compte, c’est d’être parmi toutes ces équipes, d’être concernés jusqu’au bout. Le championnat au second tour, ça va être un match de coupe tous les week-ends. Tout le monde peut battre tout le monde. Ça va être ouvert et ce sera à nous d’être performants et réguliers. Il faudra aborder les matchs avec beaucoup d’humilité.

luca-gazzetta-2016

Luca Gazzetta, l’un des joueurs contingentés avec la première équipe

 

Photos : OneClick-Photo

 

 

Share.