Carouge est tombé sur plus fort

0

GEF M-15 / Les jeunes carougeois ont subi la loi d’un Team Fribourg largement supérieur (2-8).

Sur le papier, l’affiche avait l’air alléchante. Les M15 de Carouge affrontaient le Team Fribourg, second au classement mais seule équipe toujours invaincue cette saison. Un challenge de poids pour des Stelliens classés quatrièmes et sur une série de quatre victoires consécutives.

Mais il n’y a pas vraiment eu photo, du moins en seconde période. « Il y a eu une illusion de photo en fin de première période quand on revient au score ainsi que lors des premières minutes de la seconde qui ont été encourageantes », analysera à juste titre le coach Daniele Gianoli.

Carouge dans le coup à la mi-temps

Car la première période a vu une équipe carougeoise qui, par moments, a fait jeu égal avec son adversaire du jour. Et ce malgré un premier but fribourgeois qui est tombé après seulement 25 secondes de jeu, mais qui n’a pas découragé les locaux pour autant. Les attaquants Demange et Munishi ont eu la place pour se procurer des situations de danger et le milieu de terrain Alonso a armé un superbe tir lointain qui a failli se loger en lucarne.

Mais, plus justes techniquement, les Fribourgeois ne se sont pas fait prier pour doubler la mise avant la demi-heure de jeu par Monney, auteur également du premier but (28’, 0-2). Puis est survenu ce coup franc d’Alonso qui a redonné espoir aux Genevois avant le thé (43’, 1-2). Un espoir qui s’est traduit par une grosse opportunité à bout portant de Munishi qui a buté sur le portier Zbinden en début de deuxième mi-temps. Ensuite ? Le trou noir.

La latérale Neuhaus a impressionné par la justesse de ses choix

Le Team Fribourg déroule

Car si le football à cet âge-là est aussi mental, Carouge n’a pas répondu présent lors d’un match qui aurait pu être une référence. « On sait que Fribourg a quelques internationaux. Chaque année, c’est une belle équipe. Pour essayer de rivaliser avec eux, il faut avoir une mentalité, un sérieux, une volonté de chacun. Aujourd’hui, ce n’était pas le cas, à l’image du troisième goal où un de nos joueurs ne fait pas l’effort nécessaire de 10 mètres », poursuit Daniele Gianoli. Oui, ce troisième but a littéralement coupé les jambes des Stelliens, qui vont connaître une seconde période compliquée, avec pas moins de six buts encaissés (Schmutz, Monney, Waeber, Fosso (2) et Golliard). C’est tout de même Carouge qui a eu le dernier mot avec un dernier but de Mary pour sauver un peu les apparences.

Malgré tout, le score est relativement lourd (2-8) pour des Carougeois qui ont manqué de justesse technique dans les gestes de base (contrôles, passes). Au-delà de la technique, l’exigence a également fait défaut, tant les Genevois ont regardé jouer leurs adversaires. A certains moments, c’était même trop facile pour les Fribourgeois. Gianoli confirme : « Dès qu’on lève un peu le pied, on est punis. Pour faire le poids contre ce genre d’équipe, il faut que l’adversaire ne soit pas à 100% et que nous soyons tous à 120%. Là, c’était l’inverse. C’est vraiment au niveau de la détermination de chacun que ça se joue. Au niveau de la qualité technique, il y a eu beaucoup de déchet, c’était de l’à peu près. Chez eux, c’était plus précis, plus fin. A tous les niveaux c’était meilleur ».

Les Carougeois ont beaucoup couru derrière les Fribourgeois

Quelles leçons en tirer ?

Mais alors, que faire quand on subit une telle défaite ? Oublier le match au plus vite ou essayer de retenir des leçons ? Pour le mentor carougeois, il n’y a pas d’hésitation : « C’est le genre de match que je n’ai pas envie d’oublier. Il y a justement plein de petites choses dont on peut se servir pour leur faire comprendre tout le chemin à parcourir. Ce genre de match sert à mettre le doigt là où ça fait mal, sur l’engagement, sur le fait de s’arrêter en pleine action. Il y a des gestes qui marchaient en FE12 mais qui ne marchent plus en M15, il faut évoluer ».

Et au coach stellien de conclure sur une remise en question des siens : « Sur ce deuxième tour, on a fait des bons résultats, mais sans forcément faire des bons matchs. Et les gars pensent que c’est suffisant. Cette défaite va peut-être leur permettre de se remettre à la place qui est la nôtre, à savoir une équipe entre la 3ème et la 8ème place. Au premier tour, je me rappelle qu’on avait perdu 8-0 et derrière, il y a eu une réaction avec des matchs au contenu intéressant. Les joueurs vont-ils se placer en victimes ou vont-ils se fâcher et réagir ? C’est ça qui est intéressant ».

Réaction attendue mercredi soir déjà sur le terrain du Team Vaud Riviera-Chablais avant un match amical de luxe le week-end prochain contre l’Inter. Joli programme pour se racheter.

 

ETOILE CAROUGE FC – TEAM FRIBOURG-AFF  2-8 (1-2)
Stade de la Fontenette, terrain synthétique

Buts : 1′ Monney 0-1, 28′ Monney 0-2, 43′ Alonso 1-2, 50′ Schmutz 1-3, 52′ Monney 1-4, 55′ Waeber 1-5, 68′ Fosso 1-6, 70′ Golliard 1-7, 78′ Fosso 1-8, 88′ Mary 2-8 

Carouge : Sevelino – Mazza, Kurti, Golaz ©, Batista – Mary, Gonzalez (55′ Magnin), Alonso (55′ Sadyalunda), Ambassa – Demange (46′ Alves), Munishi (55′ De Jesus).
Entraîneur : Daniele Gianoli

Team Fribourg : Zbinden © – Neuhaus (48′ Schmutz), Geiger, Avdyli, Demaurex – Cotting (46′ Ombe), Kasongo (67′ Sanchez), Waeber, Monney – Fosso, Rexhaj (46′ Golliard).
Entraîneur : Michel Golliard

 

 

 

Share.