City promu avec pléthore de buts

0

Juniors B – Les jeunes par les jeunes / L’équipe d’Antonio Ruggeri l’emporte largement face à Onex (1-8). Dès la saison prochaine, ils retrouveront la catégorie interrégionale.

Rien n’est encore joué dans le championnat de premier degré avant cette dernière journée. En effet, seuls deux points séparent le leader City de son dauphin, Lancy. City doit s’imposer en terres onésiennes pour battre la concurrence dans la course au titre. Auteurs d’un brillant championnat (28 points sur 30), les joueurs du Bois-des-Frères ont leur destin entre les mains. 

Onex, quant à lui, est neuvième au classement et traverse une saison difficile comme souligne leur entraîneur : « Notre équipe n’est pas taillée pour ce championnat, les joueurs méritent d’être félicités pour l’implication qu’ils mettent sur et hors du terrain ».

City évite le piège

Peu importe l’adversaire : le dernier match peut toujours s’avérer être un piège, surtout lorsqu’il est décisif. Les joueurs de coach Ruggeri le savent bien et semblent décidés à ne laisser aucune chance à leurs vis-à-vis. Ils ouvrent le score après huit secondes seulement. L’attaquant Wristberg récupère le ballon dans les pieds d’un défenseur et le met au fond (1’, 0-1).

Ce premier but marqué si prématurément laisse à croire que le premier au classement ne fera qu’une bouchée d’Onex. Détrompez-vous, les « Verts » on du répondant. Un dispositif à deux attaquants leur permet de profiter au mieux de la vitesse de ces derniers qui sèment la panique maintes fois dans l’arrière-garde visiteuse. La persévérance onésienne est récompensée et Imbuti remet les équipes à égalité d’une merveille de coup franc en pleine lucarne (19’, 1-1).

City n’est cependant pas leader du groupe pour rien et repasse l’épaule deux minutes après. Le meneur Massimino dépose un centre sur la tête de Mbimbo qui ne laisse aucune chance au gardien (21’, 1-2).

Cette fois, les visiteurs continuent d’attaquer. En marquant encore deux fois, ils ont déjà un pied en Inter avant la pause. D’abord avec Massimino qui fusille Gasser en duel de près (33’); puis suite à une malheureuse déviation dans sa propre cage de Luca Marino sur un centre (43’). 

On voit mal les locaux rattraper trois buts sous ce soleil de plomb et avec un seul remplaçant, de plus. « C’est compliqué d’être lucides jusqu’au bout avec un effectif si réduit » commente coach Charrière.

Deuxième mi-temps à sens unique

Effectivement, les jeux sont faits. Onex ne reviendra pas dans le match. La deuxième mi-temps est à sens unique et le futur champion triomphe sur un score sans appel de huit buts à un. Wristberg en inscrit trois, ce qui lui vaut un quadruplé personnel ; Sordillo, entré en cours de jeu, marque lui aussi d’un bel enroulé.

Les Juniors B du FC City peuvent sourire, l’objectif est atteint. « L’équipe a fourni énormément de travail et fait beaucoup de sacrifices pour en arriver là, aujourd’hui ça a payé : un grand bravo aux joueurs ! », s’exclame un rayonnant Antonio Ruggeri. Ses joueurs peuvent désormais rêver d’un un doublé face au CS Interstar en finale de Coupe le 10 juin. Resteront-ils invaincus jusqu’au bout ?

 

FC ONEX – FC CITY  1-8 (1-4)
Stade municipal d’Onex, terrain synthétique

Buts : 1’ Wristberg 0-1, 19’ Imbuti 1-1, 21’ Mbimbo, 33’ Massimino 1-3, 43’ L. Marino (CSC) 1-4, 46’ Wristberg 1-5, 49’ Sordillo 1-6, 55’ Wristberg (P) 1-7, 60’ Wristberg 1-8.

Onex (4-4-2) : Gasser – D’Epargnier, Ibrahimi, L. Marino, M. Marino – Pessoa, Heim©, Elsayed, Semedo – Imbuti, Marques.
Remplaçant : Reis
Entraîneur : Gilbert Charrière

City (4-3-3) : Nunes – Coovi ©, Azevedo, Rego, Vicario – Maric, Codreanu, Massimino – Tomas, Wristberg, Mbimbo.
Remplaçants : Curia, Pereira, Moaremi, Peguiron, Scardina, Sordillo, Uka.
Entraîneur : Antonio Ruggeri

Avertissement : Heim (Onex)

 

 

Photo de couverture : Giorgio Bertoli

 

 

Share.