Lancy résiste et garde espoir

0

Disciplinés, les joueurs de Jean-Michel Aeby tiennent en échec les M21 de Lucerne qui ont raté deux penaltys (0-0). Ils conservent toutes leurs chances avant le match retour de samedi à la Swissporarena.

C’est sous l’ovation de Marignac que Jean-Michel Aeby et ses protégés ont rejoint les vestiaires au terme de ce match aller des finales de promotion. Des applaudissements plus que mérités, après la rencontre solide qu’ont livré les Lancéens contre une équipe de Lucerne M21 favorite avant la rencontre pour avoir survolé le groupe 2 de 1ère ligue (18 victoires, 4 nuls, 4 défaites et meilleure attaque de la ligue avec 77 buts). “Malgré ce qui se passe en cette fin de saison, les gens sont reconnaissants du travail fourni”, confie un Aeby dont le contrat prendra fin au terme du présent exercice.

Une exigence physique

Face à une équipe joueuse, Lancy s’attendait à moins avoir le ballon que son adversaire. Les Genevois ont sorti le bleu de travail et ont su répondre à l’impact physique des Lucernois qui, malgré leur jeunesse, ont livré un match de “briscards”. De ce fait, la troupe d’Aeby savait qu’il fallait courir. Et beaucoup. Tant qu’elle a encore eu les jambes, elle a su montrer le bout de son nez dans le camp adverse, comme ce tir de Pais dévié par le portier Enzler alors que le ballon prenait la course du petit filet (30′), ou cette reprise à bout portant de Ntongo sur un centre d’Iyeti (57′).

Le puissant Ntongo se débarrasse de Voca

Mais dès que les jambes ont commencé à se faire lourdes vers l’heure de jeu, il a été plus difficile de créer du danger. Le match s’est fait long pour l’équipe de Marignac qui s’est contentée de défendre avec brio, grâce à un abattage à mi-terrain de Ravet et Haliti, généreux comme personne dans l’effort, ou à la solidité des centraux Aïachi et Barroso. Ntongo, esseulé en pointe, s’est battu comme un lion alors qu’il a souvent été envoyé au charbon pour se frotter à l’excellente paire de défenseurs centraux Knezevic-Arnold.

Munda en héros

Qui dit engagement physique dit forcément prise de risques. Et les joueurs d’Aeby ont commis l’irréparable deux fois dans leur surface, une par mi-temps. La première, très discutable –un fameux “pied en avant” d’Aïachi–, a vu le premier penalty de la soirée accordé aux Suisse-Allemands. Mais l’excellent portier Symphorien Munda, arrivé cet hiver de la réserve d’ETG et une des belles découvertes du match, a dévié la tentative de Hoxha (22′).

Rebelotte en seconde période. Cette fois, plus évidente, c’est Ravet, auteur pourtant d’un match plein, qui a crocheté l’attaquant visiteur. Mais l’issue a été la même : le défenseur Arnold a tire à côté des cages d’un Munda à l’imposant gabarit (67′).

Beuchat et Ravet musellent Riedmann

Fatigués, disciplinés, parfois héroïques, les Lancéens n’ont pas lâché leur os jusqu’au coup de sifflet final. Certes, les Lucernois ont raté deux penaltys, mais n’aurait-il pas été cruel qu’ils repartent avec la victoire ? Le nombreux public de Marignac en était conscient. Jean-Michel Aeby aussi. Et c’est tout fièrement qu’il analysait : “On savait que c’était une très bonne équipe de ballon, on l’a vu. On a fait avec les moyens qu’on a aujourd’hui. On a été généreux dans l’effort, bien organisés. Les joueurs ont été au bout de leurs forces. C’est une énorme fierté de tenir en échec cette équipe qui s’est baladée toute la saison dans son groupe. Les gars ont répondu présents, ils ont été disciplinés, il y a eu une bonne communication entre les joueurs. Et j’ai un gardien qui a fait un match extraordinaire et qui a été décisif, ça fait plaisir.”

“Maintenant on va aller là-bas avec une chance de se qualifier. On sait que ce sera un match où ils auront le ballon, c’est une bonne équipe de foot avec des bons jeunes”, conclut Aeby, qui sait qu’il faudra faire preuve de la même solidité samedi à la Swissporarena. Un 0-0 à domicile est un score qui laisse des chances pour le match retour : il “suffit” d’un but pour se mettre en position très favorable. Ou refaire un 0-0 et compter sur Munda pour les tirs au but.

 

LANCY FC – FC LUCERNE II  0-0
Stade de Marignac

Lancy (4-3-3) : Munda – Beuchat, Aïachi, Barroso, Visentini – Ravet, Pais (50′ Cardoso Correia), Haliti © – Vuzi (69′ Dugourd), Ntongo, Iyeti (81′ Zimmerman).
Entraîneur : Jean-Michel Aeby

Lucerne II (4-3-3) : Enzler – Bender, Knezevic, Arnold, Sidler – Voca ©, Ugrinic (76′ Fatkic), Rüedi – Ulrich (85′ Kränzle), Hoxha (81′ Shabani), Riedmann.
Entraîneurs : Gerardo Seoane et Thomas Heitzmann

Avertissements : Haliti (Lancy) ; Riedmann, Ugrinic (Lucerne)

 

Photos : OneClick-Photo

 

 

Share.