Servette se fait peur mais l’emporte logiquement

0

GEF M-15 / L’équipe de Grégory Duruz s’est imposée 4-2 à Balexert face aux coriaces suisse-allemands du FC Aarau et enchaîne ainsi une troisième victoire d’affilée en championnat après un début de second tour mitigé.

Il aura fallu attendre la fin de match pour voir les jeunes servettiens se mettre définitivement à l’abri dans un duel qu’ils ont pourtant dominé de la tête et des épaules. En effet, malgré une entame de match parfaite –2-0 après 17 minutes de jeu seulement–, la formation de Grégory Duruz n’a pas su gérer son acquis et s’est mis en difficulté avec l’égalisation de Aarau avant de repasser devant en fin match. Les Grenat ont souffert d’un manque de réalisme qui les a empêchés de tuer le match plus tôt dans la partie, comme le confirme leur mentor : « Nous avons en effet manqué d’efficacité offensivement. C’est un match que nous devions aisément plier et contrôler sans permettre à l’équipe adverse de revenir au score. Cela nous a mis dans une position difficile alors que les deux réussites que nous encaissons proviennent de situations qui n’étaient, au départ, pas dangereuses. Cependant, nous avons bien réagi après l’égalisation d’Aarau ce qui nous a permis d’aller chercher la victoire ».

Entame de match canon

Dès le coup de sifflet initial, Servette marque une intensité de haut vol. Les Grenat effectuent un pressing très haut sur le terrain, ce qui oblige les visiteurs à chercher long sur leurs attaquants qui ne parviennent pas à garder le ballon très longtemps. Bien en place, Servette imprime son rythme très rapidement grâce à une très bonne circulation de balle et profite de la vitesse de ses hommes de couloir pour faire mal à la défense adverse. Débordée, cette dernière ne va pas tarder à craquer puisque Paraiso, seul sur son flanc gauche, profite d’une magnifique ouverture pour fixer son défenseur avant de l’éliminer et enrouler son ballon dans le petit filet opposé (8′, 1-0). Aarau tente de réagir rapidement mais les Suisse-Allemands ne parviennent pas à créer le moindre danger devant la cage d’Omeragic si ce n’est sur coup de pied arrêté, à l’image de Kessler qui bénéficie d’un bon coup-franc à l’orée de la surface mais son tir passe largement au-dessus.

Servette maintient son intensité et va être récompensé une nouvelle fois à la 17ème minute lorsque Dos Santos profite d’un mauvais contrôle du défenseur pour lui chiper le cuir avant d’être fauché et obtenir le penalty. Il décide de se faire justice lui-même et inscrit le deuxième but de son équipe après le quart d’heure de jeu à peine (17′, 2-0).

Tout roule pour les Genevois qui ont désormais pris la mesure de leurs adversaires totalement dépassés. Le ballon circule bien sur toute la largeur où les milieux externes, bien aidés par les latéraux, multiplient les appels dans le dos de la défense argovienne qui se contente de dégager comme ils peuvent. Les occasions se succèdent du côté des locaux qui sont tout près du troisième mais ni Lopes, à deux reprises, ni Barriviera sur une lourde frappe lointaine qui passe à quelques centimètres de la cage de Bonorand, ne parviennent à mettre le ballon au fond des filets.

Servette se fait peur

Aarau va alors mettre le nez à la fenêtre à quelques minutes de la pause lorsque Shabani se présente seul face à Omeragic mais ce dernier, resté sur ses appuis, repousse le tir de l’attaquant. Le ballon retombe dans les pieds d’Arifi qui frappe dans la foulée mais ne cadre pas. Double avertissement sans conséquences pour Servette qui domine totalement les débats mais ne finit pas de tuer le match. Justement, alors qu’il ne reste qu’une poignée de secondes avant la mi-temps, Aarau va réduire l’écart par Schneider qui bénéficie d’une maladresse du gardien servettien, irréprochable jusque-là, sur un centre sans danger de Kessler (44′, 2-1). Les jeunes suisse-allemands, fidèles à eux-mêmes, reviennent dans la partie au pire des moments pour Servette alors qu’ils ne s’étaient pratiquement pas montrés dangereux pendant les 45 premières minutes.

Au retour des vestiaires, Servette affiche la même intensité du début de match et met la pression d’entrée. En effet, à peine une minute de jeu et Barriviera profite d’un bon ballon dans le dos de la défense pour aller affronter le dernier rempart argovien mais sa frappe est repoussée par ce dernier. Trois minutes plus tard à peine, Barriviera, encore lui, assène une nouvelle frappe puissante mais celle-ci, trop centrée, finit dans les bras du gardien. Le ton est donné. Servette, plus vertical qu’en première période, pousse mais ne parvient pas à creuser l’écart à l’image de Paraiso et Lopes qui croisent trop leur frappe devant le portier visiteur. Cela commence à faire beaucoup pour les Genevois qui vont connaître un nouveau coup du sort lorsque Kessler remet les deux équipes à égalité d’un lobe astucieux suite à un bon centre de Shabani (72′, 2-2).

Loin de se décourager, les Grenat réagissent pratiquement dans la foulée suite à un magnifique travail du nouvel entrant, Gradaille, qui déborde toute la défense sur son côté gauche avant de céder en retrait pour l’intenable Barriviera qui ne pardonne pas et redonne l’avantage à son équipe (76′, 3-2). Et ce n’est pas fini, puisqu’à peine 5 minutes plus tard, ce même Gradaille prend tout le monde de vitesse avant d’éliminer son défenseur et déclencher une magnifique frappe hors de portée du gardien argovien (83′, 4-2). Servette fait à nouveau le break pour ne plus le lâcher jusqu’au sifflet final. Auteurs d’une une belle réaction et faisant preuve de caractère, les protégés de Duruz ont su renverser une situation délicate et s’imposent finalement 4-2.

« On leur offre les deux buts »

A l’heure de l’analyse, Grégory Duruz regrette un manque d’efficacité de la part de son équipe mais reste satisfait du résultat : « Nous sommes satisfaits d’un point de vue du résultat. En ce qui concerne la manière, nous avons tout de même montré des choses intéressantes sur l’aspect offensif bien qu’on ait manqué d’efficacité devant la cage adverse. Nous avons en effet créé beaucoup de jeu particulièrement en deuxième période où nos joueurs ont su reproduire tout ce dont ils travaillent à l’entraînement. Par contre, nous avons été moins bons dans l’aspect défensif. Nous avons manqué de détermination dans les duels, nous avons été trop réactifs et pas assez dans l’anticipation ».

Le coach grenat déplore également un manque de concentration dans les deux réalisations argoviennes alors que son équipe menait de deux buts d’écart : « Nous savions qu’il s’agissait d’une équipe difficile à manœuvrer puisque tant que le match n’est pas terminé, ils ne lâchent rien. De plus, ils possèdent des valeurs athlétiques et de courage importantes par rapport à d’autres formations. Donc même à 2-0 on savait que ce n’était pas encore fini et c’est justement ce qui s’est passé aujourd’hui. Par contre, leurs deux buts ne viennent même pas d’une occasion de leur part mais bien de deux erreurs de la nôtre. Nous nous sommes mis nous-mêmes en difficulté ».

Enfin, il salue tout de même la réaction de son effectif en deuxième mi-temps qui leur a permis de finalement creuser l’écart et remporter le duel : « Après la réduction du score d’Aarau, nous étions intéressés de voir comment nos joueurs allaient réagir et quelle personnalité ils allaient mettre en avant pour refaire le break rapidement. Nous avons d’ailleurs bien entamé la seconde période où nous nous sommes créées d’énormes occasions de but qu’on n’a malheureusement pas su concrétiser. Derrière, l’égalisation d’Aarau nous met dans une situation difficile mais nos joueurs ont su malgré cela trouver des solutions et réagir mentalement de manière positive pour reprendre l’avantage. Nous sommes très satisfaits de ce point de vue-là ».

Avec cette nouvelle victoire, Servette enchaîne donc son troisième succès consécutif et s’accroche à la première moitié de tableau, à la 7ème place. L’équipe grenat tentera de poursuivre sur cette belle lancée dès le week-end prochain sur la pelouse de GC, actuel 4ème du championnat.

 

SERVETTE FC – FC AARAU  4-2 (2-1)
Stade de Balexert

Buts : 8′ Paraiso 1-0, 17′ Dos Santos 2-0, 44′ Schneider 2-1, 60′ Kessler 2-2, 76′ Barriviera 3-2, 83′ Gradaille 4-2

Servette : Omeragic – Antonio, Adeagbo, Passi (Henchoz), De Azevedo – Sekuralak, Opoku ©, Camara (Srdarovic) – Paraiso (Gradaille), Dos Santos, Barriviera.
Entraîneur : Grégory Duruz

Aarau : Hübel – Bregenzer, Tishuki, Marovci, Schneider – Schneider, Sidler ©, Pignatelli, Mestre – Arifi, Shabani
Entraîneur : Pascal Eng

 

 

 

Share.