Carouge réalise le match parfait et s’échappe en tête

0

Les hommes de Jean-Michel Aeby n’ont fait qu’une bouchée de Lancy dans le derby au sommet de 1ère ligue et creusent provisoirement l’écart avec leurs poursuivants (1-5).

Le Stade de Marignac était l’antre d’une affiche de premier choix ce vendredi soir avec ni plus ni moins qu’un derby entre le premier du classement du groupe 1 de 1ère ligue, Carouge, et son dauphin, Lancy. Deux formations genevoises visant le même objectif : l’ascension en Promotion League et devenir ainsi la meilleure équipe genevoise derrière Servette. Les locaux abordaient ce choc avec le moral au beau fixe. En effet, les hommes de Bruno Codeas avaient connu un début de printemps idéal avec quatre victoires en autant de sorties, dont trois en championnat. De leur côté, les visiteurs avaient parfaitement corrigé le tir après une défaite initiale face à Azzurir (1-0) en remportant leur trois duels suivants, dont un en Coupe. Tout était donc aligné pour que les nombreux spectateurs présents vivent une grande soirée de football.   

Du monde et du spectacle

Plus de 300 personnes se sont données rendez-vous et garnissent les travées de Marignac au coup d’envoi pour vivre ce choc au sommet. Et ce malgré le fait que Servette dispute une rencontre importante de championnat une centaine de mètres plus bas au même moment. Rappelons hélas que le match de Challenge League avait été placé après que Lancy et Carouge aient fixé leur rencontre et qu’il n’était ensuite plus possible de modifier le calendrier.

Les Stelliens entrent parfaitement dans leur partie et prennent le jeu à leur compte dès l’entame. Lancy procède en contre et tente de se projeter rapidement vers l’avant à la récupération du ballon. Les locaux se créent la première opportunité à la suite d’une contre-attaque éclair mais ni Torres, ni Haliti ne parviennent à inquiéter Lécureux. Une grosse intensité est mise par les deux formations et le duel tient toutes ses promesses.

Avec une nette domination à mi-terrain de son trio Fernandez-Avdulahi-Alaj, Carouge commence à faire reculer son adversaire et ouvre logiquement la marque. Dugourd profite de la sortie lointaine de Dumont pour tenter un lob en une touche qui termine sa course au fond des filets (23′, 0-1). Une magnifique inspiration du meilleur buteur carougeois –et ex-joueur de Lancy– qui montre la voie à suivre à ses coéquipiers. Lancy n’a pas le temps de digérer cette ouverture du score que les visiteurs prennent déjà deux longueurs d’avance. Sur un coup-franc obtenu par ce même Dugourd aux abords de la surface, Vitkieviez double la mise d’une frappe sèche qui laisse Dumont de marbre (26′, 0-2).

Carouge enfonce le clou 

Les Lancéens mettent du temps à réagir, mais poussent en fin de première période pour rentrer aux vestiaires avec un handicap d’un but. Malheureusement pour eux, ni Nsilu, bien trouvé par Vuzi, ni Torres, ne réussissent à transformer leurs opportunités. Les Stelliens en profitent pour réussir le coup parfait dans la foulée. Vitkieviez profite d’un ballon qui traîne dans la surface à la suite d’un corner pour inscrire un doublé et permettre à son équipe de boire le thé avec une avance encore plus confortable (45′, 0-3). 

Bien décidés à inverser la tendance, les joueurs de Bruno Codeas reviennent sur la pelouse avec davantage d’agressivité, mais manquent toujours d’efficacité. A ce jeu là, les Carougeois se montrent intransigeants. Sur un nouveau corner, Vanzo surgit au second poteau et clôt les débats (56′, 0-4). Correia aggrave à son tour la marque cinq minutes plus tard sur une action symbolisant parfaitement ce qui se déroule sous nos yeux. Torres, seul face au but, échoue sur Lécureux, qui réussit un arrêt de grande classe au passage, et sur le contre, l’ancien joueur de Fluminense inscrit le numéro cinq (62′, 0-5).

Les locaux sauveront l’honneur en fin de partie grâce à Röthlisberger (90′, 1-5), mais s’inclinent lourdement à domicile face au leader qui grâce à cette victoire s’envole en tête en prenant six points d’avance sur son adversaire du soir. Un message fort envoyé à l’ensemble de ses poursuivants après une telle démonstration de force.

Vitkieviez a inscrit son deuxième doublé du printemps

“Un match presque parfait”

Au terme de la partie, Jean-Michel Aeby tenait à souligner l’excellente prestation de ses protégés : “Nous avons sortie le match qu’il fallait sortir, ce qui montre que nous avons grandi et mûri. Nous sommes bien rentrés dans la partie, nous avons été solides puis ensuite le talent individuel mis au service du collectif a fait la différence. Un match presque parfait, il aurait juste fallut qu’on évite d’encaisser ce but en fin de match”.

Une victoire qui va donner de la confiance pour la suite pour l’ex-entraîneur lancéen : “On a réussi à reproduire ce que l’on fait à l’entraînement. Je ne suis pas surpris mais maintenant, il va falloir le refaire à chaque match. Après, c’est sûr que lorsqu’on est capable de battre une très bonne équipe de Lancy de cette manière, ça ne peut que nous donner confiance et nous booster pour la suite”. 

De son côté, le capitaine de Lancy, Momo Haliti, expliquait que la différence s’était faite en première période : “Ils sont mieux rentrés que nous dans le match, nous étions loin d’eux et ensuite avec trois buts de retard, c’est difficile de revenir. Nous sommes passés à côté, maintenant il faut assumer et se remettre au travail”. Cette défaite ne remet cependant pas le bon début d’année en question : “Nous restions sur quatre victoires de suite, il vaut mieux perdre une fois de cette manière que plusieurs fois d’affilée. Nous allons nous remettre au travail et continuer à chasser Carouge”.

Les Stelliens enchaîneront dès mercredi avec un nouveau derby face à Chênois au Stade de la Fontenette alors que les Lancéens auront une semaine pour préparer leur déplacement prévu samedi du côté de Martigny.

Correia, ici au duel avec Vuzi, a inscrit le 5ème but de son équipe

 

LANCY FC – ETOILE CAROUGE FC 1-5 (0-3)
Stade de la Marignac

Buts : 23′ Dugourd 0-1, 26′ Vitkieviez 0-2, 45+1′ Vitkieviez 0-3, 56′ Vanzo 0-4, 62′ Correia 0-5, 90′ Röthlisberger 1-5 

Lancy (4-2-3-1) : Dumont – Aïachi, Gomes (67′ Palermo), Barroso, Kaya – Poceiro (68′ Lachenal), Haliti © – Vuzi, Torres, Qarri (83′ Röthlisberger) – Nsilu (74′ Fernandez).
Entraîneur : Bruno Codeas

Carouge (4-3-3) : Lécureux – Mvele, Dia, Vanzo, Kursner – Fernandez, Avdulahi, Alaj (71′ Machado) – Dugourd (87′ Pont), Vitkieviez © (76′ Besnard), Correia (64′ Amdouni).
Entraîneur : Jean-Michel Aeby

Avertissement :  Torres (Lancy) 

 

Photos : jlap.ch







Share.