Forfait confirmé pour Lancy II

0

Le CS Italien obtient une victoire sur tapis vert (3-0) et reste au contact de Versoix.

Dimanche 14 avril dernier, alors que le match au sommet de 2ème ligue entre les poursuivants du leader Versoix devait avoir lieu au Bois-de-la-Bâtie, un coup de théâtre a laissé les spectateurs sur leur faim : estimant que le terrain synthétique était en très mauvais état, Lancy II a refusé de jouer le match contre CS Italien.

Deux semaines plus tard, la rumeur qui s’entendait autour des terrains du canton est désormais officielle et nous a été confirmée par Pascal Chobaz, président de l’ACGF : le Lancy FC II perd ce match par forfait et le CS Italien se voit attribuer trois points sur tapis vert. La raison ? Elle est toute simple : seul l’arbitre peut décider du renvoi d’un match. La base légale se trouve dans l’article 27 du Règlement de jeu de l’ASF qui, dans son alinéa 3, stipule :

“Le jour du match, l’arbitre seul décide de la praticabilité du terrain, sauf si l’autorité qui organise la compétition (ASF, section, association régionale) a ordonné une inspection anticipée et décidé le renvoi de la rencontre” .

“Je ne sais pas ce qui a pu motiver l’équipe de Lancy à prendre cette décision, s’étonne le président de l’ACGF, qui était présent dimanche au match CS Italien-Versoix pour vérifier par lui-même l’état du terrain. Une équipe ne peut pas refuser unilatéralement de disputer une rencontre si l’arbitre a estimé que le terrain était praticable. Certes, ce n’est pas le meilleur terrain du canton, mais des travaux importants vont être entrepris ces prochains mois et en attendant, il faudra s’y faire”.

Les Lancéens savaient-ils ce qu’ils risquaient ? Oui, car la décision a été conjointement prise par l’entraîneur Patrick Tami et le co-président Didier Henriod, présent ce dimanche-là au Bois-de-la-Bâtie. “Le club a pris cette décision d’un côté pour protéger l’intégrité physique des joueurs et d’un autre côté pour faire bouger les choses avec les terrains du Bois-de-la-Bâtie”, confie le directeur administratif Luis Moës au nom du club. Avant de trancher : “Nous savions que nous risquions un forfait”. 

Au niveau du classement, la situation est la suivante : Lancy II, désormais à six points du leader Versoix, est quasiment écarté de la course au titre. De son côté, CS Italien revient à deux longueurs des Versoisiens, ce qui nous garantit du suspense pour les quatre dernières journées. A noter également que la réserve lancéenne n’est pas assurée de pouvoir être promue, car pour avoir une seconde équipe en 2ème ligue interrégionale, il faut soit avoir une première équipe en Promotion League, soit avoir des juniors élite qui participent au championnat national M15 (voir article 110 du même Règlement de jeu de l’ASF), conditions que Lancy ne remplit actuellement pas.

“De toute façon, nous jouerons le titre à fond même si nous savons que l’équipe ne peut probablement pas monter à l’échelon supérieur”, conclut Luis Moës, qui a aussi confirmé que le club de Florimont ne fera pas recours et acceptera cette décision.

 

Photo : jlap.ch

 

 





Share.