“Il faut que cette finale soit la bonne”

0

Les Aïrois s’offrent le leader de 2ème ligue et filent en finale de la coupe genevoise pour la troisième fois avec Helder Silva. La troisième sera-t-elle la bonne ?

Il y a une règle assez simple depuis qu’Helder Silva est à la tête d’Aïre : tous les trois ans, il arrive en finale de la coupe genevoise. Après celles perdues en 2013 contre Veyrier et 2016 contre Vernier, Aïre sera de nouveau au rendez-vous en 2019. Le 5 juin prochain, ils affronteront en effet Perly au Stade municipal de Bernex, après avoir éliminé mercredi soir ni plus ni moins que le CS Italien, actuel leader de 2ème ligue.

Un match minutieusement préparé

Battus dimanche au Bois-de-la-Bâtie (3-1) contre une équipe de CS Italien qui file tout droit vers le titre de champion de 2ème ligue, les Aïrois ont pris leur revanche seulement trois jours plus tard chez eux. Pour ce faire, Helder Silva a préparé minutieusement cette demi-finale, en ayant notamment filmé la défaite de dimanche pour la revoir et l’analyser. « C’était un match tactiquement intéressant des deux côtés, analyse l’entraîneur portugais. On a essayé de bloquer les points forts de CS Italien sur les côtés. On a été bien en place et on a su exploiter les quelques contres qu’on a eus. On a eu l’efficacité qu’il nous a manqué durant tout le championnat ».

David Salan a été l’artificier de cette qualification. L’attaquant parti l’été dernier à Grand-Saconnex mais déjà de retour pendant la trêve hivernale a été l’auteur de deux buts et une passe décisive, pour un score de 3-1 pour les Oranges. « L’objectif était de jouer les deux tableaux cette saison, mais vu notre situation actuelle, on se devait de jouer à fond la coupe », reconnaît le coach aïrois. 

Un titre pour sauver la saison

Car si Aïre a pu concentrer ses forces sur la coupe en cette fin de saison, c’est parce que l’équipe ne joue plus rien en championnat, compétition de laquelle les joueurs de Silva sont passés à côté. Lui-même nous avouait le mois dernier après une défaite à Onex que son équipe faisait « un très mauvais championnat », alors qu’elle aspirait à nettement mieux avant le début de saison. 

Qu’est-ce qui n’a pas tourné ? Le coach des Oranges y voit principalement deux facteurs : « Le premier, c’est que quand tu perds des joueurs importants sur blessure, comme David Gonzalez ou Gianluca Prezioso, c’est difficile. Le second, c’est qu’il nous a manqué un attaquant pour mettre des buts ».

Difficile de nier que la victoire finale en coupe genevoise, accompagnée d’une qualification en Coupe de Suisse, sauverait la saison des Aïrois. Et Helder Silva en est conscient : « Elle sera sauvée pour les deux équipes car Perly ne fait pas un bon championnat non plus alors qu’ils descendent de 2ème ligue inter. C’est une coupe, c’est un titre donc celui qui la gagne sauve sa saison. Je pense que ce sera un match très tactique aussi, les deux équipes se valent. C’est une équipe jeune qui joue bien au foot, très solide et qui prend peu de buts ».

Le capitaine Rego et les siens auront à coeur d’aller chercher la victoire finale

Une dixième saison avec la Coupe de Suisse ?

Après l’expérience des finales perdues en 2013 et 2016, est-ce que la troisième sera la bonne pour les Aïrois ? « Il faut que ce soit la bonne, rigole le mentor aïrois. On apprend toujours des défaites, certains joueurs sont encore là depuis 2013, donc j’espère qu’on sera plus forts et mieux préparés, ce qui nous place légèrement favoris. Le chemin est tracé, il faut vraiment qu’on aille au bout ».

En parlant d’année prochaine, le cycle de Silva à Aïre ne semble pas avoir pris fin. Même si l’interview qu’il nous avait accordé l’été passé laissait présager que c’était sa dernière saison à Aïre, l’intéressé confirme être prêt à rempiler pour une dixième année. « Chaque année, c’est ma dernière année ici, plaisante-t-il. Plus sérieusement, je n’ai pas encore parlé avec le comité. Comme je l’ai dit l’année dernière, partir pour partir ne m’intéresse pas. Il faut vraiment qu’il y ait un projet intéressant pour que je parte et que je poursuive ma progression. Mais pour le moment, je suis très bien ici ». Nul doute qu’une victoire contre Perly le 5 juin prochain confirmerait sa volonté de rester du côté du Lignon : pour sa dixième saison, il aurait droit à un match de Coupe de Suisse en août.

 

FC AÏRE-LE-LIGNON – CS ITALIEN  3-1 

Buts : 29′ Salan 1-0, 30′ Shaqiri 1-1, 75′ Soares 2-1, 88′ Salan 3-1

 

Photos : jlap.ch






Share.