Le FC Champel organise son tournoi 100% caritatif

0

Organisé le week-end du 8-9 juin, le tournoi Canfoot reversera les bénéfices à CansearCh, une fondation de recherche contre le cancer de l’enfant.

Sam Mifano est un dirigeant heureux. La première et la seconde équipe du FC Champel ont été promues ce week-end respectivement en 2ème et 4ème ligue. Mais au-delà de l’euphorie du moment, il y a une échéance qui lui tient très à cœur : l’organisation d’un tournoi de football le week-end de Pentecôte. Alors, penserez-vous, où est la nouveauté ? A l’heure où les tournois de Pentecôte pullulent à Genève avec une “course à l’armement” dans le but d’attirer des équipes de plus en plus prestigieuses, le FC Champel a misé sur la bonne cause : un tournoi 100% caritatif où les bénéfices seront reversés à CansearCh, une fondation de recherche contre le cancer de l’enfant.

Une genèse hasardeuse

Pourquoi cet altruisme ? L’idée est venue après une rencontre entre Sam Mifano et Marc Ansari, directeur de la fondation et également responsable de l’unité d’oncologie et hématologie pédiatrique des HUG. “C’était dans un tout autre contexte que le football, détaille l’intéressé. Il m’a raconté les difficultés à trouver du financement, que les fonds alloués à la recherche contre les cancers pédiatriques représentaient moins de 2% sur le montant total alloué à la recherche contre le cancer. Il m’a parlé du quotidien des enfants, ça m’a touché”. Sam Mifano apprend que Marc Ansari avait joué au FC Champel par le passé. Le lien est tout fait. “En partant de son bureau, je lui ai dit : ‘Tout ce que vous m’avez raconté, votre engagement, votre dévouement pour soigner les enfants, moi ça me touche. On a la chance d’avoir un club avec beaucoup de juniors, on va faire un événement au profit de votre fondation’. C’est de là que c’est parti”.

Une fois l’idée trouvée, encore fallait-il la concrétiser. La catégorie d’âge a été rapidement fixée : U11-U12, “un âge qui correspond à la catégorie d’âge des enfants dont s’occupe notamment la fondation”. Les installations également : “La Ville de Genève a été assez vite enthousiasmée, elle nous a directement soutenu et mis à disposition tout le complexe du Bout-du-Monde gratuitement”. Concernant les équipes, elles seront au nombre de 24 pour le tournoi garçons U11, avec des équipes de la région ainsi que deux clubs de Paris dont le Red Star, et de 12 pour le tournoi filles U12, dont une équipe de Paris et de Bilbao.

L’idée est de s’installer

Reste maintenant à savoir si l’organisation d’un tel tournoi est un one-shot ou si le but est de s’installer dans la durée. “Là est la question, tranche Sam Mifano. C’est la première édition, c’est un boulot de malade. On s’est dit qu’à la fin de cette édition, on allait s’asseoir et on déciderait si on continue. Moi je pense que ça vaudrait la peine, que ça devienne un rendez-vous annuel. Mais je ne suis pas seul à décider”.

Cela dépendra en grande partie du succès, sachant que les Genevois sont souvent difficiles à déplacer et, qui plus est, ont l’embarras du choix en termes d’offre footballistique à Pentecôte. Justement, comment attirer la foule alors que le tournoi est concurrencé notamment par la Geneva Cup ? “Nous, on mise sur le côté famille. Le Bout-du-Monde est un beau site de la Ville de Genève, il y aura des stands d’animations, de nourriture, des activités pour les enfants. Il y a plus de 500 enfants en lice, on espère que les familles viendront aussi. On a ouvert les inscriptions à tout le monde et on les a acceptées au fur et à mesure qu’elles sont arrivées. On n’a pas misé sur le fait de faire venir des équipes prestigieuses”.

Contrairement aux autres tournois, le football n’est pas le seul centre d’intérêt de la manifestation. “Il n’y a pas besoin de forcément aimer le football pour venir passer un moment convivial”, ajoute Sam Mifano, qui espère que son club pourra aider la fondation. Les bénéfices de l’événement, issus principalement des buvettes et de la tombola, seront donc intégralement reversés à CansearCh. Une paëlla géante, en mode “repas de soutien”, est aussi organisée le dimanche, elle coûtera 50 francs dont la moitié ira directement à la fondation. “Je tiens à remercier tous les clubs ayant accepté avec enthousiasme de participer à ce tournoi pour soutenir CansearCh. On espère que des gens de tous horizons répondront présents”, conclut le dirigeant champelois, qui espère terminer la saison sur une toute dernière belle note.

Canfoot – au profit de la fondation CansearCh
8-9 juin 2019 (9h-18h)
Centre sportif du Bout-du-Monde
Entrée gratuite
Facebook

 






Share.