Les erreurs condamnent Servette Chênois

0

Après avoir mené 2-1, les joueuses d’Eric Sévérac s’inclinent contre Lucerne (2-3). Le rêve de se qualifier pour la Ligue des Champions s’éloigne quasi définitivement.

Moins de 24 heures après l’euphorie de la promotion du Servette FC en Super League, les homologues féminines accueillaient sur cette même pelouse du Stade de Genève leurs poursuivantes directes au classement, le FC Lucerne. Actuelles troisièmes du championnat à seulement cinq matchs du terme et cinq points de retard derrière Lugano, les Servettiennes ont encore l’opportunité de s’emparer de la deuxième place et pourquoi pas espérer obtenir un ticket pour la Ligue des Champions la saison prochaine. Un objectif qui dépasse désormais les attentes de maintien affichées en début de saison par le coach Eric Sévérac.

Première période à rebondissements

Les Servettiennes sont les premières à se montrer dangereuses dès la troisième minute avec à une frappe de Serrano depuis l’orée de seize mètres, mais le tir de la meneuse de jeu espagnole manque de puissance. Lucerne riposte pratiquement dans la foulée lorsque Häring, trouvée dans la profondeur, se présente seule face à Castro mais la gardienne locale, décisive tout au long de la rencontre, repousse la tentative adverse.

Servette Chênois se fait surprendre peut avant le quart d’heure de jeu sur un nouveau ballon déposé dans le dos de la défense. Cette fois-ci, c’est Fölmli qui en profite pour glisser à Brütsch qui se charge de marquer dans le but vide (14′, 0-1). Premier coup dur pour les néo promues qui semblaient pourtant avoir pris l’initiative du jeu dans ce début de match.

Avec l’ouverture du score, Lucerne monte d’un cran et met désormais la pression dans le camp grenat qui a du mal à se projeter vers l’avant avec danger. Et pourtant, les protégées d’Eric Sévérac vont égaliser dix minutes plus tard grâce à un coup de génie de son avant-centre, Mirela Jakupi. Une semaine après son splendide but à Yverdon, l’ex-attaquante aïroise réalise un geste technique de toute beauté pour remettre le score à égalité (22′, 1-1). Revigoré, Servette Chênois prend l’avantage quelques minutes plus tard sur une reprise de la tête de Serrano venue couper au premier poteau un coup franc parfaitement exécuté par Maendly (35′, 2-1).

La joie est de courte durée dans le camp servettien puisque Lucerne bénéficie d’un penalty trois minutes plus tard. Brütsh, toujours à l’affut, profite d’une mauvaise passe en retrait de la défense genevoise pour devancer Castro qui ne peut éviter la buteuse lucernoise et commet une faute de dernier recours. Une erreur qui coute cher à la formation grenat puisqu’elle permet à son adversaire de revenir à hauteur alors qu’elle était parvenue à prendre la maîtrise du match (38′, 2-2). L’égalisation relance une nouvelle fois Lucerne qui est tout près du troisième but juste avant la pause sur une frappe enroulée de l’inarrêtable Brütsch mais Castro, fidèle à son poste, réalise un magnifique arrêt en allant chercher ce ballon dans la lucarne opposée. Le score ne bougera plus avant le thé.

Mirela Jakupi en action

En manque de réaction

Comme en première période, ce sont les Servettiennes qui montrent les crocs en premier. Cette fois c’est Sarrasin qui se présente seule face à Honnegger suite à une jolie triangulation avec Jakupi et Duclos, mais le tir de la meilleure buteuse grenat, un peu excentrée, est repoussé par la gardienne suisse-allemande.

Contre toute attente, les Lucernoises reprennent l’avantage au tableau d’affichage peu avant l’heure de jeu. Fölmli profite d’une nouvelle mésentente de l’arrière garde genevoise sur un long dégagement de Honegger pour aller affronter Castro dans un face à face qu’elle conclut à la perfection (55′, 2-3). Servette Chênois tente de réagir rapidement avec une double tentative de Duclos coup sur coup mais ses deux tirs sont encore repoussés par la gardienne visiteuse.

Lucerne renforce alors son milieu de terrain en passant à un système en 4-5-1 empêchant pratiquement toute offensive de la part de joueuses servettiennes qui ne parviendront plus à se procurer d’occasions franches de revenir jusqu’au coup de sifflet final.

Servette Chênois s’incline donc par la plus petite des marges alors qu’il avait pourtant réussi à prendre la main sur son adversaire en première période. Un peu trop de suffisance et un manque de concentration dans les moments-clés ont permis à son adversaire de prendre les trois points. « C’est une défaite rageante, constate Eric Sévérac, car à 2-1 nous avons le match en main. Malheureusement, derrière nous faisons preuve de négligence et de manque de concentration et nous permettons à notre adversaire de marquer deux fois sur deux erreurs de notre part ».

Servette Chênois s’incline malgré la superbe envolée de Castro

L’Europe, plus tard

Conscient du très grand mérite que suppose cette troisième place dans l’élite suisse en tant que néo-promu, l’entraîneur servettien reste tout de même quelque peu sur sa faim : « Nous sommes en effet très contents d’être troisièmes. Dès le départ, nous savions que nous avions l’équipe pour nous maintenir dans la catégorie. Toutefois, au vu du potentiel de ce contingent, je pense qu’avec un peu plus de volonté et de concentration nous aurions pu prétendre être encore un peu plus haut. À ce jour, je ne regrette que le passage à vide que nous avons connu entre novembre et décembre du tour précédent car sur ces derniers matchs nous sommes plutôt bien ».

Alors que la seconde place est encore mathématiquement envisageable, l’entraîneur servettien ne veut pas alimenter de faux espoirs et se concentre déjà sur la préparation de la saison prochaine : “Non, il faut désormais oublier cette idée. L’objectif est maintenant de donner plus de temps de jeu à celles qui ont moins participé jusqu’à présent afin d’emmagasiner de l’expérience à ce niveau-là et préparer la saison prochaine”.

Avec le rêve européen mis de côté pour le moment, la formation genevoise aura un déplacement très compliqué le week-end prochain sur la pelouse du leader, le FC Zurich.

 

SERVETTE FC CHÊNOIS – FC LUCERNE  2-3 (2-2)
Stade de Balexert

Buts : 14′ Brütsch 0-1, 22′ Jakupi 1-1, 35′ Serrano 2-1, 38′ Redmund (P) 2-2, 55′ Fölmli 2-3

Servette Chênois (4-4-2) : Castro – Carmeni (76′ Pezzotta) , Felber, Faure, Paita – Duclos (82′ Louvrier), Serrano, Maendly, Tufo (45′ Voirol) – Jakupi, Sarrasin ©.
Entraîneur : Eric Sévérac

Lucerne (4-4-2) : Honegger – Scodeller (60′ Sager), Graf ©, Ruf, Abbühl – Remund, Häring, Wyser, Müller (63′ Lahmici) – Brütsch, Fölmli.
Entraîneur : Glenn Meier

Avertissements : Castro, Duclos et Jakupi (Servette Chênois) ; Ruf (Lucerne)

 

Photos : jlap.ch






Share.