La coupe pour Perly au bout de la nuit

0

Interminable et équilibrée, la finale de la coupe genevoise a été remportée par Perly, dont le mental lors des tirs aux buts a été décisif (1-1, 4-2 tab).

Conclure une saison par moments décevante avec un trophée, tel était l’objectif que se partageaient Perly et Aïre mercredi soir au stade municipal de Bernex. L’entraîneur perlysien Mattia Petrini l’avait annoncé à l’issue de la demi-finale : en cas de victoire, la saison serait “amplement réussie”. L’entraîneur aïrois Helder Silva partageait ces propos et affirmait que “le vainqueur sauverait sa saison”. Après avoir éliminé respectivement les champions de 3ème ligue et de 2ème ligue au tour précédent, les deux équipes se devaient à présent de tenir leur rang. Pour ce qui est du favori de la rencontre, Aïre, avec un effectif plus expérimenté, partait sans doute avec un petit avantage.

Aïre marque mais voit rouge

Finaliste lors des éditions 2013 et 2016, l’équipe du Lignon veut cette fois décrocher la coupe et démarre bien le match. Après quelques secondes, le capitaine Rego est à deux doigts d’ouvrir le score de la tête. Toujours de la tête, ce sont cette fois les Perlysiens qui font trembler Gonzalez avec Meireles (12′). À l’image de ces deux premières occasions, les deux équipes s’annulent un peu lors de la suite de la mi-temps. Perly garde plus le ballon mais hésite trop dans les trente derniers mètres, tandis qu’Aïre essaye de tirer le maximum de ses contre-attaques.

Dans une première période assez fermée, c’est justement sur une action très simple qu’Aïre va faire sauter le verrou. Récupéré en défense, le ballon est envoyé directement à Marthe, rentré précocement à la place du blessé Rodrigues, qui cueille le ballon à la retombée et fusille Monteiro sur son poteau (31′, 0-1). Cette si précieuse réalisation du numéro 11 aïrois sera toutefois salie par le second carton jaune de Gianluca Prezioso quelques minutes plus tard, qui contraint Aïre à évoluer à dix en deuxième mi-temps.

Da Silva, entouré de deux Aïrois

Perly étouffe Aïre

Très contestée dans le camp aïrois, cette expulsion sera rapidement compensée par l’arbitre de la rencontre. Suspendu lors des demi-finales, le meilleur buteur perlysien Alessio Russo écope lui aussi d’un deuxième jaune cinq minutes à peine après la reprise et abandonne le siens au pire moment. Pourtant, même à dix contre dix et sans son attaquant, Perly commence à s’installer dans la moitié de terrain aïroise. Sur un centre de Prébandier, Sylejmani manque l’immanquable (61′). C’est ensuite au tour de Da SIlva, qui seul face à Gonzalez ouvre trop son pied (70′).

La deuxième mi-temps est décidément compliquée pour Aïre, qui doit se contenter de défendre face à une équipe de Perly ayant littéralement confisqué le ballon. Les “Orange” résistent pendant une grande partie de la période, mais doivent s’incliner sur coup de pied arrêté, avec le défenseur central Vuichard qui jaillit derrière la défense et trompe Gonzalez de la tête (78′, 1-1). Les prolongations approchent et auront bien lieu, mais il aurait pu en être autrement si Monteiro ne s’était pas employé pour dévier les tentatives de Racalbuto (93′) et de Rego (95′) dans le temps additionnel.

Russo et Azevedo au duel

Aïre craque aux tirs aux buts

Avec nonante minutes dans les jambes, Aïre est meilleur que son adversaire durant la prolongation. L’équipe d’Helder Silva fait souffrir Perly et manque de clore les débats à plusieurs reprises. Monteiro est miraculeux face à Soares (95′) et reste sur ses gardes pendant les trente minutes de prolongation afin de repousser les autres dangers. Perly n’a plus de jus, et Aïre peut s’en vouloir de ne pas avoir réussi à marquer le but décisif, car la séance de tirs aux buts se soldera par une nouvelle déception.

Premier à s’élancer, Racalbuto tire sur la barre. Perly prend alors l’avantage et ne craque pas: Meireles , Herrero et Sylejmani transforment leur penalty. Quatrième tireur, Salan voit sa tentative arrêtée par Monteiro, qui offre ainsi deux balles de match aux siens. La première suffit : entré en fin de prolongations, Aodish trompe Gonzalez et offre la victoire aux Perlysiens.

Le gardien perlysien Monteiro

La victoire de tout un club

Pour le capitaine d’Aïre Ivan Rego, son équipe a fait un “bon match”, bien que la rencontre ait selon lui été “conditionnée par certaines décisions arbitrales”. “Tactiquement, nous avons été bons, poursuit-il. Ils jouaient probablement mieux au foot que nous, mais nous avons su bien négocier nos contres. C’est dommage car au niveau des occasions c’est du 50-50, mais bravo tout de même à Perly qui a mérité sa victoire”. La performance fournie par les “Orange” n’a donc pas suffi, et une troisième finale de coupe genevoise perdue vient ainsi s’ajouter au palmarès d’Aïre, après celles de 2013 et de 2016.

Mattia Petrini, aux anges après cette victoire, analyse la rencontre ainsi : “Nous craignions un peu l’entame de match mais au final cela ne s’est pas mal passé. Dès qu’on s’est retrouvés à dix contre dix, on a mieux joué. Je savais qu’on allait ensuite être en difficulté lors des prolongations, j’ai dit à mon équipe de se calmer et de ne pas prendre de risques, quitte à aller jusqu’aux penaltys”. 

L’entraîneur perlysien tire également un grand coup de chapeau à tout ceux qui l’entourent au sein du club, joueurs compris : “Nous avons répondu présents sur chacun de nos matchs de coupe, et je ne peux que féliciter mes joueurs pour cela. Aujourd’hui, on se présentait en ayant perdu nos deux derniers matchs de championnat mais on a réussi à se remobiliser. Au final, c’est la victoire de tout un club ce soir: le staff, le comité, les juniors, les seniors… on avait vraiment l’impression que tout le club ne faisait qu’un lors de la dizaine de jours précédant cette finale. Je suis très reconnaissant de pouvoir faire partie de cette aventure et je me réjouis de continuer l’année prochaine”.

L’année prochaine, Perly jouera donc le premier tour de la coupe de Suisse. Une récompense méritée après un joli parcours avec un effectif si jeune. À présent, place aux vacances…

 

FC PERLY-CERTOUX – FC AÏRE-LE-LIGNON  1-1 (4-2 tab)
Stade municipal de Bernex

Buts : 31′ Marthe 0-1, 78′ Vuichard 1-1

Perly (4-4-1-1) : Monteiro – Mendes (66′ Herrero), Vuichard, Medori (60′ Sylejmani), Brélaz – Prébandier © (114′ Aodish), Pessoa (98′ Tato), Meireles, Meyer – Da Silva (110′ Berthelot) – A. Russo.
Entraîneur : Mattia Petrini

Aïre (4-3-3) : Gonzalez – Jolliet (89′ Racalbuto), Rego ©, Azevedo, Hervo – L. Anderegg, Prezioso, Rodrigues (11′ Marthe) – Soares, Salan, Segade (64′ Baptiste).
Entraîneur : Helder Silva

Avertissements : Mendes, Pessoa, Meireles (Perly) ; Segade, Rego, Azevedo, Soares, Salan, Racalbuto, Hervo (Aïre).
Expulsions : A. Russo (Perly, second avertissement) ; Prezioso (Aïre, second avertissement)

 

Photos : Stéphane Eursels

 






Share.