Pendant plus d’une heure, Thoune a tremblé à Bernex

0

Logiquement dominés, les Bernésiens n’étaient toutefois pas loin de créer la surprise et se sont fait honneur face au finaliste de la saison passée (0-2).

Comme l’an passé face à Veyrier, le FC Thoune s’est rendu en terres genevoises le temps d’un après-midi pour y affronter un pensionnaire de 2ème ligue inter lors du premier tour de Coupe de Suisse. Cette fois, c’est le Municipal de Bernex qui a accueilli le finaliste de la précédente édition, ainsi que sa cinquantaine de supporters arrivés plus de trente minutes après le coup d’envoi. Eliminés jeudi pour le compte du troisième tour d’Europa League face au Spartak Moscou, les Bernois se présentaient ce dimanche éprouvés physiquement, et cette fatigue s’est parfois ressentie au moment de conclure face au but défendu par David Fontaine.

Bernex solide, Thoune maladroit

Si Bernex a réussi à garder le score vierge jusqu’à la pause, c’est principalement grâce à deux facteurs: la solidité et la combativité de sa ligne défensive ainsi que le manque de finition dont ont fait preuve les visiteurs. Surmotivés par une rencontre qu’on n’a que rarement l’occasion de vivre en étant footballeur amateur, Dubosson et Fontaine ont montré l’exemple aux leurs en effectuant plus d’un sauvetage décisif. Au milieu de terrain, Sthioul –buteur lors de la première journée de championnat contre Monthey (1-1)–  a lui aussi joué un rôle providentiel en se jetant sur tous les deuxièmes ballons.

Les Jaune et Noir méritent donc d’être félicités pour leur vaillante performance défensive, mais les visiteurs peuvent quant à eux s’en vouloir d’avoir tant vendangé lors des quarante-cinq premières minutes. Hormis la maladresse, entre autres, de la paire d’attaquants formée par Rapp et Hunziker –auteur d’un triplé l’année dernière face aux Veyrites–, Thoune s’est également bien trop facilement retrouvé en position de hors-jeu. Et lorsqu’il s’agissait de tenter une frappe, celle-ci était plus souvent contrée que cadrée. Autant dire que l’entraîneur Marc Schneider ne devait pas être ravi à l’heure du thé.

Trop de gâchis sur coup de pied arrêté

Après le changement de côté, Bernex se doutait qu’il allait être sacrément difficile de reproduire une mi-temps en gardant sa cage inviolée. En effectuant ses trois changements avant l’heure de jeu, l’entraîneur bernois savait que faire entrer du sang neuf pouvait être un moyen de faire la différence. Le coaching de Schneider a fini par s’avérer payant, mais avant cela c’est Mboli, l’attaquant bernésien fraîchement arrivé en provenance de l’OG, qui a fait lever les quelques huit-cent personnes présentes dans le public. Voyant Hirzel avancé, le puissant buteur des locaux a tenté sa chance depuis plus de 40 mètres, faisant trembler la barre transversale (55′).

Malheureusement, sans compter le pari pris par Mboli, les visiteurs poussaient toujours plus et le but était destiné à arriver à un moment ou un autre. Coup du sort, celui-ci arrive sur coup de pied arrêté, une arme que Bernex avait à disposition mais qui n’a pas été exploitée comme il se doit. En effet, que ce soit en première ou en seconde période, plusieurs coup francs depuis la longue, la mi-distance, et même près des seize mètres ont été gâchés par les Jaune et Noir. À peine entré, le très grand défenseur japonais Havenaar n’a lui pas perdu de temps pour profiter du corner de son coéquipier Castroman, également entré en cours de jeu (63′, 0-1).

À peine entré, Havenaar a libéré les siens.

Une fois leur compteur ouvert, les Thounois n’ont pas traîné pour doubler la mise. Ce but à moins d’une demi-heure des prolongations a naturellement donné un coup au moral des Bernésiens, qui ont laissé échapper Simone Rapp, meilleur buteur actuel de son équipe, en face-à-face avec David Fontaine (69′, 0-2). Lors de la vingtaine de minutes restante, Bernex a néanmoins eu le mérite de ne pas lâcher le morceau et aurait même pu obtenir un penalty en sa faveur lorsque Noverraz s’est fait stopper de manière musclée à quelques pas de la cage de Hirzel. Quoi qu’il en soit, ce score plus qu’honorable face à une équipe de Super League et le visage guerrier affiché par Bernex a été appréciable et apprécié par tous les spectateurs présents pour l’occasion.

“Nous allons monter en puissance”

Sans aucun doute parmi les meilleurs de son équipe, Jean Daniel Sthioul était un peu déçu au coup de sifflet final, mais est convaincu que son équipe est en train de grandir: “Nous avons fait un beau match, nous pouvons sortir d’ici la tête haute. Nous les avons gênés le plus que nous avons pu et n’avons au final tenu que soixante minutes. C’est un peu frustrant, car si le tir sur la latte à 0-0 était rentré cela aurait pu changer le cours du match”.

Sthioul, à droite, a été l’auteur d’un très bon match.

Dans les prochains jours, Sthioul et ses coéquipiers n’auront pas le temps de se reposer. Dans trois jours, mercredi soir, ils auront un beau challenge du côté de Veyrier. Ce premier derby mènera les Bernésiens à un autre derby, samedi, contre le néo-promu CS Italien. C’est une semaine anglaise qui attend les Bernésiens, mais leur numéro 20 est convaincu que son équipe est prête: “Nous n’avons pas eu les trois points contre Monthey mais à présent nous allons monter en puissance mentalement, après la performance d’aujourd’hui, mais aussi physiquement”. 

Pour ce qui est de Thoune, l’adversaire du jour, il recevra le Servette FC dimanche, et affrontera le Stade Nyonnais lors du prochain tour de Coupe. À noter que, comme les Grenat, Thoune compte cinq points jusqu’à présent dans le championnat majeur du pays.

 

SIGNAL FC BERNEX-CONFIGON – FC THUN  0-2 (0-0)
Stade Municipal de Bernex, environ 800 spectateurs

Buts: 63′ Havenaar 0-1, 69′ Rapp 0-2.

Bernex (4-4-2): D. Fontaine – Boma Li, Dubosson (76′ Moreira), Trifiletti ©, Fustinoni – Nadifi, Tato, Sthioul, Rudaz – Mboli (65′ Noverraz), Braz (78′ Del Maroneo).
Entraîneur: Foued Kahlaoui

Thoune (4-4-2): Hirzel – Glarner ©, Rodrigues (59′ Havenaar), Gelmi, Kablan – Salanovic, Stillhart, Fatkic (57′ Castroman), Vasic – Hunziker  (46′ Munsy), Rapp.
Entraîneur: Marc Schneider

Avertissements: Mboli, Boma Li (Bernex).

 

Photos : Stéphane Eursels







Share.