Match nul renversant entre Grand-Saconnex et City

0

Grand-Sac’ et City ont fini par se partager les points à l’issue d’une rencontre riche en buts et en retournements de situation (3-3). Les deux équipes restent donc invaincues en championnat.

Pour son retour en 2ème ligue l’année dernière, Grand-Saconnex avait terminé à deux points de la zone rouge. Un parcours semblable à celui du FC City, qui avait conclu sa saison avec deux petits points en plus que les Saconnésiens. Cette année, tous deux souhaiteraient naturellement se mettre à l’abri plus tôt, afin de ne pas apercevoir le spectre de la relégation jusqu’à la vingt-deuxième journée. Et cela ne semble pas si mal parti. Avec son match nul sur le terrain d’Aïre, Grand-Saconnex a réussi une meilleure entame qu’il y a un an au même endroit. Les joueurs de Solihi ont eux empoché leurs premiers trois points en faisant craquer Onex dimanche passé. Vainqueur ici au Blanché en printemps dernier (0-1), City avait la possibilité de prendre les commandes avec Plan-les-Ouates en cas de nouveau succès.

Le réveil de City fait des dégâts

La première mi-temps pourrait être divisée en deux parties. Les locaux ont très bien démarré, en concrétisant une de leurs premières occasions grâce à un enchaînement crochet-frappe de Rexhepi (13′, 1-0). Quelques minutes plus tard toutefois, City a commencé à sortir de sa caverne et a recollé à la demi-heure par l’intermédiaire du jeune Sant’Anna –arrivé en provenance de Champel–, qui a d’ailleurs inscrit un but semblable à celui de Rexhepi (30′, 1-1). Cette égalisation a accentué la position de force que les visiteurs commençaient à avoir dans cette rencontre. Les quinze minutes précédant la pause ont été pratiquement à sens unique.

Titularisé en pointe après être entré en cours de match face à Onex, Cristaldo aurait pu taper dans l’oeil de son entraîneur s’il avait su conclure deux grosses occasions qui se sont succédé après le but de son coéquipier Sant’Anna. Pas en réussite, le numéro 18 sera d’ailleurs le premier à sortir en deuxième période côté City. Mais même avec ces vendanges de leur attaquant, les visiteurs réussissent à retourner la situation dans le temps additionnel. Le but naît pourtant d’une situation à première vue inoffensive. Dos Santos botte un coup franc de loin et tente de mettre le ballon dans la boîte. Coup de chance, son centre ne trouve pas de déviation et piège même Osmani (45+1′, 1-2). Complètement absent en fin de première mi-temps, Grand-Sac’ devra changer son attitude pour ne pas se faire distancer lors des quarante-cinq dernières minutes.

Premier but de la saison pour Rexhepi.

Un joker nommé Steger

Au moment de reprendre, les locaux sont un peu plus convaincants et proposent une timide réaction. Cela reste toutefois beaucoup trop abstrait pour recoller au score. Mais tout est bouleversé avec l’entrée de Steger à l’heure de jeu. L’imposant défenseur latéral saconnésien propulse sa touche au-dessus de Valencia avec ses mains à peine entré en jeu et égalise. Le ballon a-t-il été légèrement dévié ? C’est ce qu’à dû intérprêter l’arbitre, qui accorde le but. Le numéro 6 de Grand-Saconnex remet ça à peine deux minutes plus tard en se servant cette fois de sa puissance pour envoyer une touche sur Armend Sadiki, qui marque d’une splendide bicyclette: un but aussi surprenant que magnifique. Le scénario est réellement incroyable, Grand-Saconnex a tout chamboulé à partir de deux situations qui semblaient anodines.

Puni d’une telle manière, City ne peut qu’être frustré. D’autant plus que les locaux tentent comme ils peuvent d’endormir le match alors qu’il reste une vingtaine de minutes à jouer, et les opportunités de marquer pour les visiteurs se restreignent. Avec un bloc de Grand-Saconnex de plus en plus bas et de plus en plus rugueux dans les duels, les coup de pieds arrêtés deviennent une des options les plus réalistes pour égaliser. Dos Santos n’est justement pas loin d’inscrire son deuxième coup franc de la soirée mais Osmani sort une parade providentielle à dix minutes de la fin.

Dos Santos, l’homme décisif de ce début de saison côté City est dangereux jusqu’au bout, et c’est justement lui qui se fait coucher dans la surface à la 90ème minute pour obtenir un penalty valant de l’or. Transformé par Valencia, ce tir au but permet à City d’arracher un point largement mérité.

Juan Esteban Valencia a sauvé un point pour City.

“On vise le haut cette année”

Capitaine et buteur à Aïre la semaine dernière, Armend Sadiki a encore régalé ce soir en inscrivant la bicyclette du provisoire 3-2 et en fournissant une performance plutôt solide défensivement. Le surprenant meilleur buteur de Grand-Saconnex est satisfait de la façon dont Grand-Saconnex a démarré sa saison: “Le 3-3 est un résultat juste qui reflète la physionomie du match. C’est dommage qu’on ait concédé ce penalty en fin de match mais il faut faire avec, il ne faut pas oublier qu’on sort d’une saison difficile. On ne peut pas se plaindre car ça reste un bon départ pour une équipe comme nous dont la première préoccupation est de se maintenir. Tant qu’on ne perd pas, ça reste positif”.

À nouveau entré en cours de match, Juan Valencia a cette fois été décisif et son sang-froid des onze mètres a permis à City de prendre un quatrième point en deux rencontres. Son but a soulagé son équipe, qui reste néanmoins frustrée car elle avait le match en main au retour des vestiaires : “On espérait un autre résultat. Peut-être que notre manque d’expérience a pesé un peu aujourd’hui, car notre équipe est plutôt jeune. Nous visons le haut cette année, Il va falloir être plus lucide et conclure nos occasions dans les matchs à venir”, explique le numéro 20 des Bleu et Blanc.

Pour les deux adversaires de mardi soir, ce départ est donc dans l’ensemble encourageant. Grand-Saconnex rejoint Aïre et Lancy II au classement, tandis que City égale désormais Perly et Meyrin II avec ses quatre points. De plus, ces deux formations se frotteront à d’autres équipes toujours invaincues dimanche. Grand-Saconnex se rendra sur le terrain du néo-promu Meyrin II et City recevra Lancy II. Deux rencontres intéressantes: un duel entre le néo-promu de l’an dernier et celui de cette année d’un côté et un affrontement entre Lancy II, autre surprenant néo-promu de l’an dernier ayant terminé sur le podium, et une ambitieuse équipe de City qui rêve d’imiter une telle performance.Il faudra donc garder les yeux bien ouverts ce week-end à l’occasion de la troisième journée.

 

FC GRAND-SACONNEX – FC CITY  3-3 (1-2)
Stade du Blanché, terrain synthétique

Buts : 13′ Rexhepi 1-0, 30′ Sant’Anna 1-1, 45+1′ Dos Santos 1-2, 63′ Steger 2-2, 65′ A. Sadiki 3-2, 92′ Valencia (P) 3-3.

Grand-Saconnex (4-3-3) : Osmani – A. Sadiki, Tschopp (60′ Steger), Aliji ©, Dupraz – Yusuf, Ul Haq (73′ Barros), Cacaj (71′ Demiri) – Rexhepi (88′ Brignoni), Tomasini, Uebelhart.
Entraîneur : Agron Nuredini

City (4-3-3): E. Valencia © – Coovi, Mesquita, Rasolondraibe, Rmiza – Moaremi (71′ Alves), Dos Santos, F. Sadiki (62. J. Mbimbo) – Ajdini (75′ Valencia), Cristaldo (58′ C. Mbimbo), Sant’Anna (80′ Haliti).
Entraîneur : Jean-Yves Solihi

Avertissements : Tschopp, Yusuf (Grand-Saconnex) ; Coovi, C. Mbimbo (City)
Expulsion : Tschopp (Grand-Saconnex, second avertissement reçu sur le banc)

 

Photos : IV Sport







Share.