Meyrin s’offre Bulle et s’installe en tête !

0

Portés une fois de plus par un grand Moussilou, les Meyrinois ont obtenu une cinquième victoire de rang qui leur permet de détrôner Bulle, leur adversaire du jour, au sommet du classement (2-1).

L’affiche était bien trop belle pour être ignorée samedi après-midi au Stade des Arbères. Meyrin contre Bulle, soit le leader du groupe 1 de 1ère ligue qui se déplaçait chez son dauphin. Montés en puissance lors de leurs récentes rencontres, les Meyrinois arrivaient à cette septième journée sur une série de quatre victoires, et pouvaient justement prendre la tête du classement s’ils réussissaient la passe de cinq. 

Mais pour cela, il fallait tout d’abord venir à bout des Fribourgeois du FC Bulle. Invaincus en ayant encaissé que cinq buts lors des huit premières journées –dont un aux Trois-Chêne contre Chênois et un autre face à Lancy il y a trois semaines–, les joueurs de Pierre-Alain Suard ont également créé la sensation au premier tour de la coupe de Suisse en éliminant Chiasso, pensionnaire de Challenge League, et ont même réussi à se glisser en huitièmes de finale en battant Sursee. Avant d’y affronter Rapperswil dans un peu plus d’un mois, les Fribourgeois avaient une première place à défendre en championnat. Ces derniers venaient d’ailleurs de réussir deux blanchissages consécutifs, insuffisant néanmoins pour effrayer le trio d’attaque des Jaune et Noir formé par Valente, Moussilou et Paçarizi.

Meyrin en maîtrise totale

En effet, la défense à cinq alignée du côté fribourgeois ne fait pas peur aux locaux, qui annoncent la couleur dès les premières minutes. Le pressing des joueurs de Jean-Philippe Lebeau est étouffant et réalisé particulièrement haut sur le terrain. Dans la logique des choses, Meyrin passe vite l’épaule. Après avoir manqué de précision et d’un poil de lucidité lors de deux occasions dans les minutes initiales, la troisième tentative est la bonne pour le sérial buteur local Matt Moussilou. Lancé seul dans la profondeur, il croise sa frappe dans le petit filet et ne laisse aucune chance à Freiburghaus (12′, 1-0). Le monologue meyrinois n’en est qu’à son début.

En effet, Meyrin domine une équipe de Bulle qui n’offre aucune initiative offensive lors des quelque fois où le cuir est en sa possession. Titularisé dans les buts meyrinois, le jeune Lamers –19 ans– a la tâche facile en première période et est attentif au moment du seul tir cadré des Fribourgeois, sur coup franc (24′). Dans l’autre partie du terrain, les locaux se régalent. À la récupération, les Genevois se projètent vite dans la profondeur, multipliant ainsi les situations dangereuses. Celui qui se charge de doubler la mise est une fois de plus le numéro 9 parisien. Parfaitement servi par Valente depuis le flanc droit, Moussilou inscrit sa huitième réussite de la saison d’un précis coup de casque (28′, 2-0). À la pause, Meyrin est donc virtuellement leader : difficile de voir comment cette situation pourrait s’inverser.

Moussilou en est à huit buts cette saison.

25 minutes en infériorité numérique

Sans doute réveillés par la causerie de leur entraîneur, les visiteurs sont légèrement plus entreprenants à leur retour sur le terrain. Pierre-Alain Suard ne perd d’ailleurs pas de temps et fait tous ses changements avant même l’heure de jeu. La vraie difficulté pour les locaux ne provient cependant pas de ces changements, mais du deuxième avertissement de Camara qui les oblige à disputer un peu moins d’une demi-heure en infériorité numérique.

Meyrin laisse alors davantage la balle à l’adversaire, logiquement, mais reste bien disposé sur le terrain. Lamers réagit bien lorsqu’il est sollicité, tandis que les attaquants meyrinois ont parfois quelques espaces pour jouer la contre-attaque. La souffrance à dix contre onze reste donc relative et la seule grosse frayeur surgit à la nonantième lorsque Deschenaux, ancien coéquipier de Moussilou à Yverdon, profite d’un cafouillage pour pousser le cuir au fond. Heureusement pour les locaux, Bulle ne trouvera pas le chemin des filets dans le temps additionnel. Une victoire tout en maîtrise, si l’on exclut les minutes finales de la partie.

L’expulsion de Camara n’a pas empêché les Meyrinois de s’imposer.

“Nous étions attendus, maintenant il faudra assumer ce statut de leader”

Un carton rouge et un quatrième match consécutif en encaissant au moins un but. Voilà ce que l’on dirait s’il fallait trouver des défauts à la performance fournie par Meyrin aujourd’hui. Jean-Philippe Lebeau a donc plus d’une raison pour sourire, la principale étant sans doute la première place que son équipe occupera dès ce soir: “Aujourd’hui c’est notre cinquième succès consécutif, notre sérieux a fait la différence selon moi. Cette attitude doit rester la même match après match, quelque soit l’adversaire. Une telle approche de la rencontre nous a permis de ne pas trop souffrir même à dix. Sans oublier que c’était aujourd’hui le troisième match de la semaine pour nous. Bulle aurait pu nous dominer au niveau physique, mais ça n’a pas été le cas. Tout le groupe s’est mis à disposition cette semaine, il faut tous les féliciter pour leur application et leur qualité. Nous aurons besoin de tout le monde lors de la suite du championnat”.

Après ces trois matchs en une semaine, les Meyrinois auront le temps de souffler. Samedi prochain, ce n’est pas en championnat mais pour le compte du premier tour de qualification à la prochaine coupe de Suisse qu’ils seront engagés. Ils accueilleront Azzurri, actuellement relégable dans leur même groupe de 1ère ligue : “À vrai dire, je n’ai pas encore pensé à ce match mais ce qui est sûr c’est que nous aurons comme objectif de nous qualifier. En championnat ensuite, nous voulons engranger un maximum de points jusqu’à la trêve. Nous avons devant nous trois matchs difficiles: contre Terre Sainte c’est presque un derby, ensuite face à Team Vaud qui a joué les finales la saison dernière et enfin un nouveau derby avec Lancy. La suite s’annonce difficile, mais nous étions attendus, maintenant nous sommes devant et il faudra assumer ce statut de leader”.

En ce qui concerne les trois autres équipes genevoises de 1ère ligue, Lancy a sombré à domicile contre Naters et porte désormais le statut de lanterne rouge avec cinq points et 28 buts encaissés en neuf matchs. Chênois est pour sa part allé gagner à La-Chaux-de-Fonds pour s’éloigner de la barre tandis que l’OG a obtenu un bon point chez les M21 de Young Boys.

 

MEYRIN FC – FC BULLE 2-1 (2-0)
Stade des Arbères, 285 spectateurs

Buts: 12′ Moussilou 1-0, 28′ Moussilou 2-0, 90′ Deschenaux 2-1

Meyrin (4-3-3) : Lamers – Pasquier, Rezzonico, Tall, Dembele – Camara, Zambrella, Diallo © (86′ K. Tsimba) – Valente (84′ Q. Salihi), Moussilou (77′ C. Tsimba), Paçarizi (64′ Martins Cepa).
Entraîneur : Jean-Philippe Lebeau

Bulle (5-3-2) : Freiburghaus – Schimdhäusler (53′ Dos Santos), Bochud (59′ Puertas), Cassara ©, Sumbula, Afonso – Ozouf, Golliard (53′ Yenni), Girod – Ndiaye (59′ Mason, Deschenaux.
Entraîneur : Pierre-Alain Suard

Avertissements : Pasquier, Camara, Tall (Meyrin); Sumbula, Golliard (Bulle).
Expulsion : 66’Camara (Meyrin, second avertissement)

 

Photos : Stéphane Eursels

 






Share.