Servette Chênois conserve la première place

0

Dans le match au sommet de LNA, Genevoises et Bâloises se sont quittées dos à dos après avoir tour à tour mené au score (2-2).

Une nouvelle page de la jeune histoire du Servette FC Chênois Féminin s’écrivait ce samedi après-midi au Stade de Balexert. Pour la première fois, les Grenat abordaient un match de LNA dans la peau du leader. Et le hasard du calendrier a voulu que les joueuses d’Eric Sévérac affrontent ni plus ni moins que leur poursuivante directe, le FC Bâle, encore invaincu cette saison. Comptant un match de moins, à rattraper face aux championnes en titre du FC Zurich, les Rhénanes n’avaient rien d’un cadeau pour cette grande première. Il y avait néanmoins un très gros coup à jouer pour s’installer solidement en tête du classement, en cas de victoire.

Tout en maîtrise

Alors qu’il est légitime d’imaginer les Servetiennes entrer sur la pelouse sous pression étant donné leur nouveau statut de leader, il n’en est rien. “Nous savons que nous serons attendues toute la saison, avouait la défenseur centrale Caroline Abbé après la rencontre. Je côtoie les filles des autres équipes et il se dit que nous sommes les favorites du championnat. C’est une étiquette qui va nous coller à la peau un peu toute la saison. Nous apprenons à jouer dans ce rôle de favorites. Nous apprenons également à jouer match après match sans penser à la suite“.

Les joueuses d’Eric Sévérac parviennent à ouvrir la marque peu après le quart d’heure de jeu. Gillioz tente de trouver Fleury en profondeur. Celle-ci gêne la sortie de la gardienne bâloise sans toutefois toucher le ballon qui file tranquillement au fond des filets pour le plus grand bonheur des locales (19′ 1-0). Une réussite méritée au vu de l’excellente entame. 

Par la suite, les Grenat dominent sans réussir cependant à creuser l’écart. Les Suisse-Allemandes sont inoffensives et doivent procéder à deux changements avant le thé notamment à la suite de la blessure de sa meilleure buteuse Sundov. “Nous avons fait une très bonne première période, analysait Caroline Abbé. Je ne crois pas qu’elles aient eu une seule occasion. Nous mettons un seul but, mais nous aurions dû en mettre un deuxième pour justement nous mettre à l’abri et tuer cette première mi-temps. C’est notre péché mignon cette saison. On a beaucoup d’occasions mais on ne marque pas assez de buts. C’est notre point faible en ce début de campagne“.

Les Servetiennes célèbrent l’ouverture du score.

Cinq minutes de vide

A la pause, on imagine mal comment la victoire pourrait échapper à la formation entraînée par Eric Sévérac, et pourtant… Il ne faut que dix minutes aux visiteuses pour renverser la partie. Par deux fois, Fuso déborde sur la gauche avant de donner le ballon en retrait. C’est tout d’abord Arfaoui qui en profite pour égaliser (49′, 1-1) avant que Jenzer (53′, 1-2) ne donne l’avantage à ses couleurs.

Caroline Abbé, qui a rejoint les Grenat cet été, déplorait ce passage à vide : “Nous avons eu cinq minutes d’absence. Nous savons pourtant que les cinq premières minutes de la reprise de la seconde période sont les plus importantes, surtout quand vous menez au score. Nous avons une équipe jeune qui est entrain d’apprendre et il faudra tirer les leçons de ces cinq minutes de vide“. 

Heureusement, les Servetiennes ne se laissent pas abattre et retrouvent la maîtrise du premier acte. Elles mettent moins de dix minutes pour recoller au score. Droz ne se montre une nouvelle fois pas à son affaire sur un centre venu de la gauche. Le ballon revient dans les pieds de Soulard qui met en retrait sur Maendly. La playmaker locale ne se pose pas de question et envoie une frappe dans le petit filet (62′, 2-2). Il reste trente minutes et tout est à refaire pour les deux équipes.

Ce choc aura tenu toutes ses promesses.

Malgré de nombreux coups de pied arrêtés et une dernière énorme opportunité pour la capitaine Maeva Sarrazin, Servette Chênois ne passe pas l’épaule. Comme le soulignera Caroline Abbé après le coup de sifflet final, son équipe aura manqué trop d’occasions pour l’emporter : “L’efficacité, comme je vous disais, nous a fait défaut. Nous devons concrétiser nos occasions pour remporter ces trois points aujourd’hui”.

Avec ce match nul, les Genevoises gardent la tête du classement mais avec un match de plus que leur adversaire du jour. “Nous sommes encore en phase d’apprentissage, expliquait la numéro 5 Grenat. Nous ne nous connaissons pas encore toutes très bien donc nous sommes en train de travailler pour progresser ensemble. Il reste encore 22 matchs. Nous restons en tête, nous apprenons et nous ne nous mettons aucune pression. Il reste encore tellement de matchs“.

Les Genevoises se rendront à Saint-Gall samedi prochain pour tenter de continuer leur excellente série en cours et pour défendre leur place de leader de la catégorie. 

 

SERVETTE FC CHÊNOIS – FC BASEL 2-2 (1-0)
Stade de Balexert, 320 spectateurs

Buts : 19′ Gillioz 1-0, 49′ Arfaoui 1-1, 53′ Jenzer 1-2, 62′ Maendly 2-2.

Servette Chênois (3-5-2) : Thalmann – Spätli, Abbé, Duclos – Soulard (83′ Chircop), Gillioz, Maendly, Lagonia, Tufo (91′ Dorval) – Fleury (71′ Jakupi), Sarrasin ©.
Entraîneur : Eric Sévérac

Bâle (4-4-2) : Droz – Rey, Ferrara, Brunner ©, Marti – Huber, Frei, Xhemaili, Sundov (44′ Jenzer) – Arfaoui (88′ Keel), Buser (10′ Fuso).
Entraîneur : Glenn Meier

Avertissement :  Marti (Bâle)

 






Share.