Grand-Saconnex : quelles chances de s’en sortir ?

0

Lanterne rouge avec deux points au compteur, Grand-Saconnex a effectué le second plus mauvais départ d’une équipe genevoise en 2ème ligue depuis 20 ans. Mais tout n’est pas perdu, même si la mission s’annonce extrêmement compliquée. Petite rétrospective.

Deux points en onze journées. C’est le très maigre bilan intermédiaire du Grand-Saconnex à la mi-saison. Les Rouges et Noirs, qui ont vu le départ de leur coach Nuredini en cours de route, ont d’ailleurs clos ce premier tour par une défaite cuisante 6-1 à domicile contre Versoix. Lanterne rouge, le club se retrouve aujourd’hui à huit points du premier non-relégable, le CS Interstar. Le bilan aurait pu être un poil meilleur, mais la victoire obtenue sur le terrain de Plan-les-Ouates a été retirée sur tapis vert. Donc, quelles sont les réelles chances de s’en sortir au printemps prochain ? Réponse en chiffres.

Saint-Jean : 0 point à l’automne 2003

La contre-performance saconnésienne se révèle encore plus inquiétante lorsque l’on plonge dans les archives de l’élite genevoise. C’est  en effet le deuxième plus mauvais départ de ces vingt dernières années dans cette catégorie. Il faut ainsi remonter jusqu’à la saison 2003/2004 pour trouver une plus grosse contre-performance. A l’époque, le FC Saint-Jean avait en effet conclu sa première partie de saison avec… 0 point. Les joueurs de Varembé avaient alors terminé le championnat avec quatre unités, à la dernière position.

Mais rater sa première moitié de championnat est-il synonyme de relégation ? En se plongeant dans les archives de 2ème ligue, on constate que non, pas toujours. Les miracles existent. Et ils sont même assez nombreux. À noter que dans la rédaction de Proxifoot, on a considéré un départ raté jusqu’à six points maximum obtenus en 11 matchs, soit une moyenne de 0,55 points par match.

Les archives du site de l’ACGF remontant jusqu’à la saison 1999-2000, voici un bref historique des lanternes rouges à la trêve, avec le nombre de points obtenus, la distance avec la barre et le sort final de l’équipe à la fin de la saison.

Equipe Saison Points à la trêve Distance de la barre Résultat final
FC Saint-Jean 1999-2000 5 0 Sauvé
Athlétique-Régina FC 2000-2001 3 3 Sauvé
FC Etoile-Laconnex 2002-2003 3 8 Relégué
FC Saint-Jean 2003-2004 0 13 Relégué
FC Compesières 2004-2005 4 8 Relégué
FC Geneva 2006-2007 3 6 Relégué
Athlétique-Régina FC 2007-2008 6 5 Sauvé
FC Choulex 2008-2009 4 7 Sauvé
FC Compesières 2013-2014 6 2 Sauvé
Lancy FC II 2014-2015 5 6 Sauvé
Avanchet-Sport FC 2015-2016 3 10 Relégué
US Carouge 2017-2018 6 4 Relégué
FC Grand-Saconnex 2019-2020 2 8 ?

 

Si des équipes sont parvenues à se sauver après un départ difficile, le constat est là pour Grand-Saconnex : lors de ces vingt dernières années, aucun relégable ayant huit points de retard ou plus sur la barre avant la trêve n’a réussi à se sauver.  Les joueurs du Blanché pourraient se raccrocher à la performance du FC Choulex lors de l’exercice 2008/2009, qui a réussi à remonter les sept points d’écart qui le séparait du maintien pour finalement terminer à la 10ème position, juste au-desuss de la barre. Mais c’est tout.

Une lueur d’espoir donc pour les Saconnésiens, même si la tâche s’annonce plus que difficile. Le nouveau coach Abdel Gasmi n’aura quasiment pas le droit à l’erreur. L’opération « remontada » commencera par un mercato réussi, qui devra panser certaines blessures. On le rappelle, la formation du Blanché possède la défense la plus perméable et l’attaque le moins prolifique du championnat. La signature du défenseur Jérémie Sabaly, ex-Servette M21 et Carouge, est déjà un premier pas. D’autres suivront.

 

Photo : Stéphane Eursels






Share.