Kosova a sauvé un point, pas son fauteuil de leader

0

Menée 3-1, la seconde garniture meyrinoise a renversé le leader mais s’est faite avoir dans le temps additionnel (4-4). Rrahmani pour Kosova et Niang pour Meyrin II ont brillé.

Invaincu à domicile cette saison, Kosova avait besoin d’une victoire pour s’adjuger le titre honorifique de champion d’automne. Meyrin II, dont le bilan était d’un unique point en cinq déplacements, semblait l’adversaire idéal pour cela. Pourtant, notamment grâce à un Niang en feu –3 buts pour lui–, les Meyrinois ont privé Kosova de la première place. Le coup franc de l’égalisation en toute fin de match du “Pichichi” Rrhamani a tout de même permis à Kosova de rejoindre Versoix –qui vante une meilleure différence de buts– en tête du classement avec 23 unités. Meyrin II grimpe pour sa part au cinquième rang et confirme son premier tour prometteur en tant que néo-promu. 

Un relâchement qui coûte cher

Auteurs de 21 des 27 buts de leur équipe cette saison (et 39 sur 48 la saison passée), il était naturel de se douter que Halimi et Rrhamani allaient être décisifs ce dimanche. Dès la troisième minute, on retrouve le duo kosovare dans ses oeuvres avec un centre précis de Halimi pour la tête de Rrhamani (3′, 1-0) 

Le fait de devoir courir derrière le score de sitôt ne déstabilise pas l’équipe d’Alexandre Da Costa. La jeune équipe meyrinoise pose son jeu et produit quelques belles phases de conservation, même si les occasions manquent. En face, le danger reste constant, car le potentiel offensif des locaux leur permet de souvent être dangereux une fois le ballon récupéré. Patients, les Meyrinois vont toutefois réussir à égaliser grâce à un tir croisé de leur numéro 7 Ibrahim Niang (30′, 1-1).

C’est une fois la demi-heure passée que les feux d’artifice débutent. Quatre buts en huit minutes vont précéder la mi-temps. Sur corner, après une déviation du défenseur Remy, Frangi pousse au fond le ballon qui traîne et remet Kosova en tête (39′, 2-1). Bien décidés à ne pas se faire rejoindre une nouvelle fois, les locaux continuent de pousser et se mettent à l’abri. Bilalli conduit son ballon sur une bonne dizaine de mètres, repique dans l’axe et laisse partir une puissante frappe sur laquelle le gardien Pereira ne peut rien (43′, 3-1).

Gérer un avantage de deux buts en deuxième mi-temps aurait dû être une formalité pour Kosova. Mais l’impensable s’est produit avant que les joueurs kosovares ne puissent y penser. Trop passifs, les pensionnaires de Frontenex se sont faits avoir sur deux centres, avant même de rentrer aux vestiaires! Après une tête sur la barre de Fitim Salihu, le ballon est revenu dans les pieds de Niang qui a facilement conclu (45′, 3-2). Puis, sur le dernier corner avant la pause, Matteo Scotta a remporté son duel de la tête et fait trembler les filets (45+2′, 3-3). Une fin de première période exceptionnelle, que Kosova peut regretter.

Niang, ici contre Effeia, a inscrit un triplé.

Rrhamani répond à Niang et sauve Kosova

Difficile de faire mieux en termes de spectacle que lors des quarante-cinq premières minutes. Le duel continue toutefois d’être intéressant. Si Kosova a un dispositif plus amené à utiliser les ailes, les visiteurs sont eux disposés en losange dans l’entre-jeu, avec des latéraux qui n’hésitent pas à monter si besoin lors des attaques. Ce n’est peut-être pas cette disposition en losange au milieu de terrain qui a fait la différence, mais ce sont bel et bien les Meyrinois qui ont inscrit leur quatrième but et complété ainsi la remontée. Encore une fois, la défense kosovare n’a pas été en mesure d’éloigner le ballon après un corner, et l’intenable Niang en a profité avec un surprenant tir depuis un angle fermé, qui a terminé sa course au fond après avoir touché le montant (60′, 3-4). Décidément, les situations issues de centres et de corners auront porté préjudice à Kosova ce dimanche.

La tournure que prend la rencontre devient critique pour les locaux, qui doivent au moins égaliser pour rejoindre Versoix en tête du championnat. La domination territoriale se fait ressentir, mais les occasions ne sont pas assez fréquentes. Kosova n’est pas assez dangereux, probablement car le duo d’attaque Rrhamani-Halimi reçoit peu de ballons négociables. Avec les toujours plus nombreux espaces qui se créent, les Jaune et Noir ont eux pratiquement plus d’occasions que leur adversaire en contre. Mais au final, c’est l’homme fort de Kosova qui fera la différence sur coup franc. Auteur d’un doublé lors de ses deux derniers matchs, le numéro 9 Rrhamani ne fait pas d’exception à la règle et marque un superbe coup franc en plein temps additionnel. Un but tout en puissance : son treizième cette saison.

Le capitaine Rrahmani a une fois de plus été décisif.

“On peut viser un peu plus haut que le maintien”

Ibrahim Niang a été l’homme décisif de la journée côté meyrinois. Le numéro 7 des Jaune et Noir en est à son sixième but de la saison et est convaincu que son équipe peut faire mieux que de simplement se maintenir cette saison : “Tactiquement, je pense que l’on a fait un bon match en respectant les consignes. C’est vrai que c’est frustrant de prendre un but à la dernière minute mais si on ne regarde que le résultat, on peut considérer cela comme un bon point. Avec la qualité d’effectif que l’on possède, je pense qu’on peut viser un peu plus haut que le maintien. On va prendre les matchs les uns après les autre et travailler pour finir le plus haut possible”.

Meilleur buteur du championnat lors de ce premier tour avec 13 réussites, Festim Rrhamani préfère se contenter de ce point face au néo-promu. Quant à une possible course à la promotion au printemps, il préfère ne pas trop s’agiter, et indique le compartiment qui selon lui doit être renforcé : “Cela reste un bon point contre une bonne équipe de Meyrin. Maintenant, même si nous sommes co-leaders avec Versoix, il reste beaucoup de temps. Nous allons nous reposer et revenir en janvier pour tout donner. Je pense aussi que nous avons besoin de renforts au milieu où nous laissons un peu trop d’espaces”.

Il faudra à présent être patient pour connaître la suite de cette passionnante 2ème ligue, qui reprendra dans quatre longs mois. Kosova, qui a la meilleure attaque de la catégorie, devra toutefois veiller à ne pas concéder autant qu’aujourd’hui défensivement, car la concurrence de Versoix, Perly, Lancy II ou de d’autres outsiders visant la promotion sera rude.

 

FC KOSOVA – MEYRIN FC II  4-4 (3-3)
Stade de Frontenex

Buts : 3′ Rrahmani 1-0, 29′ Niang 1-1, 39′ Frangi 2-1, 43′ Q. Bilalli 3-1, 45′ Niang 3-2, 45+2′ Scotta 3-3, 60′ Niang 3-4, 92′ Rrhamani 4-4

Kosova (4-4-2) : Liviero – Ka, Remy, Asani (58′ Shaqiri), Ramiqi – Frangi, Bega, Effeia, Q. Bilalli (89′ Ibrahimi) – Halimi, Rrahmani ©.
Entraîneur : Sadri Islami

Meyrin (4-4-2) : Pereira – Demi, Benitez (46′ Cusanno), Scotta, Bleve – K. Tsimba, Gonçalves © (87′ De Oliveira), Ben Farhat (78′ Bensefia), Besic (71′ V. Salihu) – Niang, F. Salihu (88′ Kungi).
Entraîneur : Alexandre Da Costa

Avertissements : Effeia, Frangi (Kosova)

 

Photos : Ian Vaney






Share.