« Les volées de ces dernières années sont vraiment bonnes »

0

Comme chaque année depuis 2015, l’ACGF a organisé son désormais traditionnel tournoi en salle FE-12, qui continue de se développer d’année en année.

Pour bien débuter la décennie, une belle fête du football junior romand avait lieu dimanche au centre sportif du Bout-du-Monde. Dans le cadre de Footeco, un tournoi FE-12 s’est déroulé pour la cinquième fois, avec succès. Organisé avec le soutien du FC Champel, cet événement a réuni trois clubs majeurs du Canton : Servette, Meyrin et Carouge, mais aussi des sélections lausannoises, neuchâteloises ainsi que celle de l’ACGF. Actif au sein de l’ACGF depuis des années et désormais coordinateur technique de Footeco pour le partenariat avec Genève, François Varcher attache une réelle importance à cet événement : « Cette activité lance l’année à venir et nous permet de retrouver les clubs de la région qui participent au projet. Parallèlement, ce tournoi nous offre la possibilité d’évaluer les jeunes dans un autre contexte que sur le rectangle vert, avec ici des matchs en salle, de haut niveau, face à des équipes venant d’autres cantons ».

Les Lausannois et Neuchâtelois étaient une fois de plus au rendez-vous.

Une vitrine non-négligeable

La tranche d’âge que cible le projet Footeco, soit celle allant des catégories FE-12 à FE-14, est aussi généralement celle durant laquelle le plus grand nombre de détections ont lieu et là où le développement des jeunes joueurs peut prendre un tournant. L’accent est donc d’avantage mis sur la prestation, aussi bien collective qu’individuelle, que sur le score final. En séparant ce dimanche chacune des équipes présentes en deux, cela a permis à chaque joueur d’avoir un plus grand temps de jeu et ainsi de prendre du plaisir en s’exprimant au maximum sur le terrain. En tout, chaque équipe a disputé quatre matchs dans sa poule, puis trois autres rencontres durant l’après-midi. De quoi ravir les jeunes mais aussi les entraîneurs et scouts présents.

Responsable des tout jeunes de sept à huit ans mais aussi du projet Footeco au Servette FC, José Polidura était ce dimanche –comme il y a deux ans– à la tête de la cellule servettienne. D’après ce dernier, ce tournoi amical a une vraie importance chez les juniors, qui le prennent également très au sérieux : « Ils ont ici l’occasion de poursuivre leur apprentissage et acquièrent de l’expérience. Les jeunes savent qu’ils sont observés et ce n’est pas évident de gérer cette pression à leur âge. Ils veulent être performants et se donnent vraiment à 100 %».

Sam Mifano, Jérôme Roulier, François Varcher, Etienne Bonnevie, Bruno Fernandes et José Polidura : entre entraîneurs, organisateurs du tournoi et responsables Footeco.

De très belles cuvées de joueurs

Ce qui est sûr, c’est que le tournoi se porte très bien d’année en année, avec toujours davantage de matchs disputés –notamment grâce aux deux terrains à disposition– et des observateurs de plus en plus nombreux au rendez-vous. Un développement prometteur en vue de la décennie à venir, mais qui dépendra également des souhaits de l’Association suisse de football : « C’est l’ASF qui nous fait part de ses souhaits et qui nous donne une ligne directrice à suivre pour le projet Footeco. En ce qui concerne les FE-13 et FE-14. Des manifestations semblables existent déjà donc nous ne souhaitons pas les organiser de notre côté. Nous ne doutons pas de la volonté de l’ASF de poursuivre la réalisation du projet », explique François Varcher.

Le soutien de l’Association suisse de football est donc primordial, et celui des clubs du football de base genevois l’est d’autant plus. Aujourd’hui, le partenariat avec des clubs de la rive gauche comme le FC Champel et le CS Chênois permet à l’ACGF d’y placer ses Teams FE-13 et FE-14. Cette recette semble porter ses fruits, car François Varcher juge « les volées de joueurs de ces dernières années vraiment bonnes ». Espérons donc que la décennie à venir nous réserve de nouvelles pépites issues tout droit du projet Footeco.

 






Share.