Lancy veut continuer sa remontée

0

Arrivé sur le banc lancéen cet été, Kamel Boudjellaba a vécu des débuts difficiles en 1ère ligue. Son équipe s’est néanmoins remarquablement reprise sur la fin du premier tour et tous les scénarios sont désormais envisageables à Lancy, qui reçoit Echallens ce samedi pour la reprise tardive du championnat.

Cet été, Lancy abordait la saison à venir avec l’objectif de jouer les finales de promotion, disputées il y a deux ans et manquées de peu au printemps dernier. Le capitaine Momo Haliti le savait bien et l’avait d’ailleurs affirmé. Mais après une victoire initiale prometteuse contre Vevey, le club de Marignac a vécu une véritable dégringolade et s’est retrouvé avec le piètre butin de cinq points après neuf rencontres, tout au fond du classement.

« Le club m’a permis de continuer à travailler sereinement »

Le coach lancéen Kamel Boudjellaba détaille cette spirale négative : « On a commencé avec une victoire, mais derrière nous avons été pris dans un spirale négative. Nous n’arrivions pas à repartir avec de bonnes performances. Les matchs nuls et défaites se sont enchaînés, et certains joueurs blessés nous ont manqué. Cela n’excuse pas tout, loin de là, car une équipe se doit d’être compétitive même lors de l’absence de certains cadres. Peut-être aussi que mon arrivée en tant que nouveau coach a un peu perturbé le groupe qui travaillait depuis deux saisons avec un autre entraîneur (Bruno Codeas, ndlr). Malgré les résultats négatifs, le club m’a soutenu et m’a permis de continuer à travailler sereinement. À la fin, les points et les victoires ont fini par arriver »

Comme le dit l’entraîneur, les résultats positifs sont arrivés au moment où la situation devenait critique. Les trois points obtenus sur tapis vert face à Azzurri Lausanne, autre équipe engagée dans la course au maintien, ont notamment été une bouffée d’air frais. L’impression générale a été que ce succès par forfait a permis aux Lancéens de terminer le premier tour en jouant avec moins de pression sur les épaules, et par conséquent d’obtenir de meilleurs résultats. La victoire dans le derby contre Meyrin a été le moment fort de cette série de 13 points sur les cinq matchs précédant la trêve.

Lancy a retrouvé le sourire sur la fin du premier tour

Un mercato ciblé et un groupe « plus mature »

Actuellement neuvième à six points de la barre de relégation et à neuf de celle donnant droit de disputer les finales, Lancy a tenté de mettre un maximum de chances de son côté en réalisant un mercato de haut-vol. Malgré le départ des deux meilleurs buteurs de l’équipe Torres (6 buts, arrêt de la compétition) et Negro (5 buts, départ à Bavois), le club de Marignac s’est renforcé à tous les étages en s’attachant notamment les services des ex d’OG Dias Chaves, Howard et Ajdini, de Ferid Matri en provenance du SLO (qui a un peu connu la Super League avec Lucerne), d’Azad Odabasi (ex-Servette M21 et Carouge notamment, arrivé de D3 turque) ou encore de Mouhamadoul Fall (Azzurri LS).

Boudjellaba assure également que certains joueurs revenus de blessure seront des armes supplémentaires, et que le groupe est désormais plus compétitif et mature : « Nous avons effectué une bonne préparation, le groupe était particulièrement investi. Nous sommes prêts à affronter le deuxième tour. Quant au recrutement hivernal, il a été fait intelligemment. Nous avons renforcé chaque ligne, et non pas celle défensive en particulier. Il est vrai que nous avons pris trop de buts (31, soit la troisième moins bonne défense du championnat, ndlr), mais nous n’avons pas souhaité révolutionner notre défense. Le problème était surtout le replacement de l’équipe à la perte du ballon et nous avons travaillé là-dessus. Je dirais surtout que des joueurs costauds et avec des mentalités de compétiteurs nous ont rejoint. Je pense que le groupe est désormais plus mature qu’au premier tour. Maintenant, seul le championnat nous dira ce que nous valons réellement».

Mieux démarrer pour continuer à espérer

La reprise du championnat ayant été retardée en raison de l’épidémie de Covid-19, Lancy n’a pas pu croiser le fer ni contre la réserve de Young Boys ni dans un derby face à OG. Ce sera finalement samedi contre Echallens que Lancy devrait donner le coup d’envoi de son deuxième tour. Cinquième, la formation vaudoise vante la deuxième meilleure défense ainsi que la troisième meilleure attaque de la ligue. Le match allé entre les deux formations s’était soldé sur un nul (1-1), une bonne raison pour Lancy d’aborder cette rencontre sans complexes.

Une chose est sûre : Boudjellaba et les siens ont l’intention de ne pas répéter le démarrage catastrophique de cet automne. « J’espère que l’on fera un meilleur démarrage cette fois-ci. Même si nos résultats n’ont pas été positifs contre chaque équipe au premier tour, nous connaissons maintenant un minimum chaque adversaire et jouerons chaque match pour les trois points. Pour les équipes contre qui nous avons subi une défaite sévère, nous aurons à coeur de montrer une vraie réaction ».

Après la rencontre de samedi à Marignac, les Lancéens auront un agenda bien chargé. Samedi 21 mars, Lancy recevra Délémont pour le second tour préliminaire de coupe de Suisse avant d’entamer une semaine anglaise qui comprendra un derby à Chênois (mercredi 25) et enfin un choc contre Bulle (samedi 28). C’est l’occasion de commencer fort et d’envoyer un message à la concurrence.

 

Arrivées : Dias Chaves, Howard et Ajdini (OG), Matri (Stade-Lausanne), Odabasi (Amed, Turquie), Fall (Azzurri LS)
Départs : Dénervaud (Chambéry, France), Negro (Bavois), Haxhiu (OG), Torres (arrêt)

 

Photos : Stéphane Eursels 

 





Share.