Le leader Versoix parvient à se défaire du piège lancéen

0

Grâce à un doublé de son attaquant marocain Rabhi, le FC Versoix maintient sa position de leader. Une victoire qui vaut cher puisqu’elle s’est dessinée dans les cinq dernières minutes. Plus faible sur le plan physique, Lancy II a semblé surtout en manque d’idées.

Le FC Versoix sort gagnant du duel au sommet face au Lancy FC II (2-1). Les joueurs de Thierno Bah maintiennent la tête du classement, et distancent par la même occasion leurs adversaires du jour, désormais à cinq unités au classement. Mais ce fut tout sauf une partie de plaisir pour les joueurs de la Bécassière, qui ont dû attendre les cinq dernières minutes pour prendre l’avantage. La deuxième garniture du lancéenne peut, quant à elle, nourrir certains regrets, notamment en seconde période avec Borges.

Une décision arbitrale litigieuse

Car le début de rencontre est à mettre à l’avantage du leader versoisien. Les Bleus semblent sereins et prennent très vite le jeu à leur compte. En face, l’entraîneur Pinto propose un 4-3-3 avec la seule pointe Coelho, avec à ses côtés Papa et son capitaine Schwok. La consigne est simple : miser sur la rapidité des ailiers et le flair du centre-avant portugais pour tenter de déjouer la défense versoisienne. En face, Thierno Bah répond par son trio Dia-Rabhi-Salustiano. À noter que dans les rangs versoisiens, on doit palier l’absence d’Andrea Piccirillo pour suspension. Un effort qui n’est pas des moindres, puisque le numéro 10 est l’actuel meilleur buteur du club.

Plus entreprenants, ce sont les hommes de Bah qui vont logiquement ouvrir la marque au quart d’heure de jeu. Sur une récupération aux abords de la surface adverse, le robuste Pasquini continue son effort et déboule sur le côté droit pour délivrer un centre ras de terre. Une offrande pour Rabhi qui marque le plus simple des buts (17′, 0-1). 

Dans les minutes qui suivent, Lancy va réagir grâce à ses joueurs offensifs. Tout d’abord par Papa, qui sur un corner tiré au second poteau, contrôle de la poitrine et décroche une reprise de volée. Malheureusement pour lui, le cuir va heurter le poteau extérieur des cages de Luca Piccirillo. Il sera plus chanceux plus tard. C’est ensuite Coelho qui va s’illustrer sur coup franc, mais là aussi sa tentative n’est pas cadrée.

Versoix, de son côté, gère les temps forts et faibles, et ne semble pas vraiment en danger. Jouant par à-coups, les hommes de Thierno Bah manquent même une belle occasion de creuser l’écart en toute fin de mi-temps par l’intermédiaire de Dia. L’occasion pour le portier lancéen Lachenal de s’illustrer grâce à un arrêt réflexe de toute beauté.

Après cet exploit arrive l’action litigieuse de la partie : sur un dégagement de sa défense, Papa prend de vitesse la défense versoisienne. Il s’en va affronter Piccirillo mais subit le tacle in extrémis de Ndoye. Le banc de Lancy crie à la sanction et au possible carton rouge. Mais pour l’arbitre M.Camargo, il n’y a pas eu de contact entre les deux. Cela sera la dernière émotion de ces 45 premières minutes.

Rabhi, l’homme décisif côté versoisien

Coaching gagnant

En seconde période, les deux équipes semblent marquer le coup physiquement. Cela n’empêche pas de voir quelques éclairs de génie. D’ailleurs, les Bleus vont manquer le break à l’heure de jeu, toujours par l’intermédiaire de Dia, qui trouve cette fois-ci les montants de Lachenal.

Versoix attaque, mais rate. Alors, Versoix se fait rejoindre au score. La dure loi du football s’est une nouvelle fois appliquée. Si jusqu’à présent Lancy semblait totalement à la peine, les joueurs de Pinto vont faire preuve d’abnégation et de réalisme. Sur son côté droit, Papa profite d’une glissade de Thiam aux abords de la surface pour décrocher une magnifique frappe enveloppée dans la lucarne opposée. Piccirillo, qui jusqu’à présent n’avait pas eu le moindre arrêt à faire, suit du regard la course du ballon qui finit au fond des filets (73′, 1-1).

Il reste alors moins de 20 minutes à jouer. On se dit qu’on est en train de revoir le scénario du match aller, où les deux équipes s’étaient quittées sur ce score de parité. On se dit que le FCV n’y arrive toujours pas dans les chocs directs face au quatuor de tête (le leader a été moins performant que ses concurrents en n’obtenant que deux points lors de ses trois affrontements). D’autant plus que dans l’euphorie de l’égalisation, les joueurs de Florimont lancent des vagues rouges dans le camp adverse. Les hommes vont alors manquer l’occasion de tuer le match.

Le but de Cristian Papa n’aura pas été suffisant

Suite à un corner, le ballon atterrit dans les pieds de l’attaquant Coelho. Au lieu de tirer, celui-ci fixe ses vis-à-vis et trouve d’une passe magique coéquipier Borges, totalement démarqué à l’orée des cinq mètres. Visiblement surpris qu’il ne soit pas signalé hors-jeu, le défenseur lancéen va alors mettre une éternité à contrôler le cuir en bonne position. Son plat du pied n’est pas précis et ne parvient pas à tromper un Piccirillo Luca déjà à terre. Lancy vient de manquer l’occasion de tuer le match.

Voyant que la victoire est en train de lui passer sous le nez, Thierno Bah décide d’opérer deux changements pour les dix dernières minutes. Misini et Dia laissent leur place pour Abdallah et Pires. Ce dernier va faire la différence. Placé sur le côté droit, il combine parfaitement avec Salustiano et parvient à délivrer un centre pour Rabhi. Le buteur versoisien smashe le ballon de la tête et délivre ses coéquipiers (86′, 1-2)

Il est trop tard pour Lancy II, qui doit concéder sa première défaite à la maison, la troisième de la saison. Les Lancéens devront très vite se redresser puisque c’est un nouveau gros test qui se présente à eux la semaine prochaine, avec un déplacement au Lignon. Pour Versoix, ce sont trois points fondamentaux qui permettent de respirer un peu et de se détacher au classement. Avant de retourner aux choses sérieuses la semaine prochaine. Les joueurs de Bah recevront le FC Plan-les-Ouates.

 

LANCY FC II – FC VERSOIX 1-2 (0-1)
Stade de Florimont, terrain synthétique

Buts : 17′ Rabhi 0-1, 73′ Papa 1-1, 86′ Rabhi 1-2

Lancy II (4-3-3) : Lachenal – Luisoni, Benslama (73′ Borges), Rasca, Cimelli – Rahimi, Sudan, Ferreira (67′ Spicher) – Schwok © (27′ Chaka), Papa, Coelho.
Entraîneur : Paulo Pinto

Versoix (4-3-3) : Piccirillo © – Thiam, Mvodo, Ndoye, Beuchat – Robin, Pasquini, Misini (70′ Abdallah) – Dia (70′ Da Silva), Rabhi, Salustiano.
Entraîneur : Thierno Bah

Avertissements : Luisoni, Papa, Coelho (Lancy) ; Thiam, Rabhi, Da Silva (Versoix)

 

Photos : J.M. Varela






Share.