« Nous souhaitons garder le contact à travers le football »

0

Christian Lamers, responsable et entraineur juniors au FC Donzelle, propose des entraînements diffusés en live sur sa chaîne YouTube les lundis et jeudis à 17h45 pour maintenir le contact avec les jeunes joueurs en cette période difficile de confinement.

Malgré le semi-confinement ordonné par le Conseil d’Etat le 16 mars dernier et notamment l’interdiction de tout entraînement de football décrétée par l’ASF, certains clubs genevois ont décidé de trouver des solutions pour faire face à cette situation délicate. Plusieurs entraîneurs envoient par exemple des séances à leurs joueurs pour les maintenir en forme, en version écrite ou vidéo. Le FC Donzelle s’est lui montré précurseur puisque par le biais de son responsable juniors Christian Lamers, le club de La Plaine propose des entraînements diffusés en live sur YouTube. 

Ouvert à toutes et à tous

Une fois la lettre de l’ASF reçue concernant la fin des entraînements, le président du FC Donzelle Pierre-Yves Zumbach a rapidement organisé une réunion dans le but de trouver des solutions pour ne pas s’éloigner des joueurs confinés chez eux. “Nous nous sommes réunis un samedi et nous avons chacun réfléchi à différentes idées, explique Christian Lamers. Victor Loumé, entraîneur de la réserve, a notamment proposé d’envoyer des exercices vidéos aux joueurs et c’est de là que m’est venu l’idée de faire des lives. Ces derniers nous offrent la possibilité d’être tous ensemble en même temps et de partager un moment commun, même si chacun est chez soi”.

Installé dans la salle de sport de sa femme et accompagné de son entraîneur assistant Gabriel Marques, Christian Lamers a lancé son premier live jeudi dernier. “Nous avons fait cette première séance en direct histoire de voir surtout si ça allait marcher, décrit-il. Nous avons eu quelques soucis de qualité d’image mais dans l’ensemble tout a super bien fonctionné. J’ai reçu que des excellents retours et tout le monde, dont le président, m’a poussé à continuer”. C’est ainsi que lundi, une seconde séance a été diffusée. 

Les enfants écoutent attentivement les explications de coach Lamers.

Si ces entraînements étaient à la base dédiés aux juniors du FC Donzelle, plusieurs autres clubs se sont greffés au projet, pour le plus grand plaisir de Christian Lamers. “J’ai reçu des messages des entraîneurs de Meyrin, Versoix, Vernier ou encore City, se réjouit-il. Ils ont fait passer le mot à leurs joueurs et j’ai donc de plus en plus de participants. Nous plaçons le logo des clubs intéressés sur la vidéo et j’espère en avoir de plus en plus au fil des jours. C’est un projet qui se veut solidaire et qui est donc ouvert à toutes les amatrices et amateurs de football, tout le monde est le bienvenu. Il y a même des parents qui jouent le jeu et qui font les exercices avec leurs enfants”. 

Un objectif social avant tout

Chaque séance dure environ une heure et est composée de divers modules : conduite de balle, gainage, coordination, équilibre, cardio. Le ballon occupe une place centrale : “Le plus important pour les enfants est de faire ces entraînements tout en prenant du plaisir, avance Christian Lamers. C’est pourquoi je tente d’intégrer le ballon à tous les exercices proposés”. Tout ceci demande néanmoins un bien plus grand investissement qu’un entraînement lambda. “Je dois chercher des exercices que les joueurs peuvent faire dans des espaces restreints comme leur chambre par exemple. Je fais une première fois la séance en entier tout seul pour voir si tout est réalisable avant de la proposer en live. C’est donc deux fois plus de travail, mais le plaisir est énorme”

A travers ce double rendez-vous hebdomadaire, l’objectif du FC Donzelle n’est pas de pousser les enfants à se maintenir en forme ou à progresser. “Le but de tout cela n’a rien à voir avec la technique ou le physique, insiste le responsable juniors. L’objectif est avant tout social. Nous souhaitons garder le contact à travers le football avec les jeunes tout en leur permettant de pratiquer ce qu’ils aiment. J’ai vraiment le sentiment de pouvoir leur égayer leur journée et c’est bien ça l’essentiel“. Il y a tout de même une grande difficulté pour lui : “Lorsque la séance se termine, vous appuyez sur le bouton et là vous vous retrouvez tout seul. Il n’y a pas cet échange avec les joueurs et les parents d’après-entraînement. Heureusement, il y a tout de même les messages via Whatsapp, mais ce n’est évidemment pas la même chose”.

La première séance a été vue plus de 350 fois !

Bien que Christian Lamers avoue avoir beaucoup de plaisir, il espère comme tout le monde que cette situation peu commune ne durera pas trop longtemps. “C’est évidemment difficile pour tous. J’espère que l’on pourra rapidement retrouver les terrains et retrouver du plaisir tous ensemble. Je pense néanmoins que cette expérience nous fera prendre conscience de la chance que nous avons de pouvoir jouer au football“.

En attendant de pouvoir retrouver les rectangles verts, rendez-vous par ici tous les lundis et jeudis dès 17h45 pour participer aux séances en direct proposées par Christian Lamers. Si vous n’êtes pas disponibles à cette heure précise, aucun souci puisque les vidéos restent disponibles après coup. 

 

 






Share.