Des investisseurs émiratis prêts à financer Etoile Carouge

0

Un cabinet de conseil basé à Abu Dhabi s’apprête à sponsoriser le club stellien, mais seulement si Michael Palma reste à la présidence du club. Les investisseurs promettent d’importants moyens financiers et visent le top 5 en Challenge League dans les deux prochaines années.

Quel est le point commun entre Manchester City et Etoile Carouge ? À priori rien aujourd’hui, mais la donne pourrait bien changer d’ici peu. Le club de la Fontenette, qui doit élire son nouveau président dans quelques semaines, pourrait bien compter à sa tête un grand groupe d’Emiratis. L’annonce pourrait faire croire à un canular du 1er avril, mais il n’en est rien.

Son nom ? Game Plan Sports Group. Un cabinet de conseil et une agence sportive, dont le siège est à Abu Dhabi et qui possède des filiales à Londres, en Europe continentale et en Amérique du Sud. Son patron ? Salem Baobaid. Ce spécialiste de l’évènementiel était auparavant agent de joueurs. Il est par ailleurs responsable d’évènements pour Twofour54, une entreprise de médias et de divertissement basée à Abu Dhabi.

Salem Baobaid sera lui-même le représentant du groupe d’investisseurs pour Etoile Carouge. Proxifoot a réussi à le contacter.

Seulement si Michael Palma reste

L’intention d’investir est confirmée, mais à une seule condition : si Michael Palma reste président lors de la prochaine Assemblée générale extraordinaire. « Je connais Michael et j’ai une grande admiration pour lui, nous commente-t-il. Il a prouvé ses capacités avec ses réalisations de restructuration et de promotion avec Carouge. De plus, Michael vit à Carouge et nous a beaucoup parlé de la commune, l’une des plus belles de Suisse. Nous serions fiers de faire partie de cette aventure et de nous engager dans le sport à Genève ».

Pour rappel, Michael Palma était jusqu’au 5 février dernier l’un des associés gérants de la banque privée genevoise Mirabaud, où il a siégé six ans au conseil exécutif. Par ailleurs, Mirabaud avait inauguré sa nouvelle filiale justement à Abu Dhabi en novembre 2019.

Parenthèse faite, pourquoi un groupe d’Emiratis décide d’investir dans Etoile Carouge ? « Après une analyse approfondie des clubs européens et suisses, Étoile Carouge apparaît comme la meilleure opportunité pour nous, avec une réputation, une tradition et des valeurs fortes, que nous partageons pleinement », explique Salem Baobaid. Pour l’investisseur, le but premier est de transformer le club en Société Anonyme le plus rapidement possible.

Une enveloppe d’un million pour l’an prochain

Le futur possible investisseur s’est également exprimé sur son plan financier. « Il s’agit d’un investissement à long terme, assure-t-il. En ce qui concerne la première équipe, nous voulons investir assez pour pouvoir atteindre le top 5 de la Challenge League dans les deux prochaines années. Par ailleurs, nous allons également investir dans l’académie et la nouvelle génération, soutenir et développer le football féminin et le football pour les personnes souffrant de déficiences mentales ».

«Il faut se féliciter que Genève et Carouge aient réussi à attirer des fonds émiratis, s’enthousiaste quant à lui Michael Palma. Salem est un grand fan de football, et d’avoir réussir à attirer son attention sur Carouge est déjà une réussite».

Si l’arrivée d’un investisseur émirati peut faire fantasmer, l’actuel président a tenu à calmer les ardeurs. « Leur investissement sera raisonnable et juste », affirme-t-il. D’après nos informations, on parle d’une enveloppe de 800’000.- à un million de francs pour la saison prochaine, essentiellement destinée à la première équipe.

Des élections mouvementées

Michael Palma, plutôt en retrait jusqu’ici dans cette course à la présidence, vient d’abattre sa carte joker. Nul doute que cette annonce vient redistribuer les rôles. « Je ne me porte pas candidat, précise d’emblée l’actuel président du club. Comme je l’ai toujours dit, je suis prêt à rester président au cas où les dossiers des candidats ne seraient pas acceptés par les membres ».

Du côté des candidats, la situation a aussi évolué. Proxifoot a en effet appris que les candidatures d’Olivier Doglia et du duo Simon Pidancet-Morelli avaient fusionné pour ne faire plus qu’une postulation. Les membres n’auront donc plus à choisir entre les deux dossiers, mais seulement à l’accepter ou non. À ce propos, il se murmure que le clan Doglia aurait déjà commencé à travailler et à remodeler l’organigramme carougeois alors que son élection n’est pas encore officielle. Désormais, nul doute que les ombres de Michael Palma et de Salem Baobaid vont planer au-dessus de l’élection prévue dans les prochaines semaines.

 






Share.