À Lancy, « l’ambition de jouer le haut de tableau » est toujours là

0

Pour sa deuxième saison aux commandes d’un groupe lancéen impatient de reprendre, Kamel Boudjellaba a davantage de certitudes. Comme chaque année, Lancy visera les premières places.  

Difficile de dire si Lancy a été bénéficiaire ou perdant suite à la saison blanche décrétée en 1ère ligue. À neuf points du duo de tête et à six points de la zone de relégation, tous les scénarios restaient envisageables en mars dernier pour le club de Marignac. Neuf mois plus tard, les Lancéens espèrent surfer sur leur dynamique de fin de premier tour, lorsque le butin avait été de treize points en cinq rencontres. Et il y a de quoi y croire, car avec un effectif renforcé en hiver et peaufiné cet été, additionné au retour de blessure de plusieurs joueurs-clé, les Lancéens semblent armés pour être parmi les protagonistes de cette nouvelle saison. 

Préparation anticipée et imprévue

Freinée dans son élan par la crise sanitaire, la première équipe du Lancy FC avait dû revoir sa préparation à maintes reprises cet hiver, comme raconte l’entraîneur Boudjellaba : “Suite à notre préparation hivernale, nous sommes arrivés prêts en mars. Au début, nous pensions que le deuxième tour allait juste être repoussé, donc le groupe suivait un programme pour être prêt à redémarrer. Mais après un mois d’entretien et d’entraînement individuel à attendre la reprise, nous avons compris que la saison n’irait pas à son terme”.

Sans doute frustré par cela, le groupe lancéen a repris aussi tôt que possible en prévision de la saison 2020-2021 : “Dès qu’on a su qu’on pouvait reprendre les entraînements collectifs, on a très vite retrouvé les terrains tous ensemble. Nous avons ainsi effectué une préparation plus longue, mais aussi plus allégée sur les premières semaines que d’habitude, afin d’éviter les blessures notamment”, explique l’ancien entraîneur de Bernex, au club depuis un peu plus d’un an.

Malheureusement, un joueur du Lancy FC a été testé positif au Covid-19. Cependant, lui seul a été placé en quarantaine, tandis que le reste de l’équipe, conseillée par le médecin cantonal, a pu poursuivre l’entraînement de manière régulière : “Le joueur en question aurait contracté le virus à l’extérieur, c’est pourquoi nous avons eu l’autorisation de poursuivre l’entraînement en continuant à appliquer toutes les précautions nécessaires. De notre côté, nous essayons d’être le plus vigilants possible. Par exemple, nous avons à disposition deux ou trois vestiaires au lieu d’un seul, où nous essayons de rester le moins de temps possible”, précise Kamel Boudjellaba.

Paçarizi débarque à Marignac après quatre saisons à Meyrin (Photo: J.L. Auboeuf, archives)

Tout ce qu’il faut pour bien faire

Pour parler à présent de la saison à venir, Lancy espère évidemment mieux démarrer qu’il y a un an –cinq points sur les neuf premiers matchs–. Les joueurs de Boudjellaba n’auront de toute façon pas le choix s’ils souhaitent prendre part à la course à la promotion, et non à celle au maintien. Sans trop se projeter, l’entraîneur lancéen se dit prêt à jouer les premiers rôles si l’occasion se présente : “Nous verrons où le championnat nous mène, mais nous voulons nous battre le plus en haut possible. Comme la saison dernière, et comme souvent à Lancy, nous avons l’ambition de jouer le haut de tableau. Nous tenterons de répondre présents match après match, quelle que soit notre position au classement”. 

Ce qui est sûr, c’est que Lancy a plus l’allure d’un prétendant à la promotion qu’à une équipe s’apprêtant à jouer les derniers rôles. L’effectif semble en effet complet à tous les étages avec les arrivées du défenseur Scotta (Meyrin), du très expérimenté Paçarizi (Meyrin), mais aussi de joueurs déjà au club comme Christian Papa (2ème équipe) et Anthony Marques (Juniors A). Le mélange entre anciens professionnels (Paçarizi, Chentouf, Kaya, Matri), joueurs confirmés à Genève (Howard, Avdulahi, Hassani, Haliti) et jeunes prometteurs (Ben El, Kituka, Marques, les frères Lachenal) a fière allure.

D’ailleurs, Kamel Boudjellaba a parlé de manière encourageante quant au temps de jeu qu’il pense accorder aux jeunes cette saison : “Pour moi il n’y a ni jeunes ni vieux dans un groupe. Celui qui apporte le plus à l’équipe jouera, c’est tout. Je ne ferai pas attention à l’âge, le meilleur à son poste sera sur le terrain”. Ce même affirme par ailleurs que bien qu’il ait son équipe-type “dans la tête à 75%”, celle-ci “peut changer à chaque entraînement, chaque semaine”.

L’occasion de bien démarrer

Samedi, Lancy débutera sa campagne 2020-2021 très fort avec un derby contre l’Olympique de Genève. Il vaut aussi la peine de relever que les Lancéens disputeront trois de leurs quatre premières rencontres devant leur public, une belle opportunité pour se mettre directement sur les bons rails : “On est excités et impatients de reprendre. Nous voulons voir les fruits de la préparation et des matchs amicaux disputés jusque-là. Il y a encore plus d’excitation lorsque l’on reprend avec un derby, c’est sûr. Nous devrons veiller à être efficaces, à mettre la juste intensité et surtout à rester concentrés” analyse Boudjellaba.

Avec un groupe renforcé et envieux de se refaire, Lancy pourrait être l’un des prétendants aux finales de 1ère ligue. Premier test samedi contre OG. Nous vous invitons à lire les recommandations sanitaires ci-dessous si vous souhaitez vous rendre au match.

https://www.facebook.com/lancyfc/posts/3285410578163324

 

Arrivées : Paçarizi  et Scotta (Meyrin), Papa (2ème équipe), Marques (Juniors A)
Départs : Poceiro (Veyrier), Nascimento (Grand-Saconnex), Ribeiro (arrêt)

 

Photo : Stéphane Eursels






Share.