La 2ème ligue inter redémarre à 13 équipes

0

Le championnat de 2ème ligue interrégionale reprend ce week-end avec la même configuration que l’année dernière, à une exception près : Conthey s’est retiré et n’a pas été remplacé. Le groupe 1 comptera donc une équipe de moins. Présentation des équipes genevoises.

Comme chaque année, la 2ème ligue inter reprend ses droits une semaine après la 1ère ligue. En plus des habituels problèmes liés à cette catégorie de jeu (reprise de la compétition très tôt, préparation trop courte), il faut ajouter les incertitudes liées au COVID-19. Pour couronner le tout, le FC Conthey s’est retiré en raison d’une vague de départs impossible à remplacer à court terme. Le championnat se déroulera donc à 13 équipes, avec une équipe au repos par week-end, et uniquement deux relégués au lieu de trois.

 

SERVETTE FC M21

Parmi les équipes qui ont été pénalisées par l’annulation de la saison 2019-2020 en raison du coronavirus, les M21 servettiens figurent en haut de la liste. Avec 13 victoires en autant de rencontres, les Grenat filaient tout droit en 1ère ligue. Malheureusement pour eux, tout s’est arrêté et le travail est à recommencer. Sauf que la donne n’est plus la même car Servette M21 n’est pas une équipe comme les autres. Chaque année, le contingent est largement renouvelé, une génération laissant place à une autre provenant des M18. Celle-ci, composée de jeunes nés entre 2000 et 2002, s’annonce en tout cas intéressante, avec la présence de joueurs qui ont déjà un premier contrat professionnel comme Regillo, Monteiro ou Opoku (photo ci-dessus).

Bruno Pascale, arrivé l’hiver dernier en provenance des M18 suite au départ d’Adrian Ursea, pourra donc enfin faire ses débuts officiels à la tête des M21 sur le terrain de Morges ce samedi. Le coach servettien ne parle pas de classement et rappelle les objectifs d’une équipe réserve : “Nos objectifs sont une étroite collaboration avec l’équipe première afin de travailler au mieux à l’intégration des jeunes de l’Académie ainsi qu’un travail de post-formation axé sur le développement individuel du joueur au travers d’un championnat compétitif”.

Pourtant, les Servettiens entameront la saison avec l’inévitable étiquette de grand favori du championnat pour plusieurs raisons mais principalement celle liée à l’urgence que cela commence à représenter pour l’entité grenat d’avoir une équipe réserve en 1ère ligue. Il ne reste plus qu’à ce que la dynamique de l’année dernière reprenne de plus belle.

Bruno Pascale fera enfin ses débuts officiels à la tête des M21

Arrivées : Regillo, Opoku, Barriviera, Wieland, Paraiso, Prats, Camara, Ambassa, Besson (M18), Rodrigues (M17), Messelmani (Bourg-en-Bresse M19), Zessiger (Team Vaud M18). Liste non exhaustive.
Départs : Vazquez (Veyrier), Tamfutu (Vevey), Vilaranda (Carouge), Vouilloz, Guerin et Ajdini (1ère équipe), Larsen, Tusiama, Golay, Vidakovic, Haliti, Bendimered (?). Liste non exhaustive.


FC VEYRIER SPORTS

Veyrier se confirme année après année comme une des valeurs sûres du championnat. Seconde en 2018-2019 et troisième avant l’arrêt de la saison passée, l’équipe de Daniel Villa commence à être habituée à jouer les premiers rôles. Au point de viser plus haut ? Ce ne sont pas vraiment les ambitions d’un club dont la présence en 2ème ligue inter est déjà une exception historique.

Daniel Villa et ses joueurs n’ont qu’une envie, c’est que les matchs officiels reprennent : “On a vécu cette période spéciale avec le plus de calme possible, en prenant des nouvelles régulièrement des joueurs, mais aussi en proposant trois séances ludiques au cours du mois de juin. Là, une nouvelle préparation complète a eu lieu et on a hâte que la compétition reprenne. L’état d’esprit général est bon même si on sent une certaine tension liée à l’accumulation des matches amicaux et je pense que les joueurs veulent vraiment que ça compte maintenant”.

C’est donc avec l’étiquette d’équipe difficile à battre que les Veyrites abordent cette saison, ce qui implique un nouveau statut à assumer. “Notre objectif est de jouer le haut du tableau en tentant de faire mieux que la saison passée, avoue Daniel Villa. Mais le tout en gardant notre âme et notre manière de fonctionner. Le plaisir et la passion du foot doivent rester notre moteur”.

Comme d’habitude, il n’y a pas eu de gros changements dans l’effectif veyrite. Cet été, en plus des retours de Damien Hempler et Filipe Poceiro, c’est le poste de gardien qui a été renforcé avec trois arrivées pour combler l’arrêt de Centeno, devenu entraîneur des gardiens. “On travaille dans la continuité, je suis content des arrivées qui amènent de la concurrence au poste de gardien où on avait un manque“, conclut Villa. Les Vert et Jaune, qui ont la fâcheuse habitude de rater leur premier match de championnat, débuteront à domicile contre Saint-Maurice.

Villa et Veyrier, un couple qui dure et qui marche bien

Arrivées : Vazquez (Servette M21), Maeyens (Cluses, France), Guenat (PLO), Hempler (reprise), Poceiro (Lancy)
Départs : Centeno, Cerrutti, Racioppi et Gruber (arrêt), Reymond (2ème équipe)


FC COLLEX-BOSSY

Yves Miéville entame sa quatrième saison à la tête d’une équipe de Collex en constante progression au classement : 9ème en 2018, 8ème en 2019 et 4ème avant l’arrêt de la saison passée. La saison à venir s’annonce particulière en raison de la crise sanitaire et Yves Miéville avoue partir un peu dans l’inconnu : “On va aborder cette saison je pense comme beaucoup d’équipes, avec de l’incertitude et un climat qui est celui du COVID actuellement. Je suis partagé entre une dynamique positive de retrouver les terrains mais aussi avec des doutes de pouvoir aller au bout du championnat. J’espère que tout ira bien”.

Comme à l’accoutumée, il y a eu peu de mouvement dans le mercato collesien : Miéville perd son meilleur buteur M’Baye (13 buts en 13 matchs la saison passée) mais compte sur les arrivées d’Ivan Rego et de David Salan, que l’on a hâte d’enfin découvrir dans cette catégorie.

“On a connu un peu de tout dans notre préparation, résume Miéville, des moments catastrophiques au niveau de la qualité du football pratiquée mais aussi des phases de jeu réjouissantes. Petit à petit, on arrive à se remettre à niveau”. Les “Chevaliers” auront une semaine de préparation supplémentaire puisqu’ils sont au repos dès la première journée avant de débuter à Saint-Maurice.

Quatrième saison pour Miéville à Collex

Arrivées : Salan et Rego (Aïre)
Départs : M’Baye (Versoix)


CS ITALIEN

Pour ses débuts dans la catégorie, le CS Italien s’est hissé dans la première partie de tableau avant l’arrêt de la saison passée (cinquième place avec sept victoires). Les pensionnaires du Bois-de-la-Bâtie peuvent faire mieux pour la saison à venir, tant le projet paraît bien structuré avec une base de joueurs formés au club. A cela, ajoutons un staff technique passionné par l’approche tactique et nous avons là probablement l’une des équipes les plus intéressantes à suivre dans cette catégorie. A ce sujet, nous vous invitons à lire le papier écrit par le staff technique lui-même (“La création d’un modèle de jeu en suivant une démarche adaptative”, lien ici), où est détaillée l’évolution tactique lors de la saison 2018-19 couronnée par le titre de 2ème ligue.

“On aborde la saison avec une certaine confiance, confie l’entraîneur Maxime Antonilli, même si la préparation a été tronquée en raison d’une quarantaine de l’équipe. Le fait de ne plus être l’équipe « surprise » nous rendra la tâche plus difficile, mais nous avons la chance d’avoir un contingent qui a été peu modifié, ce qui nous a permis de ne pas partir de zéro et d’avoir une équipe un peu plus expérimentée qu’il y a un an”.

Avant de débuter samedi à domicile contre Renens, les objectifs du club restent inchangés. Maxime Antonilli les détaille : “Pour cette « deuxième » saison, nos objectifs sont d’obtenir au minimum le maintien, et surtout s’installer comme une équipe habituée de la catégorie. Nous souhaitons le faire avec un modèle durable pour le club, c’est-à-dire une base de joueurs formés chez nous complétée par des joueurs plus expérimentés et fortement identifiés à nos valeurs. Dans l’idéal, nous souhaitons être une équipe modèle pour les jeunes du CS Italien en tentant de proposer un jeu attractif, avec beaucoup d’intensité, de rigueur et un grand esprit de sacrifice”.

Antonilli et sa jeune équipe seront à suivre cette saison

Arrivées : Braizat (PLO), Kisunda (reprise), Bouhadi (Issy-les-Moulineaux, France), Afua et Curia (Juniors A), Paiva (Juniors B)
Départs : Ferrillo (OG), Cancelli (Champel), Mbaki (Carouge II), Revilloud (arrêt)


UGS

Ce n’est pas une saison quelconque pour UGS. Le légendaire club des Eaux-Vives fête en effet ses 125 ans en 2021 et le Stade de Frontenex fête quant à lui son centenaire. Pour cette occasion, des artistes urbains ont été mandatés pour peindre la piste du mythique vélodrome. Ce sera également la huitième saison d’Hervé Musquère et son assistant Premtim Jetisi à la tête de l’équipe.

Après une première moitié de saison tranquille avant l’arrêt COVID (7ème place avec 21 points), Hervé Musquère part un peu dans l’inconnu en raison des circonstances exceptionnelles du moment : “La reprise a été dure après la pause COVID, les joueurs sont revenus sans repères et avaient perdu le goût des efforts collectifs. Cette saison sera compliquée je pense, car notre préparation a été chaotique. À ce niveau, c’est dur de faire comprendre aux jeunes joueurs que la préparation conditionne la saison”.

Les Violets débuteront sur le terrain de Sierre. Hervé Musquère conclut : “On essaiera de faire de notre mieux pour être à la hauteur des 125 ans du club. Nous avons un départ très compliqué en rencontrant des équipes favorites mais le football se joue à 11 contre 11 alors rien n’est écrit par avance, je compte bien insuffler à mes joueurs un esprit compétiteur afin d’être au niveau”.

Huitème saison pour Musquère à Frontenex

Arrivées : Ajil (Zofingen), Plenus (Bernex)
Départs :  Martinez (Meyrin)


SIGNAL FC BERNEX-CONFIGNON

Moins bonne équipe genevoise de l’année dernière avant l’arrêt de la compétition, Signal Bernex a connu une saison compliquée en se séparant de Foued Kahlaoui au milieu du premier tour, remplacé par son assistant Wassil Debbiche.

Directeur sportif du club, Pierre Jordi nous fait le point de la situation sportive : “Notre club a fait face à une situation exceptionnelle de COVID-19 et a essayé de s’adapter et de s’organiser de la meilleure des manières, pour préparer notre équipe fanion, afin d’atteindre nos objectifs de jeu et comptables. Nous avons opté de ne pas débuter l’entraînement le 6 juin 2020, après que le Conseil fédéral et l’ASF aient donné leurs accords de reprise, mais avons débuté notre préparation le 13 juillet 2020 et sommes très satisfaits de la très bonne présence des joueurs en cette période de vacances”.

Et de conclure : “L’objectif de de notre équipe fanion est de viser une place dans le haut du classement, en prenant match après match, tout en essayant de prendre du plaisir en jouant un football attractif et plaisant”. Premier test samedi sur le terrain de Genolier-Begnins.

Wassil Debbiche, à la tête de Bernex depuis octobre dernier

Arrivées : Ouakathar (France), Bourges (France), Pinto (France), Melo (Champel), Carvalho (2ème équipe)
Départs : Nadifi (Hyères, France), M’Boli et Mourey (Terre Sainte), Del Maroneo (Morges), Plenus (UGS), Dubosson et Tato (Perly), Guedes (Vernier), Dagola (arrêt)


2ème ligue interrégionale (Groupe 1), 1ère journée

17h CS Italien – FC Renens 
17h FC Forward-Morges – Servette FC M-21
17h30 FC Veyrier Sports – FC Saint-Maurice
18h FC Sierre – UGS
19h FC Genolier-Begnins – Signal FC Bernex-Confignon
20h FC Amical Saint-Prex – FC Monthey

 





Share.