L’Olympique de Genève en quête de stabilité

0

Les Olympiens reprennent ce week-end sur le terrain de Lancy. Kristian Cvijetic, dont le groupe est encore en construction, vise avant tout une chose : stabiliser son effectif.

Hivernale ou estivale, il n’y a pas une trêve qui passe sans que l’Olympique de Genève ne voie le contingent de sa première équipe se modifier considérablement. Déjà l’hiver dernier, seuls quatre joueurs étaient restés et Kristian Kvijetic a dû remanier son équipe avec environ 25 arrivées pour contrer le même nombre de départs. C’était la fin de cycle d’un groupe qui avait grandement contribué à la double promotion de 2ème ligue en 1ère ligue. Le Covid-19 est passé par là, et la plupart de ces nouvelles têtes sont déjà sur le départ sans même avoir joué avec le maillot olympien. C’est notamment le cas de Logan Clément, parti à Chiasso.

Pour pallier à la vingtaine de départs que compte encore le club cet été, il a fallu tant bien que mal recruter. Et comme à l’image de sa carrière, divisée entre la Serbie et la Suisse, Kristian Cvizetic a dû s’adapter. Il compte déjà une quinzaine d’arrivées de clubs de la région, mais le contingent est encore en construction et le sera encore pendant les premières journées de championnat. 

Place à un peu de stabilité

Après neuf mois sans championnat et une équipe largement remaniée à deux reprises, Kristian Cvijetic veut maintenant un peu de stabilité et on le comprend : “Nous avons eu beaucoup de joueurs qui étaient là de passage, en attente de mieux… Désormais, nous voulons nous réorienter vers des joueurs de Genève qui s’impliquent sur du long terme, qui aiment le club. Ce n’est plus possible de changer entre 15 et 20 joueurs à chaque mercato, c’est compliqué devoir tout le temps découvrir des nouveaux joueurs, cela prend du temps”.

Des Olympiens encore en construction se sont inclinés en match officiel la semaine dernière contre Vevey (1-2) en Coupe de Suisse. Les pensionnaires de Varembé avaient été tirés au sort pour jouer le tour principal mais la crise sanitaire a forcé l’ASF à réduire les participants, obligeant les clubs amateurs à jouer un tour préliminaire.

Pais, à gauche, de retour à OG après un passage éclair à Aïre

Se positionner en tant que club tremplin

Le recrutement, majoritairement jeune et local, en dit long sur les intentions du club de Varembé pour les années à venir : “Nous voulons nous positionner en tant que club tremplin de la région, confie le coach olympien. Nous avons maintenant un contingent plus équilibré avec des jeunes mais aussi quelques cadres plus expérimentés, contrairement à l’hiver dernier où il n’y avait pratiquement que des jeunes, ça aurait été compliqué”. 

Il faudra attendre quelques matchs pour voir ce que vaut ce nouvel Olympique de Genève, qui part un peu dans l’inconnu et qui compte une trentaine de joueurs dans son effectif que Kristian Cvijetic est encore en train d’apprendre à connaître. “On veut être une équipe coriace et difficile à jouer, c’est notre objectif principal sans spécifiquement parler de classement, conclut l’entraîneur. Mais cela prendra un peu de temps. Les matchs du mois d’août vont être difficiles, on n’est pas encore rodés. On espère se stabiliser en septembre et monter en puissance en octobre-novembre. On se construit progressivement et on verra où cela va nous amener”. Premier test, et pas des moindres, samedi sur le terrain de Lancy.

 

Arrivées : Ferrillo (CS Italien), Pais (Aïre), Moaremi, Coovi, Ajdini et Bron (City), Dos Santos et Marques (Grand-Saconnex), Grujicic et Salihu (Meyrin), Passi Mafuta (Servette M18), Gomes (Servette M17), Suljicic (Perly), Bordée (reprise)
Départs : Clément (Chiasso), Bonaudi, Mbvoumin, Barbuda, Zimmermann, Ndiaye, Koum, Moreira, Erroutbi, Dangi, Tchimba, Haxhiu, Diallo, Piotr, Trabelsi, Behlassan, Sessolo, De Brito (libres), Doumbia (prêt)

 

Photos : Stéphane Eursels






Share.