Perly freine Grand-Saconnex mais patine toujours

0

Nouveau 0-0 à domicile pour les hommes de Mattia Petrini qui n’ont toujours pas gagné cette saison. Grand-Saconnex reste quant à lui invaincu et prend momentanément la première place.

Battu 5-2 contre la réserve meyrinoise à la surprise générale dimanche dernier, Perly avait le devoir de réagir contre Grand-Saconnex. La tâche s’annonçait ardue puisqu’avec deux victoires en autant de rencontres, les Saconnésiens réalisaient un très bon démarrage. Dans des conditions climatiques tout sauf optimales, la rencontre entre ces deux formations destinées à jouer le haut du tableau s’est soldée sur un score vierge. Les occasions n’ont pourtant pas manqué.

Sauvé par les montants, Grand-Saconnex s’ajuste

Sur une inspiration du latéral gauche Meyer, Perly est à deux doigts de cueillir son adversaire à froid. L’enroulé du numéro 2 perlysien, auquel trop d’espace avait été laissé, se heurte à l’équerre (8′) puis revient dans les pieds de Rey qui touche à son tour le poteau ! Une énorme frayeur pour les visiteurs, qui ont eux du mal à se rapprocher concrètement des cages de Moreira. Il faut dire que les conditions n’aident pas les vingt-deux acteurs, confrontés à une pluie battante et à un terrain en herbe où il est difficile de trouver ses appuis. L’entraîneur saconnésien Del Rosso est là pour le confirmer : La température a chuté de dix degrés en 24 heures et nous avons joué sur un terrain gras et mouillé où il était difficile de trouver les appuis, ça n’a pas facilité les choses”.

Pour essayer de donner un coup de fouet à la rencontre, Del Rosso change de dispositif assez tôt et abandonne son 3-4-3 pour un 3-5-2 guidé par une attaque Bajrami-Barbosa :  “J’ai trouvé qu’on avait de la peine à garder la balle, j’ai rajouté un joueur dans l’axe pour qu’on soit en supériorité numérique au milieu”. Même si cette modification permet à Grand-Saconnex d’être un peu plus à son affaire, celle-ci ne fait pas basculer le match. Les extérieurs de Grand-Saconnex ont notamment du mal face aux latéraux perlysiens, ce qui donne une première période terne en termes d’occasions de but.

Afan Ul Haq est fidèle à Grand-Saconnex depuis plus de sept ans.

Balles de match gâchées

Peu en forme ce vendredi soir, Bajrami cède sa place à Semedo à l’heure de jeu. En à peine cinq minutes, l’attaquant d’origine portugaise va être parfaitement servi à deux reprises mais, peut-être pas encore complètement dans son match, manquera deux énormes balles de but (60′ et 65′). Des épisodes regrettables pour les visiteurs, d’autant plus qu’il n’y aura plus de telles opportunités pour Grand-Saconnex, réduit à dix trois minutes plus tard suite au second carton jaune du capitaine Arifi (68′).  Perly a alors environ vingt-cinq minutes pour faire la différence en supériorité numérique.

Sans dominer, les locaux font trembler Grand-Saconnex à quelques reprises jusqu’au coup de sifflet final, notamment sur des centres ou sur des corners menaçants de leur numéro 5 Tato. La balle de match se présente dans les pieds d’Antunes, lancé vers le but adverse à la 87ème minute. Eyer réalise alors une parade providentielle qui permet aux siens de repartir avec le nul. Une égalité sans doute frustrante pour Perly, non seulement pour n’avoir toujours pas inscrit de but à domicile, mais surtout pour ne pas avoir tiré profit de cette fin de match à onze contre dix.

Stéphane Rey a inscrit les deux seuls buts perlysiens cette saison.

“C’est notre première bonne performance, l’équipe s’est retrouvée”

Bien que les siens n’aient pas réussi à aller chercher les trois points, Mattia Petrini était plutôt satisfait du match après coup, surtout après deux rencontres initiales qu’il qualifie de “contre-performances” “Ce soir c’est notre première bonne performance depuis le début du championnat. C’est ce que je recherche : des bonnes et des très bonnes performances. On n’a pas concédé grand chose face à une équipe qui a dans ses rangs des joueurs pouvant être des menaces permanentes et nous avons eu nos occasions avec deux poteaux en début de rencontre et une balle de match à la finLa victoire manque et nous sommes naturellement un peu frustrés, mais je pense que mes joueurs le sont plus que moi car je suis assez content du match. Nous progressons. J’ai l’impression que l’équipe s’est retrouvée ce soir et j’ai déjà hâte de voir ce que cela donnera dimanche prochain à Lancy”.

L’entraîneur italo-suisse semble donc plein d’espoir pour la suite et est soulagé d’avoir enfin assisté à une bonne performance de son équipe. Attention néanmoins à ne pas se perdre, car après trois journées, le butin n’est que de deux points. Les Perlysiens devront aller chercher les trois points dimanche prochain à Lancy s’ils ne veulent pas revoir leurs objectifs à la baisse.

Leader pendant (au moins) deux jours

Avec ce match nul, le premier de la saison, l’équipe de Raffaele Del Rosso monte seule en tête, en attendant de voir les résultats de Versoix, de Lancy II et d’Interstar. Bien que la victoire ne soit cette fois-ci pas arrivée, la série d’invincibilité reste intacte, et c’est là un point positif, surtout après avoir disputé plus de vingt minutes en infériorité numérique face à une des équipes les plus fortes de la saison passée : “Des fois il ne faut pas être trop gourmand et savoir se contenter d’un match nul. D’autant plus que nous étions face à une équipe bien entraînée, bien organisée et avec des bons joueurs. Ne pas encaisser de buts en jouant vingt-cinq minutes à dix est aussi un point duquel nous pouvons être fiers”.

Grand-Saconnex a devant lui neuf jours de repos avant de recevoir Interstar, en piste ce dimanche (16h) contre Meyrin II. Une période de repos prolongée qui fera du bien aux joueurs du Blanché : “Nous allons en profiter pour prendre du repos et préparer un match difficile contre Interstar”. Quant à la future absence du capitaine Arifi, expulsé, Del Rosso assure qu’il n’y a  “pas de joueur indispensable” que “le contingent est étoffé” et qu’il sera “remplacé sans aucun problème bien que sa qualité et personnalité manqueront à l’équipe”. 

Aidé par sa grande taille, Idrizi a joué un rôle défensif important pour Grand-Saconnex.

FC PERLY-CERTOUX – FC GRAND-SACONNEX 0-0 
Stade municipal de Perly

Perly (4-4-2) : Moreira – Mendes, Vuichard (c), Dubosson, Meyer – Prébandier (56′ Simoes), Tato, Seixas (78′ Pessoa), Piaget (75′ Gaio) – Rey, Almeida (72′ Antunes).
Entraîneur : Mattia Petrini

Grand-Saconnex (3-4-3) : Eyer – Bytyqi, Nascimento, Idrizi – Tschopp (73′ Leal), M. Arifi (c), Effeia, Besic – Oliveira (73′ Ul Haq), Bajrami (60′ Semedo), Barbosa (93′ Ba).
Entraîneur : Raffaele Del Rosso

Avertissements : Dubosson, Mendes (Perly) ; Bytyqi, Effeia, Nacimento (Grand-Saconnex).
Expulsion : M. Arifi (Grand-Saconnex, 68′ second avertissement)

 

Share.