Équilibre presque parfait entre Aïre et Champel

0

Les deux formations n’ont pas réussi à se départager suite à deux buts inscrits en début de seconde période (1-1).

Aïre contre Champel. Cette affiche proposait un duel entre deux équipes relativement jeunes dirigées par des entraîneurs expérimentés tels que Helder Silva et Auro Duarte. Les victoires contre les secondes équipes de Meyrin (1-0) et de Lancy (3-1) permettaient aux Aïrois d’être dans une position plutôt confortable au classement. La lourde défaite contre Plan-les-Ouates de dimanche (3-0) représentait néanmoins une bonne raison pour l’équipe du Lignon de montrer une réaction. Côté Champel, après trois revers d’entrée, le tir avait été corrigé avec la manière face à Onex (6-0), ce qui permettait à la troupe d’Auro Duarte d’aborder la rencontre en pleine confiance.

La bataille des coachs

Sur l’ensemble du match, les occasions ont été peu nombreuses. L’intensité était néanmoins présente d’entrée et n’a pas baissé pendant près d’une heure, et ce malgré quelques déchets des deux côtés. Lors des quarante-cinq premières minutes, ce sont les visiteurs qui mettent davantage le pied sur le ballon. Le bloc champelois récupère plusieurs ballons dans le camp aïrois, mais ne réussit que rarement à en tirer des balles de but concrètes. La seule frayeur créée par Champel advient autour de la vingt-cinquième minute lorsque sur un centre de la gauche d’Epars, Babel fait une remise pour Canabal qui ne cadre pas. “C’est vrai que Champel était meilleur au niveau du jeu en première mi-temps” admettait l’entraîneur des Orange Helder Silva.

Pas d’inquiétude pour Aïre cependant, car la deuxième mi-temps penche plus en leur faveur. Après les deux réussites qui tombent très rapidement au retour des vestiaires (1-1), l’intensité va vers le déclin et cela profite aux locaux. Alors que son équipe venait de prendre l’avantage suite à une bonne première mi-temps, Auro Duarte regrettait ce retournement de situation immédiat : “On a voulu être plus agressifs en début de deuxième mi-temps et ça nous a mené au but. Par contre, l’égalisation vient trop vite après. C’est regrettable car notre adversaire a repris confiance et la rencontre n’a plus été la même”. 

Zaïd Tagmi a souvent mis à mal la défense orange sur son flanc gauche.

Le duel des buteurs

Et les buts dans tout ça ? Les attaquants s’en sont chargés, en se rendant coup pour coup. C’est d’abord Louis Babel qui, servi dans la profondeur, a résisté au retour du défenseur pour donner l’avantage aux siens (48′, 0-1). La réaction adverse a été immédiate car sur une action parfaitement exécutée, Arada a trouvé Passi qui a converti un centre à mi-hauteur au premier poteau (52′, 1-1). Ces deux uniques réussites de la rencontre, concentrées dans un intervalle de cinq minutes à peine, ont pesé sur la suite de la rencontre.

Plus à l’aise que son adversaire après l’égalisation, Aïre, comme Champel en première période, n’a toutefois pas énormément d’occasions franches. Dans la foulée de la réussite de Passi, Ramirez tente de surprendre Dousse au premier poteau (55′), qui répond en déviant en corner. Le buteur Babel fait quant à lui une grosse frayeur aux siens et passe proche d’inscrire un contre-son-camp en voulant dégager un ballon aérien (75′). De quoi laisser l’entraîneur aïrois sur sa faim : “C’est dommage, on a été meilleurs en deuxième mi-temps. Je pense aussi qu’un pénalty en notre faveur est oublié (Ramirez mis à terre dans la surface champeloise à 10′ de la fin, ndlr)'”.

Ce partage de points ne marque un tournant pour aucune des deux équipes mais permet à Aïre de s’installer à la cinquième place, trois unités devant son adversaire du jour (passé septième).

Ici encerclé d’Aïrois, Louis Babel a inscrit sa cinquième réussite de la saison.

Confiance et ambitions

Alors que son équipe commence à engranger des points, Auro Duarte se montrait satisfait de ce match nul : “Ce n’est jamais simple de jouer à Aïre. Ce point nous permet de continuer d’avancer petit à petit. Je suis satisfait dans l’ensemble”. L’entraîneur brésilien est également revenu sur une entame de championnat compliquée, en louant le mental de son équipe : “Nous n’aurions pas dû passer à côté contre City (défaite 2-1, Champel avait terminé à onze contre neuf !, ndlr), surtout que les matchs qui suivaient étaient contre Versoix et Kosova. Malgré ce mauvais départ, les joueurs ont toujours été là mentalement. Ils n’ont rien lâché et ont cru en notre discours. Cet état d’esprit a payé contre Onex et aujourd’hui. Le groupe est soudé, a de la profondeur et a l’envie et les moyens de faire une belle saison”. Des paroles qui effacent les doutes que l’on pouvait avoir suite aux trois défaites champeloises initiales.

Helder Silva présente quant à lui un bilan comptable plutôt satisfaisant avec son nouveau groupe. L‘entraîneur portugais est convaincu que son équipe est capable d’encore plus et a confiance en ses joueurs : “Nous travaillons depuis le 13 juillet avec cette nouvelle équipe. Même si j’aurais préféré avoir un peu plus de sept points, l’équipe laisse espérer des bonnes choses jusque-là. Le contingent est jeune mais je sais que je peux compter sur chacun. Maintenant, bien que notre objectif premier reste le maintien, il va falloir battre un des favoris si on veut viser plus haut”. Pour ce faire, Aïre devra être plus efficace devant (seulement cinq buts en cinq matchs), à l’image de sa défense qui est elle solide (six buts encaissés).

Justement, des échéances importantes arrivent pour Aïre et Champel. Les protégés d’Helder Silva joueront contre Versoix et Kosova, deux têtes d’affiche. Les Champelois affronteront quant à eux Perly et Interstar, deux équipes compétitives qui réalisent un début de saison semblable au leur. Ces matchs seront sans doute décisifs.

Passé par CS Italien, PLO et OG, Daryl Passi a été efficace et a servi de point de repère offensif pour les siens.

FC AÏRE-LE-LIGNON – FC CHAMPEL 1-1 (0-0)

Buts : 48′ Babel 0-1, 52′ Passi 1-1.

Aïre (4-3-3) : Volpilhac – Cote, Pasteur, Doumbia, Segade (c) – L. Anderegg, Racalbuto (59′ Dulex), Ramirez – Arada (86′ Ferreira), Passi, Pinto.

Entraîneur : Helder Silva

Champel (4-3-3) : Dousse – Melet, De Oliveira (c), Paixao, Epars – Baftija, Marques (59′ Nya), Canabal (81′ Aranda) – Cottier, Babel (76′ Santoro), Tagmi (66′ Belarbi).

Entraîneur : Auro Duarte

Avertissements : Racalbuto, Pinto (Aïre) ; Paixao, Belarbi, De Oliveira (Champel).

 

Share.