Non sans difficultés, Chênois II commence à s’échapper

0

L’AS Fribourgeoise a fait trembler l’équipe de Romain Pétremand, qui a une fois de plus fait la différence en seconde période (4-3). Chênois II prend ainsi sept points d’avance en tête, à l’issue d’une fin de match éclatante.

Privé de montée au printemps dernier malgré ses six points d’avance à la trêve, Chênois II veut se faire justice cette saison. Invaincus au moment de recevoir l’AS Fribourgeoise mercredi soir, les joueurs des Trois-Chêne ont assuré l’essentiel en inscrivant le but de la victoire dans les dernières minutes. Comme face à Satigny (6-2), Saint-Paul (4-1) et Puplinge (4-1), le leader l’a emporté sans pourtant être devant à la pause. Une capacité à réagir qui a du bon, certes, mais cette tendance à mal démarrer les rencontres agace l’entraîneur Romain Pétremand : “Je dirais que c’est dû à une grande naïveté et à un manque de maîtrise. Peut-être que les joueurs se mettent un peu de pression”. Tant que les siens gagneront, l’entraîneur assisté par Bruno Sahuc aura cependant de quoi être soulagé.

Les visiteurs punis au mauvais moment

Pourtant privés de deux de leurs titulaires en la personne de Kodjo Sossou et Marcio Pinto, les visiteurs se présentent sur le synthétique des Trois-Chêne sans complexes. L’AS Fribourgeoise profite alors d’une équipe chênoise absente pendant le premier quart d’heure pour prendre les commandes. Déjà buteur lors des deux dernières rencontres, le capitaine Alban Arifi reprend un coup franc de la tête et fait douter le leader (6′, 0-1).

Une réaction est attendue de la part de Chênois II, qui commence lentement à rentrer dans son match. Les occasions de but tardent néanmoins à arriver pour le leader, qui subit parfois les contre-attaques de son adversaire. À deux reprises, l’attaquant Ramyro Sa Silva réussit à faire la différence grâce à son accélération et se retrouve face-à-face avec Reis. Heureusement pour les locaux, leur dernier rempart est fiable (33′ et 43′).

Entre temps, l’équipe de Pétremand prend ses marques et devient dangereuse. Manque de chance pour les visiteurs, ils encaisseront deux buts à des moments-clé. Alors qu’il avait manqué d’instinct du buteur sur l’action précédente (37′), Schellenberg se rachète et profite de la passe de Benmahdi pour égaliser (39′, 1-1). Cinq minutes après le retour des vestiaires cette fois, c’est Léveillé qui, grâce à son coup de tête, donne l’avantage aux locaux (50′, 2-1). Coup dur pour l’AS Fribourgeoise qui s’est fait égaliser cinq minutes avant la pause pour finalement se faire passer devant cinq minutes après celle-ci.

De par sa vitesse, Ramyro Sa Silva a souvent mis à mal la défense chênoise.

Fin de match incroyable

Récompensé par ces deux buts après avoir appuyé sur l’accélérateur, Chênois II poursuit la rencontre à la recherche d’une troisième réussite plutôt qu’en tentant de défendre le résultat. Cet état d’esprit va payer puisque Schellenberg s’offre un doublé à une vingtaine de minutes du terme. Servi par Haliti, le numéro 7 chênois conclut l’action en deux temps (71′, 3-1). Alors que l’issue de la rencontre semble évidente, les surprises commencent.

En l’espace de trois minutes, l’AS Fribourgeoise réussit un incroyable comeback. Suite à une main dans la surface chênoise, Hervé Menga transforme un penalty (84′, 3-2). De nouveau sur balle arrêtée, c’est une fois de plus le capitaine Arifi qui fait la différence (cinquième but de la saison). Comme en première période, son coup de tête est gagnant (87′, 3-3). Mais alors que l’euphorie est à son maximum dans le camp des visiteurs et qu’on s’attendrait à voir un Chênois dépité baisser les bras, le leader repasse immédiatement devant. Rentré depuis peu, Pimenta fusille Silva du coup du pied et offre trois points providentiels à son équipe (89′, 4-3). Un dénouement spectaculaire et inattendu qui profite de justesse au favori du jour.

Avec son doublé, le buteur Schellenberg a atteint les cinq buts en championnat.

“Ce n’est pas comme l’année passée, tous les matchs sont des combats”

Après six journées, le bilan comptable est là : Chênois II a pris seize points sur les dix-huit disponibles. Ces résultats ne traduisent néanmoins pas toujours les difficultés qu’a eu, comme ce soir, la réserve chênoise à faire la différence. L’entraîneur Romain Pétremand nous fait part des son ressenti et de sa philosophie pour gérer l’effectif au mieux : “Ce n’est pas comme l’année passée où l’on sentait qu’on avait une certaine marge sur nos adversaires. Tous les matchs sont des combats à présent. Pour ma part, j’essaye de concerner tout le monde pour que le groupe vive bien. Je suis peut-être parfois trop gentil en voulant donner du temps de jeu à chacun, mais je trouve que c’est important que tout le monde participe en 3ème ligue”.

Alors que son équipe a désormais sept longueurs d’avance sur Satigny, qui a néanmoins deux rencontres de retard, il n’est pas question pour l’entraîneur de la Deux chênoise de penser que les jeux soient déjà faits : “Ce serait prétentieux de dire ça. Il y a de très bonnes équipes qui sont difficiles à jouer. De plus, même si nous avons toutes les qualités nécessaires, le groupe a beaucoup changé depuis la saison passée. Nous essayerons de prendre le maximum de points à chaque match”.

Ce week-end, l’AS Fribourgeoise recevra Compesières tandis que Chênois II ira défier Bosna, une équipe qui cherchera certainement à se glisser dans la course à la promotion. Pour ce qui est de la coupe genevoise, le club du Bois-des-Frères aura un joli challenge face à Grand-Saconnex le 28 octobre prochain, tout comme Chênois II qui tentera de se défaire à nouveau de Cerceda (victoire 1-0 en championnat).

Bien que moins compétitif que le groupe 2 sur le papier, le groupe 1 de 3ème ligue mérite qu’on y garde un œil aussi longtemps que nécessaire.

Pour la première fois cette saison, le capitaine Mehdy Benmahdi a terminé une rencontre sans marquer.

CS CHÊNOIS II – AS FRIBOUGEOISE 4-3 (1-1)
Stade des Trois-Chêne, terrrain synthétique

Buts : 6′ A. Arifi 0-1, 39′ Schellenberg 1-1, 50′ Léveillé 2-1, 73′ Schellenberg 3-1, 84′ Menga (P) 3-2, 87′ A. Arifi 3-3, 89′ Pimenta 4-3.

Chênois (4-3-3) : Reis – Marthe, M. Sahuc, Léveillé, Canoto – Ibrahim, Benmahdi (c), Gennai – Bernard, Schellenberg, D. Zongo.
Remplaçants utilisés : Haliti, De Pina, Tavares, D. Papa, Pimenta.
EntraîneurRomain Pétremand

AS Fribourgeoise (4-3-3) : Silva – Marrone, Mandour, A. Arifi (c), Deodato – Trelles, Turrisi, Bessa – Lusakumunu, Sa Silva, Traore.
Remplaçants utilisés : Borni, Menga, Uka
Entraîneur : Ludovic Glassey

Avertissement : Canoto (Chênois, 60′)

 

Share.