La jeunesse sédunoise mate Carouge

0

Douchés d’entrée de jeu, les Carougeois n’ont pas réussi à trouver la faille face à la réserve du FC Sion, pourtant relégable au coup d’envoi (0-1).

Capables de remonter Black Stars à deux reprises le week-end dernier (2-2), les Stelliens n’ont cette fois pas su répondre suite à un but encaissé avant la dixième minute contre Sion II (0-1). Carouge manque ainsi une occasion de se rapprocher du podium pour son retour à la Fontenette et reste en milieu de tableau. Mais même si les hommes de Claudio Morelli ont sans doute manqué de projection offensive et de tranchant, une belle part du mérite revient aux jeunes valaisans, capables de disputer nonante minutes convaincantes malgré leur statut d’outsider.

Sion quasi-impeccable, Carouge quasi-impalpable

Cette rencontre entre Carouge et Sion était aussi un choc des opposés, qui a donné raison aux Valaisans. Sur les onze titulaires genevois, un seul, Lucas Monteiro, était né après l’an 2000. Sur les onze Sédunois ayant démarré la rencontre, un seul joueur était né avant 2000 : Dimitri Cavaré. Un écart que l’on a difficilement remarqué mercredi soir au vu de la maturité dont ont fait preuve les protégés d’Alexandre Quennoz tout au long du match.

Avant-derniers au coup d’envoi et dans la course au maintien tout comme leur première équipe, les Sédunois font preuve d’un remarquable réalisme sur leur première occasion du match. Un mouvement collectif de qualité finalisé par un centre de Halabaku et un coup de patte de Berdayes leur permet de faire la course en tête (7′, 0-1). Logiquement, Sion se positionne dès lors très bas sur le terrain, avec les onze joueurs impliqués en phase de non-possession. Une discipline qui paye, puisque Carouge n’inquiète presque jamais le gardien Buchard.

Le maître à jouer des Stelliens Ruben Fernandez soulignait d’ailleurs ces difficultés à se rendre dangereux au terme de la rencontre : “On n’a pas réussi à changer de rythme et à faire moins de touches de balle. Notre possession était trop stérile et dans les trente derniers mètres on n’a pas fait le bon geste”. En face, Sion est au contraire capable de faire trembler Carouge sur ses offensives, mine de rien nombreuses.

Le buteur Théo Berdayes (18 ans) défendu par Romain Kursner.

“Notre courte préparation n’aide pas, on s’améliorera au fil des matchs”

Les espaces à disposition des attaquants valaisans se multiplient au fil des minutes, pour le bonheur des très en jambes Halabaku, Aguilar et Berdayes. Ce dernier, déjà détenteur d’un contrat professionnel depuis cet hiver, aurait pu repartir avec le ballon du match si Kurnser n’avait pas sauvé sa tentative sur la ligne (69′) et s’il avait été plus précis (75′).

Etoile Carouge montre tout de même un visage légèrement plus convaincant, surtout dans la dernière partie du match, comme le souligne Fernandez : “On a essayé de les bloquer en allant les chercher plus haut. Il y a quand même eu une réaction et c’est dommage de ne pas avoir marqué. Les occasions étaient là pourtant”. En effet, Marco Delley (76′) tout comme Alaj (83′) auraient mérité d’égaliser. Sans parler des innombrables corners que Carouge a eu a négocier lors des vingt dernières minutes. Mais il n’y avait rien à faire.

Cette affiche semblait idéale pour se relancer et revenir à sept points d’Yverdon, mais Sion II a parfaitement joué ses cartes en muselant Carouge. Cette résistance valaisanne est aussi le fruit d’une préparation qui dure depuis plus longtemps, et Fernandez le sait bien : “Ça s’est vu qu’ils étaient prêts physiquement. Nous, notre préparation courte ne nous a pas aidé. On va sans doute s’améliorer physiquement au fil des matchs. Il faut aussi que l’on retrouve la confiance que l’on avait avant la pause et certains aspects de notre jeu. Je suis sûr qu’on pourra rebondir samedi”. Les propos du numéro 21 carougeois sont on ne peut plus clairs. Etoile Carouge devra absolument être plus tranchant samedi face à Köniz, avant-dernier (17h).

Beaucoup sollicité, Ruben Fernandez a eu du mal à trouver des coéquipiers bien placés.

ÉTOILE CAROUGE FC – FC SION II 0-1 (0-1)
Stade de la Fontenette, terrrain synthétique

Buts : 6′ Berdayes 0-1

Carouge (4-1-4-1) : Chappot – L. Monteiro, Sarr ©, Vanzo (72′ Dia), Kursner – Fernandez – Delley, Baddy Dega (72′ Alaj), Mvele (32′ Gomis), Mettler (59′ Correia) – Boussaha.
Entraîneur : Claudio Morelli

FC Sion (4-3-3) : Buchard – Muminovic (83′ Mujdzic), Senerine, Cavare, Lovisa – Bitz, Futa (64′ Gomes Pinto), Aguilar © – Halabaku (78′ Ucalam), Berdayes, Rodrigues (64′ Daoudou).
Entraîneur : Alexandre Quennoz

Avertissements : Baddy Dega, Vanzo (Carouge) ; Buchard, Aguilar (Sion).

 






Share.