1ère ligue : les missions des Genevois divergent

0

Au tour de la 1ère ligue de reprendre. Si la promotion paraît lointaine pour Chênois et quasi impossible pour Lancy, l’Olympique de Genève devra se battre pour son maintien. Meyrin est quant à lui plus serein.

Demain, c’est au tour de la 1ère ligue de reprendre. Les Genevois en lice sont quatre, en espérant qu’une équipe de 2ème ligue inter les rejoigne la saison prochaine. D’ici la fin du mois, Chênois aura une minime chance de rejoindre Étoile Carouge en Promotion League. Pour cela, il faudra terminer parmi les deux meilleurs premiers des trois groupes. La tâche s’annonce difficile, puisque Chênois a 20 points et est derrière YB II, tandis que les leaders des groupe 2 et 3 ont déjà 25 points… L’OG devra quant à lui prendre garde à ne pas retomber en 2ème ligue inter, division depuis laquelle il avait été promu en 2019. Meyrin devra pour sa part montrer un meilleur visage qu’à l’automne s’il ne veut pas se faire peur. Tour d’horizon.

Chênois (2ème, 20pts)

L’équipe de David Joye aurait été bien lancée pour atteindre les finales…si celles-ci avaient lieu. Deuxième avec un match à rattraper par rapport à ses deux poursuivants, Chênois avait toutes ses chances pour terminer dans le duo de tête et les disputer. Or, puisque cette année seuls les deux meilleurs premiers accèderont à la Promotion League, la mission semble presque impossible. Pour rêver le plus longtemps possible, il faudra tout gagner et espérer des faux-pas d’YB M-21 ainsi que des leaders des deux autres groupes, qui ont déjà cinq points d’avance sur le club des Trois-Chêne. Ce samedi (19h) les Rouge et Blanc reçoivent Bulle, tandis que les trois matchs successifs seront contre Naters, YB M-21 et OG.

  • samedi 12 juin : Chênois-Bulle
  • samedi 19 juin : Naters-Chênois
  • mercredi 23 juin : Young Boys M-21-Chênois
  • samedi 26 juin : Chênois-Olympique de Genève

Lancy (4ème, 18pts)

Pour le Lancy FC, il n’y aura certainement pas de promotion cette année. Par rapport à Chênois, Lancy part avec un retard supplémentaire et aura un match en moins à jouer. Ils ont devant eux un périlleux déplacement face au Team Vaud samedi, puis des matchs sur le papier plus abordables contre La Chaux-de-Fonds et Martigny, deux équipes concernées par la lutte au maintien.

  • samedi 12 juin : Team Vaud M-21-Lancy
  • samedi 19 juin : Lancy-La Chaux-de-Fonds
  • samedi 26 juin : Martigny-Lancy

Lancy et son défenseur Howard (à l’image) avaient terminé avec une victoire contre Azzurri.

Meyrin (9ème, 12pts)

Au moment de reprendre, Meyrin paye clairement son manque de régularité à l’automne. Les quatre défaites, trois nuls et seulement trois victoires meyrinoises placent l’équipe de Jean-Philippe Lebeau au neuvième rang, à sept points de la troisième place et à cinq points de l’avant-dernière. Les trois rencontres qu’il reste aux Meyrinois seront là surtout pour préparer la saison à venir. Des belles affiches face à YB M-21 et Bulle seront les bienvenues pour se confronter aux cadors de 1ère ligue. Néanmoins, attention à ne pas oublier de regarder derrière soi, car les cinq longueurs d’avance sur la zone rouge pourraient s’évaporer en cas de mauvais départ…

  • samedi 12 juin : Meyrin-Young Boys M-21
  • samedi 19 juin : Bulle-Meyrin
  • samedi 26 juin : Meyrin-Naters

Meyrin avait remporté le derby genevois contre l’OG en août.

Olympique de Genève (12ème, 7pts)

L’OG est la seule équipe du groupe, avec Bulle, à qui il reste cinq rencontres à disputer. Et ces rencontres seront d’une importance capitale pour le club de Varembé. Actuellement au coude-à-coude avec Azzurri, qui a deux matchs en plus, les joueurs de Kristian Cvijetic risquent la relégation. Ils ont néanmoins la chance d’avoir encore plus de matchs à jouer que leurs concurrents directs. Parmi ces cinq finales, il y aura notamment des confrontations à domicile face à Martigny (dernier) et La Chaux-de-Fonds (11ème) qui pourraient être décisives dans la course au maintien. L’OG a donc son destin entre les mains pour se maintenir en 1ère ligue, mais devra pour ce faire être plus convaincant qu’à l’automne.

  • dimanche 13 juin : Naters-OG
  • mercredi 16 juin : Bulle-OG
  • dimanche 20 juin : OG-Martigny
  • mercredi 23 juin : OG-La Chaux-de-Fonds
  • samedi 26 juin : Chênois-OG

L’OG aura aussi besoin des buts de Suljicic (à droite) pour se sauver.

Si vous en avez le temps et l’envie, nous vous conseillons d’assister à au moins un des deux chocs de ce samedi. Meyrin reçoit YB M-21 à 17h aux Arbères tandis que Chênois sera face à Bulle deux heures plus tard aux Trois-Chêne. Des affiches qui promettent du spectacle.

Share.