2ème ligue inter : des occasions en or pour la reprise

0

Parmi les six équipes genevoises de 2ème ligue inter, certaines peuvent espérer gros de cette reprise. Tour d’horizon avant un mois intense qui démarrera samedi.

La 2ème ligue inter fait son tant attendu retour plus de sept mois après. Un championnat où les Genevois ont tapé du poing sur la table, puisque cinq des six équipes du canton représentées figurent dans le top 6. Collex-Bossy, Servette M-21 et CS Italien sont parmi celles pouvant encore se permettre de viser la première place. Et si Veyrier et UGS semblent destinés à vivre une reprise plutôt calme, installés dans la première partie du tableau, Bernex, à cinq points de la relégation, n’aura pas le droit de se relâcher.

Collex-Bossy, 2ème, 20 points

Les Collesiens ont été la meilleure équipe genevoise cet automne. Déjà quatrième lors de la saison 2019-20 avant le décret de la saison blanche, Collex-Bossy a confirmé en montant davantage en puissance un an après.  Pendant dix rencontres, les Chevaliers ont tourné à une moyenne de deux points par match et sont toujours la seule équipe du groupe invaincue. À l’heure de la reprise, ils ne sont qu’à une unité du leader Monthey et peuvent se permettre de voir les choses en grand. De plus, l’équipe d’Yves Miéville a son destin entre les mains, car l’avant-dernier match sera justement contre les Valaisans. Mais avant cela, un choc d’entrée attend Collex, contre Servette M-21, troisième. Une affiche dont nous avions été privés de justesse avant l’arrêt des compétitions et que nous nous réjouissons de vivre ce week-end. Le gagnant pourrait prendre une sérieuse option dans la course au titre.

  • Samedi 5 juin Collex-Servette
  • Samedi 12 juin Renens-Collex
  • Dimanche 20 juin Collex-Monthey
  • Samedi 26 juin UGS-Collex

Servette M-21, 3ème, 18 points

À seulement trois points de la première place, les Grenat font malgré tout figure de favori à la montée en 1ère ligue. La raison est simple : les M-21 du Servette FC, comme tous ceux des autres clubs professionnels en Suisse, ne se sont presque jamais arrêtés. En plus de pouvoir s’entraîner, ils ont bénéficié d’un championnat amical créé pour permettre à ces académies de garder un bon rythme. L’équipe de Bruno Pascale, même partant légèrement derrière les deux autres formant le podium, a donc un avantage non-négligeable. Ceci étant dit, la confrontation directe de ce week-end contre un Collex-Bossy certainement affamé sera essentielle pour ne pas se retrouver distancé par le duo de tête.

  • Samedi 5 juin Collex-Servette
  • Samedi 12 juin Servette-Sierre
  • Samedi 19 juin Saint-Prex-Servette
  • Samedi 26 juin Servette-CS Italien

Les Servettiens et leur capitaine Cameron Barban arrivent fin prêts à cette reprise.

CS Italien, 4ème, 18 points

À égalité de points avec la réserve servettienne et à seulement trois points de Monthey, CS Italien peut encore nourrir de belles ambitions. Il est vrai que la défaite 4-1 contre Collex peu avant la trêve a freiné drastiquement la troupe de Maxime Antonilli, mais rien n’est perdu. L’équipe de la Bâtie a un calendrier plutôt généreux avec au menu Saint-Prex, Bernex et Morges : trois équipes du bas de tableau. La rencontre finale sera elle face à Servette M-21. Si CS Italien réussit à faire respecter la hiérarchie lors de ses trois premières sorties, qui sait que la dernière ne puisse pas être une finale…

  • Samedi 5 juin Saint-Prex-CS Italien
  • Samedi 12 juin CS Italien-Bernex
  • Samedi 19 juin CS Italien-Morges
  • Samedi 26 juin Servette-CS Italien

Veyrier, 5ème, 16 points

La défaite contre Servette M-21 (3-1) avant l’arrêt du championnat n’a pas fait du bien au classement pour les Veyrites. À cinq points du leader, avec d’ailleurs un match de plus que tous ses concurrents, Veyrier semble presque définitivement écarté de la course au titre. Par contre, les Jaune et Vert pourraient faire une belle faveur aux autres clubs genevois, en déplacement à Monthey le 12 juin. Mais avant ce match de prestige, l’équipe de Daniel Villa repartira avec la réception de Renens samedi soir (18h).

  • Samedi 5 juin Veyrier-Renens
  • Samedi 12 juin Monthey-Veyrier
  • Samedi 19 juin Veyrier-UGS

UGS, 6ème, 13 points

Bonne nouvelle : UGS ne devrait pas trembler pour son maintien, comme cela avait été le cas lors de la saison 2018-2019, la dernière s’étant régulièrement conclue. Sixièmes et à onze points de la zone rouge, les Ugéistes n’ont rien à craindre. Par contre, leurs huit points de retard sur la première place rendent un potentiel miracle presque impossible, mais qui sait. UGS sera aussi l’équipe avec le calendrier le plus chargé d’entrée,avec un déplacement à Saint-Maurice samedi et la réception de Genolier-Begnins mercredi. L’équipe d’Hervé Musquère terminera ensuite la saison avec deux derbys face à Veyrier et Collex-Bossy.

  • Samedi 5 juin Saint-Maurice-UGS
  • Mercredi 9 juin UGS-Genolier-Begnins
  • Samedi 19 juin Veyrier-UGS
  • Samedi 26 juin UGS-Collex

 

Bernex, 10ème, 7 points

Signal Bernex doit se méfier. Avec seulement sept points en dix matchs, les Bernésiens peuvent s’estimer heureux que la concurrence patine aussi. Cependant, le premier relégable Morges n’est que cinq points derrière l’équipe de Wassil Debbiche, et a un match d’entrée contre la lanterne rouge qui pourrait leur permettre de se rapprocher dangereusement. Au repos ce week-end, Bernex aura une semaine supplémentaire pour préparer la reprise contre CS Italien. Après cette entrée en matière, il y aura trois rencontre finales face à Sierre, Saint-Maurice et Morges. C’est là que le maintien des Bernésiens devrait se jouer.

  • Samedi 12 juin CS Italien-Bernex
  • Mercredi 16 juin Sierre-Bernex
  • Samedi 19 juin Bernex-Saint-Maurice
  • Samedi 26 juin Morges-Bernex

Bernex devra être solide, à l’image de sa victoire à Veyrier en septembre.

Tous les verdicts seront rendus au plus tard le 26 juin, date de la quatorzième et dernière journée. Il ne reste plus qu’à espérer la promotion d’une nouvelle équipe genevoise en 1ère ligue ainsi que le maintien de Bernex en 2ème ligue inter, qui permettrait à trois équipes de 3ème ligue, au lieu des traditionnelles deux, de rejoindre la catégorie de référence du football régional. Place à quatre semaines de football intenses.

 

Share.