Coup de tonnerre dans la course à la 3ème ligue !

0

Le match au sommet du groupe 1 de 4ème ligue entre Coheran et Champel II (2-2) sera rejoué. La rencontre avait été stoppée à quelques minutes de la fin suite à la blessure d’un joueur champelois. Cette décision pourrait tout changer dans la course à la promotion.

Il ne manquait qu’une victoire à Coheran

Replaçons les choses dans leur contexte. Groupe le plus relevé parmi les trois de 4ème ligue, le groupe 1 est théâtre d’une course à la première place acharnée depuis la reprise. Coheran, Meinier, Champel II et même Interstar III jusqu’à il y a quelques semaines sont tous prétendants à la promotion.

Des tête-à-tête décisifs dans la course au titre ont eu lieu dernièrement. Il y a deux semaines, le nul entre Champel II et Meinier (2-2) avait permis à Coheran de prendre seul la tête à deux matchs de la fin. Puis, dimanche passé, ça a été au tour de Coheran de neutraliser Champel II au Terrain des Tattes (2-2). Un résultat qui maintenait le club des trois communes de campagne à la première place à un petit match de la fin. Coheran était donc à un pas de l’exploit avant de se déplacer à Versoix pour y affronter la troisième équipe des Bleu et Blanc, relégable, ce dimanche. Mais les choses se compliquent désormais.

“L’arbitre a confirmé avoir arrête prématurément le match”

Directeur général du FC Champel, Sam Mifano donne sa version des faits : “Ce match a été arrêté à 2-2, avant la fin, car un de nos joueurs s’est senti mal. Avec le staff, nous avons demandé des explications à l’arbitre dans le vestiaire après le match et ce dernier a confirmé qu’il comptait laisser encore quelques minutes, mais qu’il avait interrompu le match en raison de l’état du blessé”.

Autre fait important, l’ACGF indique sur son site que le but égalisateur de Coheran a été inscrit à la 89ème. Or, le directeur général champelois affirme avoir des preuves attestant le contraire : “Nous avons démontré, notamment en nous basant sur l’heure à laquelle l’ambulance a été appelée, que le 2-2 n’était pas advenu exactement à la 89ème minute. L’arbitre n’est pas entré en matière plus que cela après le match : j’ai donc déposé recours, une enquête a été ouverte et il a été décidé ce vendredi après-midi que le match sera rejoué mercredi prochain”.

Frustration et incompréhension dans le camp de Coheran

Joint par téléphone à la suite de cette nouvelle, l’entraîneur de la première équipe de Coheran Yannick Devillers se montrait logiquement en colère : “Il y a de la colère et de l’incompréhension. On était au courant de ce recours, mais on ne pensait pas qu’il allait aboutir. Nous allons sans doute riposter car nous voulons que les choses soient au clair. Nous souhaitons voir des articles prouvant que ce match doit être rejoué. S’il faut rejouer, bien sûr qu’on rejouera, mais c’est vraiment très frustrant”.

Après ce match nul décroché en ayant remonté un déficit de deux buts dimanche, tout devrait donc être à refaire pour Coheran, qui, on le rappelle, n’avait plus qu’à battre Versoix III pour atteindre la 3ème ligue. Ce retournement de situation les oblige à réitérer leur prestation. Une mission qui s’annonce d’autant plus difficile au vu des circonstances : “Dimanche et mercredi je devrai faire jouer beaucoup de A car certains joueurs sont soit blessés soit en vacances”. Un détail qui n’en est pas un, surtout si l’on considère que Champel II aura de son côté une équipe renforcée avec des joueurs de sa Une (2ème ligue).

Et maintenant ?

Cette décision prise par l’ACGF suite au recours fait par le FC Champel a aussi un impact sur l’autre membre du trio de tête, l’US Meinier. L’équipe de Matías Mariétan n’avait plus qu’à battre Chênois III dimanche pour assurer sa deuxième place (et donc une promotion en 3ème ligue sachant que les deux meilleurs deuxièmes parmi les trois groupes seront promus). Leur destin pourrait changer avec ce match à rejouer.

La situation après annulation du Coheran-Champel II de dimanche serait la suivante :

  1. Coheran, 21pts (un match en moins)
  2. Meinier, 21 pts
  3. Champel II, 19 pts (un match en moins)

À noter qu’en cas d’égalité de points, les points fair-play départageront les équipes. À ce jeu là, Coheran est le mieux loti (16), suivi par Meinier (21) et Champel, loin derrière (66).

Avant le match de mercredi qui pourrait tout avoir d’une finale (un trio arbitral sera d’ailleurs déployé pour l’occasion, ce qui n’est pas coutume en 4ème ligue), le trio de tête devra d’abord assurer ce dimanche. Champel II a notamment un match face à Interstar III qui est l’équipe la plus compétitive en dehors du podium. Coheran se déplacera lui sur le terrain d’un Versoix III qui joue son maintien en 4ème ligue, tandis que Meinier ira aux Trois-Chêne affronter la troisième équipe de Chênois.

Avec ce match à rejouer, les cartes sont redistribuées et le suspense est encore plus fort.

Share.