« L’équipe victorieuse sera celle qui gérera mieux ses émotions »

0

Versoix et Grand-Saconnex s’affrontent ce dimanche dans un match décisif pour la montée en 2ème ligue inter. Décryptage du choc par Abdel Gasmi, ex-entraîneur des deux équipes.

Choc au sommet ce dimanche dans le championnat de 2ème ligue. Le leader Grand-Saconnex se déplace chez l’actuel troisième, Versoix et son armada offensive (meilleur ratio buts/matchs). L’enjeu est grand puisqu’en cas de succès, les Rouge et Noir seront promus à l’échelon supérieur. De l’autre côté, les Bleus n’ont pas le choix et devront l’emporter pour continuer de croire au titre.

Un point commun unit les deux clubs : Abdel Gasmi. Il est en effet le dernier à avoir été sur le banc des deux cylindrées ces deux dernières saisons. Entraîneur de Versoix lors de la saison 2018-2019, il échoua peu loin de la montée, se heurtant pour finir à CS Italien. Son expérience à Grand-Saconnex fut nettement plus courte. Arrivé à l’intersaison 2019-2020, il n’a dirigé qu’un seul match à la tête du club du Blanché, la pandémie de Covid-19 venant sceller cette saison-là. Entretien.

Proxifoot: Qu’est-ce que ça te fait de voir tes deux anciens clubs jouer le titre ?
Abdel Gasmi: Je suis avant tout ravi pour les deux équipes. Malgré ce qui a pu être relayé, j’ai pris beaucoup de plaisir au sein de ces deux clubs. En tant qu’entraîneur, j’estime que ce sont de loin les deux meilleurs de 2ème ligue. Les deux équipes possèdent en effet des joueurs expérimentés, avec une intelligence tactique et une maîtrise technique au-dessus de la moyenne. Sur ce point, je ressens un petit sentiment de fierté, car j’ai participé au recrutement de ces effectifs. En tant que spectateur, je m’attends à une rencontre électrique, mais plaisante, entre deux grosses cylindrées.

Tu as vécu une situation similaire avec Versoix. Quelles sont les clés d’un match de ce calibre ?
Sans aucun doute, l’équipe qui parviendra le mieux à gérer ses émotions l’emportera. La tâche principale cette semaine pour les deux coachs réside essentiellement dans la préparation mentale des joueurs : il faut dédramatiser l’évènement, rester concentré sur l’objectif et ne pas se laisser emporter par la fougue. Dans un contexte aussi électrique, l’enjeu et le public peuvent s’avérer de faux amis. Des faits de match peuvent aussi influencer la rencontre. Par exemple, lors du match contre CS Italien au Bois de la Bâtie, nous avions certes terminé la rencontre à 9, mais nous avions surtout perdu un joueur sorti sur civière, avec l’ambulance qui avait dû intervenir en dehors du terrain. Ce sont des choses qui peuvent marquer l’esprit des joueurs en plein match.

En toute franchise, qui mériterait le plus de monter ?
Les deux le méritent et je suis sincère. Grand-Saconnex pour son parcours (zéro défaite) et Versoix pour sa régularité depuis plusieurs années. Sans oublier le travail accompli par les deux entraîneurs dans un contexte difficile.

Même s’il aura suffi que d’un tour pour être promu ?
Les décisions fédérales n’appartiennent pas au football. Il faut l’accepter.

Si tu devais te mouiller, quel serait ton pronostic pour dimanche?
Par mon expérience, je vois bien un match nul, avec des buts tout de même.

Un résultat qui ferait les affaires de Grand-Saconnex… C’est aussi ta prévision pour la montée ?
Les joueurs de Del Rosso ont l’avantage du calendrier. Après dimanche, ils ne devront jouer plus qu’un seul match (contre Kosova), contre trois pour Versoix. Même en cas de victoire, les hommes de Thierno Bah devront rester concentrés pendant encore 270 minutes.  En revanche, les Bleus jouent ce choc à domicile, ce qui constitue normalement un avantage.

 

Tout se jouera ce dimanche, 15h, au stade municipal de Versoix.

 

Share.