Etoile Carouge II remporte le barrage et file en 2ème ligue

0

Vainqueur de Satigny lors du barrage de promotion (3-1), la réserve carougeoise est de retour en 2ème ligue quatre ans après l’avoir quittée.

Le plaisir était immense ce mercredi soir à l’idée de revivre un barrage pour une place en 2ème ligue, notamment après tous ces mois délicats liés à la pandémie. Du monde, beaucoup de monde même, s’était donné rendez-vous au Stade de Florimont pour suivre cette finale entre Étoile Carouge II et Satigny. Toutes deux secondes de leur groupe respectif en 3ème ligue, les deux formations avaient là une dernière chance d’accrocher le wagon de la promotion. Invaincus cette saison et favoris, les Stelliens étaient sous pression avant cette ultime rencontre. Tout le contraire d’un Satigny qui arrivait décomplexé et surtout dans la peau de l’outsider. “Nous sommes très motivés, prévenait l’entraîneur satignote Mikael Palma avant la rencontre. Au niveau auquel nous jouons, le plaisir est la clé, et jouer des matchs comme ceux-ci, tu ne peux être que motivé. Nous allons y aller sans pression, nous savons que nous avons nos chances, nous verrons bien ce que nous dictera le match”.

Toute l’importance du buteur…

L’une des clés de cette finale pour l’ascension a été l’efficacité. Bien que censé être inférieur sur le papier, Satigny a fait preuve d’un courage épatant, mettant les Carougeois dans leurs petits souliers pendant une grande partie du match. Malheureusement pour les hommes de Mikael Palma, l’absence d’un vrai buteur s’est faite ressentir tout au long de la rencontre. Et ce dès le premier quart d’heure…

Mieux entrés dans le match, les Satignotes se créent tout de suite deux énormes chances, mais ni Gonzalez qui bute sur Moussa, ni Pappalardo qui trouve le poteau, ne parviennent à concrétiser. De l’autre côté, Nicolas Vitkieviez en bon goleador qu’il est ne pardonne pas. Le meilleur buteur stellien transforme sa première demi-occasion au quart d’heure de jeu. Un contrôle suivi d’un pointu et le ballon termine au fond des filets. Simple et efficace (16′ 1-0).

Alors qu’ils semblent se remettre à l’endroit, les Rouge capitulent une seconde fois sur une action anodine parfaitement conclue par Bisakaya (37′ 2-0). L’ancien buteur de CS Italien profite d’un cafouillage pour envoyer une frappe puissante hors de portée de Macchiarelli. Le coup paraît fatal, mais c’est mal connaître Satigny qui ne baisse pas les bras et revient dans le match au meilleur des moments, juste avant la pause. Le coup-franc excentré du capitaine Estupina surprend le dernier rempart carougeois et le match est complètement relancé (46′ 2-1).

Malheureusement, cette histoire d’efficacité va jouer un nouveau mauvais tour aux Satignotes…

“C’était important pour les jeunes et pour le club”

La seconde période est à sens unique avec une équipe de Satigny qui pousse sans cesse, mais ne parvient pas à concrétiser. Carouge subit les assauts et profite de la maladresse de ses adversaires pour rester devant au tableau d’affichage. Mbaki se montre notamment impérial et garde ses coéquipiers dans le match grâce à un nombre impressionnant de duels remportés. Et c’est une nouvelle fois l’efficacité qui va faire la différence.

Alors que les Carougeois n’ont pas encore adressé la moindre tentative en direction du but adverse dans ce deuxième acte, la première sera à nouveau la bonne. Entré en jeu, Fofana fait parler sa puissance, mais surtout sa qualité. Il voit Macchiarelli avancé et tente sa chance de loin. Son lob fait mouche (82′ 3-1) et l’ailier envoie les Stelliens en 2ème ligue. Une issue cruelle pour Satigny, tant les joueurs de Mikael Palma se sont procurés des occasions, mais logique lorsque l’on sait que leur meilleur buteur n’a inscrit que 5 réussites cette saison.

A la suite du coup de sifflet final, l’entraîneur de Carouge Rafael Lopez était évidemment très ému : “C’était vraiment très dur. On est allé la chercher. Je pense que toute cette équipe la mérite. Ils ont fait plein de sacrifices. Ils ont travaillé comme des malades. Finalement, c’est une juste récompense pour tout le travail qu’ils ont fourni”. Le mentor carougeois s’avouait chanceux : “J’ai vraiment de la chance, j’ai pu grandir avec ces joueurs. C’est vraiment un groupe de malade”.

Retrouver la 2ème ligue est un soulagement pour Etoile Carouge qui s’était fixé cet objectif dès la relégation subie lors de la saison 16/17. “L’objectif depuis plusieurs années était de remonter, explique Rafael Lopez. C’était pas facile du tout. Je l’ai toujours dit, c’est plus facile de se maintenir en 2ème ligue que de monter. Maintenant, nous avons réussi, et c’est important pour les jeunes et pour le club. L’objectif est atteint, tout le monde est évidemment heureux“.

Satigny devra encore patienter pour retrouver cette 2ème ligue qu’il a quitté il y a maintenant 16 ans. Pour la réserve carougeoise, elle entamera donc le nouvel exercice à l’échelon supérieur.

ETOILE CAROUGE FC II – FC SATIGNY  3-1 (2-1)
Stade de Florimont

 Buts : 16′ Vitkieviez 1-0, 37′ Bisakaya 2-0, 46′ Estupina 2-1, 82′ Fofana 3-1.

Carouge (4-3-3) : Mussa – Lucas, Montano, Mbaki, Dionso – Mangana, Parente, Casimiro – Bisakaya, Vitkieviez, Gédéon.
Remplaçants : Mbele, Kante, Fofana, Diankon, Bikoy et Schweblin.

Satigny (4-3-3) : Macchiarelli – Gaillard, Nicora, Da Silva, Rossalet – Estupina ©, Miéville, Gaitan – Gonzalez, Pappalardo, Moreno.
Remplaçants : Novelle, Wilkens, Dos Santos, Silva, Tessaro, Ntibitura, Savricouty.

Avertissements : Mbaki, Parente, Gédéon, Casimiro (Carouge) ; Miéville (Satigny)

Share.