Coupe Suisse : Chênois se défait de Grand-Saconnex aux tirs au but

0

Lors du premier tour de Coupe Suisse, Chênois a battu aux tirs au but le FC Grand-Saconnex, néo-promu en 2ème ligue inter, au terme d’une rencontre tumultueuse. Les hommes de David Joye retrouveront Saint-Gall au prochain tour !

Le rapport de force était clairement établi avant ce 1/32 de finale de coupe Suisse. D’un côté, Chênois, pensionnaire de 1ère ligue sortant d’une très belle saison. De l’autre, Grand-Saconnex, champion de 2ème ligue ayant bénéficié du fait que la place qualificative pour la Coupe Suisse, normalement attribuée au champion de la coupe genevoise, lui ait été attribuée. L’équipe des Trois-Chêne s’est donc présentée comme favorite face à Grand-Saconnex.

Chênois peine à clore les débats

Le début de match est équilibré, les deux équipes font tourner sereinement le ballon et tentent de ne pas trop s’exposer. A la treizième minute de jeu, Chênois obtient un coup franc à trente mètres, près de la ligne de touche gauche. Bilalli envoie un ballon travaillé dans la surface de réparation, que Passi dévie au fond des filets en une touche de balle. Les hommes de David Joye entrent dans un temps fort qui durera jusqu’à la mi-temps : ils confisquent le ballon, Grand-Saconnex n’arrive plus à se relancer et doit défendre en bloc. Chênois se procure plusieurs grosses occasions : Mboso manque un face à face à la demi-heure de jeu, une tête finit sur la ligne quelques minutes plus tard, mais rien ne rentre. Les visiteurs mènent 1-0 à la pause, un résultat qui ne satisfait pas David Joye : «Quand il y a cette maitrise-là, il faut pouvoir marquer des buts, quand on a cette supériorité dans le jeu comme on l’avait en première mi-temps, il faut concrétiser. Si on le fait pas, ça se paye cash.»

En seconde mi-temps, Grand-Saconnex fait rentrer du sang frais et parvient à revenir dans le jeu, se procure des occasions souvent selon le même schéma : le capitaine Arifi, qui a réalisé une très belle prestation, lance depuis le milieu du terrain Leal ou Besic qui centrent à ras de terre pour les attaquants. Les Saconnésiens poussent mais ne parviennent pas à conclure leurs occasions, la charnière Molina-Ribeiro ayant réalisé une prestation convaincante. A la 84ème minute, Grand-Saconnex tente une énième percée : Micael Leal est lancé dans la profondeur et remporte son face à face contre Castanheira, l’équipe est délivrée et arrache des prolongations méritées. Raffaele Del Rosso analysait cette égalisation ainsi : «On a changé de système de jeu en deuxième mi-temps, on a été plus offensifs, plus agressifs et ça a payé : on a fait une très bonne deuxième mi-temps.»

Leal fait rêver Grand-Saconnex, Castanheira fait rêver Chênois

Chênois réalise une bonne entame des prolongations et domine dans le jeu. L’équipe chênoise passe devant à la 104ème minute grâce à une superbe but d’Imbriaco : l’ancien servettien se défait d’un défenseur adverse et envoie une superbe frappe dans la lucarne opposée depuis l’entrée de la surface de réparation. Quelques minutes plus tard, Chênois obtient un coup franc à 18 mètres des cages adverses, le ballon de Bilalli tape la transversale et Chênois manque l’occasion de prendre un avantage définitif. Les joueurs sont épuisés : cela fait bientôt deux heures qu’ils se battent sous plus de 30 degrés. On joue la 118ème minute et Grand-Saconnex part en contre-attaque, Leal reçoit un centre millimétré et va, d’une tête puissante, tromper Castanheira. Les spectateurs explosent de joie et les joueurs saconnésiens, récompensés de leurs efforts, arrachent la séance de tirs au but.

A ce jeu de sang-froid, les hommes de David Joye connaîtront davantage de réussite. Aidés par un immense Castanheira qui arrête trois des quatre penaltys saconnésiens, Chênois l’emporte 4-1 aux tirs au but. Les hommes de Raffaele Del Rosso peuvent, néanmoins, sortir la tête haute : ils ont tenu tête, pendant 120 minutes, à l’équipe genevoise la mieux placée en 1ère ligue l’année passée.

Pour Chênois, le meilleur reste à venir. Lors du prochain tour, ils affronteront le FC Saint-Gall ! Une affiche qui fait rêver et qui annonce une belle fête du football au stade des Trois-Chêne à la mi-septembre.

FC GRAND-SACONNEX – CS CHÊNOIS 2-2 (3-6 t-à-b)
Stade du Blanché, terrain synthétique

Buts : 13′ G. Passi 0-1, 86′ Leal 1-1, 104′ Imbriaco 1-2, 118′ Leal 2-2.

Grand-Saconnex (3-5-2) : Pinheiro – El Bargui, Nascimento, Gomes – Leal, Arifi (c), Ul Haq (59’ A. Ajdini), G. Ajdini (46’ Pais), Pereira (46’ Dupraz) – Assa (28’ Papa), Besic (106’ De Amorim).
Entraîneur : Raffaele Del Rosso

Chênois (4-2-3-1) : Castanheira – Passi (82’ Ntongo), Ribeiro, Molina, Tshikomb – Avdulahi, Khelil (91’ Shala) – Mboso, Bilalli, Munishi (91’ Schellenberg) – Negro (63’ Imbriaco).
Entraîneur : David Joye

Avertissements : Gomes, Nascimento, G. Ajdini, Arifi, Leal, A. Ajdini (Grand-Saconnex) ; Avdulahi, Schellenberg, Imbriaco (Chênois).

Share.