Enfin la bonne pour les M21 du Servette FC ?

0

La 2ème ligue inter redémarre ce week-end avec pas moins de huit équipes genevoises engagées. Tour d’horizon sur la situation de chacune d’entre elles.

Le groupe 1 de 2ème ligue inter aura un fort accent genevois avec en effet plus de 50% des formations engagées (8 sur 14). Chaque week-end, ce seront de nombreux derbys qui nous seront proposés et ceci dès la première journée qui démarre ce samedi à 17h avec un certain Bernex-Collex. En plus des six équipes déjà présentes la saison passée, Grand-Saconnex a rejoint la ligue grâce à son titre obtenu en 2ème ligue et l’Olympique de Genève est de retour après sa relégation de l’échelon supérieur. Si les M21 du Servette FC font figure de grands favoris à la promotion, nombreuses sont les équipes qui tenteront de déjouer les pronostics.

 

OLYMPIQUE DE GENÈVE FC

L’OG est certainement la plus grande inconnue de ce championnat de 2ème ligue inter. Tout juste relégué de 1ère ligue, le club de Varembé a perdu la grande majorité de son effectif ainsi que son entraîneur Kristian Cvijetic. Un homme a néanmoins accepté de relever ce défi qui paraît à première vue bien compliqué : Domingos Ribeiro. Passé notamment par Servette, Meyrin ou encore Nyon, le nouvel homme fort de l’Olympique de Genève aura devant lui beaucoup de travail : « Je suis avant tout un homme de défis. Je souhaite reconstruire une équipe et pour ce faire, nous avons recruté 14 nouveaux joueurs, principalement des jeunes qui cherchent une deuxième chance à ce niveau ».

Le nouvel entraîneur d’OG sait que la saison s’annonce ardue et que le maintien doit être l’objectif prioritaire : « Tout cela s’est fait au dernier moment et nous avons donc eu beaucoup moins de temps que les autres équipes pour nous préparer. J’ai dû bricoler pour trouver des matchs amicaux. Je vais me donner quatre matchs de championnat pour faire une évaluation de ce groupe. Même si je pars dans l’inconnue, je n’ai pas peur. J’ai assez d’expérience dans le métier et je vais tenter de tirer le meilleur de ce groupe pour tenter de nous maintenir ». 

Domingos Ribeiro a un plan très clair dans sa tête et sait exactement où il veut amener ses joueurs : « Nous allons garder quatre entraînements par semaine avec une grosse exigence dans le contenu. Je souhaite que mes joueurs soient performants à ce niveau et je veux voir comment ils vont se comporter face à l’adversité. S’ils font les efforts, je n’hésiterai pas à les aider à gravir les échelons pour notamment jouer plus haut. Pour l’instant, je suis agréablement surpris par l’implication des jeunes. Il ne faudrait cependant pas que de mauvais résultats enrayent tout cela ». 

L’OG fera face à un gros morceau d’entrée avec un déplacement chez le néo-promu Yverdon II. « C’est une excellente équipe avec beaucoup de jeunes de Team Vaud et qui peut se renforcer à chaque match avec des joueurs de Challenge League, explique Domingos Ribeiro. Il faudra être prêt à affronter une énorme équipe ». Cette première rencontre se déroulera dimanche à 16h dans le canton de Vaud et permettra d’y voir plus clair au sujet de l’équipe genevoise.

Domingos Ribeiro tentera de maintenir l’OG en 2ème ligue inter.

Arrivées : Domingos Ribeiro (entraîneur, Stade Nyonnais), Puntel et Magalhães (Carouge II), Cayazzo (Lancy II), Vilela (Nyon), Rolle (CS Italien), Shaqiri (CS Italien II), Ribeiro (Lancy), Mpambani (Aïre), Meyer (Meyrin II), Ortiz (Uzwil), Fernandez (France), Bitobo et Mirra (Interstar), Oliveira (Servette M-21)
Départs : Kristian Cvijetic (entraîneur), Pais (Grand-Saconnex), David, Cyprien, Doumbia et Coovi (Bernex), Oscar Acosta (entraîneur assistant, Versoix), Suljicic (Vevey)


SERVETTE FC M21

Dans la course à l’heure de la reprise en juin dernier, la défaite à Collex-Bossy avait coûté cher à la troupe de Bruno Pascale, qui avait vu une potentielle promotion s’envoler. Quelques mois plus tard, les jeunes grenat sont prêts à démarrer une douzième saison consécutive dans la catégorie, toujours avec l’objectif à la fois de performer et de se développer en tant que joueur : « L’objectif d’avoir une équipe en 1ère ligue est légitime et nous serait profitable. Après, il ne faut pas oublier non plus que nous travaillons avec ce double objectif : la performance d’un côté et le développement des joueurs de l’autre », rappelle l’entraîneur Bruno Pascale.

Mais l’entraîneur des M21 grenat ne se cache pas derrière ce double objectif. S’il a bien retenu une chose après sa première saison -bien qu’écourtée- à la tête de la réserve servettienne, c’est que le besoin de performer est primordial aussi pour le développement du joueur : « C’est surtout ça qui va évoluer cette année, car on sent de plus en plus le besoin d’inculquer l’état d’esprit de compétition chez les jeunes. Nous voulons des joueurs conscients qu’ils doivent être performants ». 

Au niveau de l’effectif, un léger rajeunissement est à signaler, avec plusieurs M18 qui ont rejoint le contingent, pour accompagner les M21 qui disputeront leur deuxième année à ce niveau. « C’est un groupe qui est plus jeune que l’année passée, mais qui arrive avec les bases de ce qui a été travaillé au cours des deux dernières années, rassure Bruno Pascale. Il va falloir qu’ils prennent conscience du niveau que requiert cette catégorie et qu’ils s’adaptent au football d’adulte pour certains. La 2ème ligue inter n’est pas un championnat simple car il y a beaucoup de duels, des joueurs expérimentés et aussi une bonne dose de malice. Mais les jeunes aussi en sont de plus en plus conscients ».

Servette démarrera ce samedi à Echichens, une formation à ne pas sous-estimer puisqu’elle s’est inclinée que 2-0 en Coupe Suisse face au Lausanne-Sport samedi dernier. Bien commencer sera primordial pour lancer une série, qui sait, peut-être longue comme celle de l’automne 2019« On arrive prêt à cette reprise et on a aussi le sentiment de démarrer un championnat classique, qui commence à la date prévue. Samedi, nous nous attendons à un adversaire prêt et bien organisé défensivement. On se réjouit de commencer », conclut Bruno Pascale.

Servette M21 repart à la conquête de la 1ère ligue.

Arrivées : Mattia Petrini (entraîneur assistant, Perly)
Départs : Regillo (Carouge), Guérin (Stade Nyonnais), Oliveira (OG).


FC COLLEX-BOSSY

L’équipe frisson de la saison dernière espère bien surfer sur son excellente campagne pour jouer à nouveau les troubles-fêtes. En course pour la promotion jusqu’à l’avant dernière journée, les Chevaliers avaient finalement terminé au troisième rang encaissant leurs deux seules défaites de la saison sur les deux derniers matchs. « Les objectifs pour cette année restent les mêmes, explique l’entraîneur Yves Miéville. Nous souhaitons terminer entre la cinquème et la première place tout en maintenant notre progression qui est constante depuis mon arrivée en 2017″. 

L’ossature restera identique avec peu de changements au sein de l’effectif à l’inter-saison. « Nous avons amené de la fraîcheur au groupe avec les arrivées de Segade, Anderegg ou encore Lamers, se réjouit le mentor collesien. Nous avons également réussit un joli coup en recrutant Machado qui évoluait à Etoile Carouge. Nous pouvons compter sur un groupe étoffé qui possède beaucoup de qualité« .

Collex-Bossy arrivera bien rôdé ce samedi pour le premier derby de la saison face à Bernex puisque les Chevaliers ont disputé pas moins de sept matchs amicaux. « Nous allons essayer de faire au mieux et surtout d’être au mieux », confie Yves Miéville. Pour ce dernier, un grand favori se dégage dans la course à la promotion : « Servette paraît clairement au-dessus, mais nous savons très bien qu’aucune équipe n’est imbattable« . Les Collesiens entameront leur saison ce samedi à 17h du côté du Stade municipal de Bernex.

Cinqème saison pour Yves Miéville à la tête de Collex-Bossy.

Arrivées : Machado (Carouge), Segade et Anderegg (Aïre), Lamers (Meyrin)
Départs : O. Mutombo (Meyrin), Mboli (France), Jung (arrêt)


FC VEYRIER SPORTS

Valeur sûre du championnat, Veyrier est un habitué du haut de tableau (deuxième en 2018-19, troisième avant la saison blanche 2019-20 ainsi que lors de la saison réduite 2020-21). Le challenge pour Daniel Villa année après année est d’ajouter du sang frais à l’équipe pour remplacer les « anciens », tout en restant performant sur le terrain. « Nous avons eu plus de mouvements qu’à l’accoutumée, confie le coach veyrite. Les recrues nous apportent de la fraîcheur et augmentent la compétitivité d’un groupe qui en avait besoin. Des profils différents viennent ajouter des solutions nouvelles dans notre jeu notamment dans le secteur offensif ».

Même si le résultat importe peu lors de la préparation, les Veyrites ont connu cinq défaites en six matchs amicaux, avant les débuts officiels sur le terrain de Saint-Prex ce samedi . « Notre préparation a été dans l’ensemble difficile, avoue Villa, tronquée par les absences dues au vacances. Nous récupérons gentiment du monde et nous espérons être compétitifs le plus rapidement possible. L’état d’esprit est bon, mes gars sont impatients de commencer une saison que nous espérons tous mener à terme »

Concernant la saison à venir, Daniel Villa ne change pas la ligne directrice de ces dernières années : « Nous nous attendons à un championnat très relevé, mais à la vue de nos dernières saisons, nous nous devons d’être ambitieux et de viser la première partie de tableau. Nous chercherons en tout cas à imposer notre jeu contre chaque adversaire »

Veuthey, le capitaine veyrite

Arrivées : Ben Mabrouk (Interstar), Caby (Perly), Mbele (Carouge II), Varela (UGS), Aliji (Onex), Belarbi (Champel), Sevelino (Lancy, juniors), Gobet (Thonon Evian)
Départs : Zahi (Bernex), Derrer (arrêt), Maeyens (arrêt), Taddéo (seniors), Moreira (seniors)


CS ITALIEN

C’est avec l’envie de pouvoir enfin faire une saison complète en 2ème ligue inter que le CS Italien aborde cet exercice. Promus en 2019 pour la première fois de leur histoire, les joueurs de Maxime Antonilli n’ont eu droit qu’à deux demi-saisons en raison de la pandémie, les deux achevées à la cinquième place. Pour le mentor de l’équipe du Bois-de-la-Bâtie, « pour une équipe comme la nôtre, c’est mieux de pouvoir disputer une saison complète car nous pouvons progresser sur la durée ».

Au niveau des mouvements, il convient de souligner l’arrêt d’Iñaki Fernandez, meilleur buteur de l’équipe ces dernières saisons, pour des raisons professionnelles. Des jeunes talents comme Haroun, Soares ou Da Silva sont eux allés tenter leur chance en 1ère ligue, ce qui va dans la politique du club de faire éclore des joueurs talentueux. « Nous sommes contents qu’ils puissent aller jouer plus haut, se félicite Antonilli, cela fait un bonne pub pour les autres jeunes qui seraient tentés de venir chez nous pour progresser ».

Pour la saison à venir, le CS sera probablement une des équipes de la ligue les plus intéressantes à observer. Malgré le départ des attaquants, nul doute que Maxime Antonilli et son staff trouveront la formule pour leur nouvelle animation offensive. « Nous avons pour la première fois un groupe assez remanié, notre ligne offensive a entièrement changé et nous allons devoir adapter notre plan de jeu. On voit qu’il y a une nouvelle dynamique au sein des joueurs. Notre objectif est avant tout de produire du beau football et de faire plaisir aux gens qui viennent au stade. Finir dans la première partie du tableau serait une bonne chose », conclut l’entraîneur du CS à la veille du premier match sur le terrain de Concordia.

Nouvelle dynamique pour le CS Italien

Arrivées : Alaj (Carouge), Russo (Meyrin II), Souza (Terre Sainte), Rasca (Lancy II)
Départs : F. Merlo (armée), Haroun (Meyrin), Paiva (Champel), Soares et Da Silva (Lancy), Ssebunya (Chênois), Rolle (OG), Fernandez (arrêt)


UGS

Un gros changement pour le club de Frontenex avec le départ de Hervé Musquère après huit saisons à la tête d’UGS. Mais un changement en douceur, puisque c’est un ancien joueur et membre du staff qui reprend les rênes en la personne de Yorick Guekam.

Pour cela, il sera accompagné d’un coach qui connaît aussi très bien la maison, Uros Cetkovic, qui était à la tête de la deuxième équipe jusque-là. Un duo qui veut assurer une nouvelle histoire au club tout en gardant un maximum de continuité. « Lorsque Hervé nous a annoncé son départ, le directeur sportif Premtim Jetisi nous a fait l’honneur de nous proposer l’équipe, explique Yorick Guekam. Notre volonté est de continuer l’excellent travail fait jusque-là et pour cela, nous avons voulu conserver la totalité du groupe de l’année dernière en l’étoffant avec de la qualité pour parer à toutes situations. »

« C’est un avantage de vivre ma première expérience à la tête d’une équipe avec un groupe que je connais très bien et qui a montré qu’il était heureux que nous soyons choisis, poursuit le nouvel entraîneur ugéiste, passer après deux monuments que sont Hervé Musquère et Premtim Jetisi ne sera pas simple, mais nous allons le faire avec humilité et ambition. »

Et d’ambitions, Yorick Guekam et UGS n’en manquent pas : « Cette saison sera une saison de transition, avec l’objectif de réussir notre début de championnat. Nous verrons par la suite ce qu’il se passera et ce que nous pourrons viser dans ce championnat de 2ème ligue inter qui s’annonce très dense. Mais nous sommes des compétiteurs, et on abordera chaque match avec la volonté de le remporter ». Pour sa première sortie de la saison, UGS se déplace à Genolier-Begnins dimanche à 14h.

Après huit saisons sous Musquère, UGS entamera sa première avec Guekam à sa tête.

Arrivées : Yorick Guekam et Uros Cetkovic (entraîneurs), Calleja (Kosova), Grujicic (Terre Sainte), Boulat et Rexhepi (Meyrin II), Soule (France), Girard (Cluses), Randrianantenaina (France), Guirassy (France), Rodrigues Brites (France), Mekhalfa (Mypa, Finlande)
DépartsHervé Musquère (entraîneur), Domingos (France), Varela (Veyrier)


SIGNAL FC BERNEX-CONFIGNON

Sauvé à la toute fin du championnat la saison passée, Bernex a redoublé d’efforts cet été, à la fois sur et en dehors des terrains, afin de ne pas reproduire le mauvais départ de l’exercice précédent (deux victoires lors des six premiers matchs). C’est donc avec une motivation renouvelée que les hommes de Wassil Debbiche ont rechaussé les crampons pour cette nouvelle saison 2021-22. « Nous avons fait une bonne préparation avec un volume de travail très important, révèle le coach bernésien. Les joueurs se sont montrés présents lors de chaque séance d’entraînement, ce qui nous a permis de bien travailler tous les aspects de notre jeu et de créer une ambiance de groupe très positive ».

Souvent punis par un manque d’efficacité dans les moments décisifs, l’entraîneur français a accordé une importance toute particulière à cet aspect, au détriment d’un marché des transferts très capricieux: « Nous avons essayé de renforcer la position d’attaquant, mais nous n’avions malheureusement pas les ressources suffisantes pour être compétitif sur ce marché. Nous avons donc préféré miser sur la jeunesse et le collectif en retravaillant notre jeu offensif avec la mise en place d’un système qui repose sur les quatre joueurs d’attaque »,

Composé en majorité par un effectif de jeunes joueurs, Bernex désire poursuivre sur cette même dynamique malgré le départ d’éléments expérimentés tel que son capitaine référence, Trifiletti. « L’expérience est assez relative, confie Debbiche. Il existe en effet des profils plus jeunes avec beaucoup de football qui ont énormément de choses à prouver et à apporter sur le terrain ». C’est le cas notamment de la nouvelle recrue Rungasamy (20 ans) en provenance du CS Chênois, passé par le centre de formation du Servette FC et sélectionné par le passé avec l’équipe de Suisse M18.

Pour le reste du groupe, Debbiche se montre là encore très satisfait du travail accompli : « Nous avons réussi à garder les joueurs que nous souhaitions conserver et en complément nous avons renforcé toutes nos lignes en doublant pratiquement tous les postes. Nous voulons apporter un maximum de concurrence au sein de l’équipe afin de bâtir un groupe compétitif ».

Conscient de sa place dans ce championnat de 2ème ligue inter, Bernex souhaite avant tout éviter la même fin de saison que lors du dernier printemps : « D’un point de vue résultat, l’objectif du club reste le maintien. Cependant, contrairement à la saison dernière, nous voulons prendre un maximum de points rapidement afin d’assurer notre place au plus vite, conclut Debbiche. Bernex débute face à un bon client ce samedi en accueillant Collex (samedi, 17h), troisième la saison dernière.

Signal Bernex et son entraîneur Wassil Debbiche (au centre) espèrent se mettre à l’abri plus tôt cette saison.

Arrivées : David, Cyprien, Doumbia et Coovi (Olympique Genève), Messin (France), Rungasamy (Chênois), Thiam et Chamlali (Toulouse), Zahi (Veyrier)
Départs : Chafni (arrêt), Oukathar (arrêt), Trifiletti (arrêt), Chahine (arrêt), Pinto (France), Fontaine (Lancy), Nicholas (arrêt), Moreira (City), Bourges (Arrêt), Mangone (Italie)


FC GRAND-SACONNEX

Pour la première fois de son histoire, le FC Grand-Saconnex goûtera à la 2ème ligue inter. Promu au bout du suspense en juin dernier, le club du Blanché s’est activé cet été pour être à la hauteur dans cette nouvelle catégorie. Les arrivées de Stéphane Pais, Bruno Marques ou encore Christian Papa, des joueurs ayant tous goûté à des divisions supérieures. sont là pour le confirmer. « Comme lors de la saison dernière, nous avons renforcé notre équipe de façon ciblée, souligne l’entraîneur Raffaele Del Rosso. Je suis confiant car nous avons un bon effectif, mais je ne connais pas tous nos adversaires ainsi que le niveau réel de la ligue. Ça dépendra sans doute aussi de l’adversité que nous rencontrerons ».

À titre personnel, l’entraîneur italien redémarre avec la confiance du club, lui qui a obtenu la promotion lors de sa première année du côté de Grand-Saconnex : « Je suis dans un bon état d’esprit, la confiance s’est renforcée avec la promotion. Toute l’équipe est prête à redémarrer, travaille bien et a envie de bien faire ». 

À propos de redémarrage, Grand-Saconnex n’est pas passé loin de la qualification en 1/16 de finale de Coupe Suisse samedi contre Chênois. Une élimination aux tirs au but qui pèse encore plus maintenant que le tirage de Chênois pour le prochain tour (Saint-Gall) est connu. Mais Grand-Saconnex n’a pas le temps pour les regrets. Un calendrier corsé d’entrée attend les Rouges (Azzurri, OG, CS italien, Servette M-21) et Raffaele Del Rosso en est bien conscient : « Nous jouons d’entrée contre deux équipes qui viennent de tomber, et deux qui jouaient le haut du tableau l’année passée. Il va falloir qu’on se mette directement dans le bain et qu’on prenne confiance car nous n’aurons pas le temps d’attendre ». L’épopée saconnésienne commencera samedi (17h) avec la réception d’Azzurri Lausanne.

Le néo-promu Grand-Saconnex se frottera immédiatement à des gros morceaux.

Arrivées : Pais (OG), Marques (Lancy II), Papa (Lancy), Pinheiro et Galera (Interstar), De Amorim (Yverdon)
Départs : Abouna Ndzana, Effeia, Eyer, Mafuta, Ntongo (?), Tschopp (Kosova), Bah (2ème équipe)


2ème ligue interrégionale (Groupe 1), 1ère journée

Samedi 21 août

17h FC Grand-Saconnex – FC Azzurri 90 LS
17h FC Echichens – Servette FC M-21
17h FC Concordia – CS Italien GE
17h Signal FC Bernex-Confignon – FC Collex-Bossy
20h FC Amical Saint-Prex – FC Veyrier Sports

Dimanche 22 août

14h FC Genolier-Begnins – UGS
16h Yverdon Sport FC II – Olympique de Genève FC

Share.