Un trio genevois aux dents longues

0

1ère ligue. Chênois, Meyrin et Lancy reprennent le championnat ce samedi avec l’ambition d’accrocher les finales de promotion.

Pour la première fois depuis la saison 2017-2018, il n’y aura que trois équipes genevoises en 1ère ligue. Battu lors de la dernière journée en juin dernier, l’Olympique de Genève n’a pas réussi à tenir sa place dans la catégorie. On retrouvera donc un trio nourrissant de grandes ambitions au vu de leurs saisons précédentes. Lancy et Meyrin ont souvent participé aux finales de promotion ces dernières années et espèrent bien rejouer les premiers rôles, après une dernière campagne en demi-teinte. De son côté, le CS Chênois de David Joye est en constante progression depuis son ascension en 2018. Dauphins du champion Young Boys M-21, les pensionnaires des Trois-Chêne seront de sérieux candidats au trio de tête. Un championnat passionnant nous attend, en espérant que celui-ci ne soit pas stoppé par la COVID-19 à l’image des deux dernières saisons.

MEYRIN FC

Un nouveau cycle démarre du côté des Arbères après les arrêts de deux cadres importants comme Moussilou et Valente ou encore le départ de Tall. “Le groupe a été rajeuni après les départs de certains cadres, admet l’entraîneur meyrinois Jean-Philippe Lebeau. Cependant, nous pouvons toujours compter sur de nombreux joueurs d’expérience à l’image de Zambrella ou Robin”. Ces départs ont notamment été compensés par plusieurs arrivées et surtout par plusieurs jeunes joueurs du club. “Je suis satisfait du recrutement, se réjouit le mentor du MFC. Nous sommes sur la même longueur d’onde avec mes dirigeants, notamment au niveau des profils que nous souhaitions recruter”.

Ce ne sont pas moins de 6-7 juniors qui ont intégré la première équipe durant l’inter-saison, une acclimatation facilitée par le travail effectué en amont de la part du club. “Aujourd’hui, il existe une cohésion totale avec l’ensemble du club, notamment avec Etienne Bonnevie et Alexandre Da Costa, explique Jean-Philippe Lebeau. Que ce soit au niveau des valeurs ou des principes de jeu, on se rend compte qu’il est maintenant plus facile de faire monter des jeunes joueurs en première équipe, car ils s’intègrent bien plus vite”. La concurrence sera donc renforcée cette année au sein de l’effectif : “Certains vont commencer dès dimanche à La Sarraz. Ce n’était pas forcément le cas avant. Aujourd’hui, ils parviennent à s’imposer”.

La possibilité de terminer le premier tour la saison dernière après l’arrêt lié à la pandémie de COVID-19 a été très utile pour la construction de la saison à venir. “Ceci nous a été bénéfique à différents niveaux, avance l’entraîneur des Jaune et Noir. Tout d’abord, cela nous a permis de sensibiliser les joueurs à travailler différemment. Nous avons pu également travailler d’autres principes de jeu et commencer à intégrer nos jeunes. J’espère que tout cela portera ses fruits”. 

Tous les voyants sont au vert avant le coup d’envoi de la saison ce dimanche en terres vaudoises. “La préparation s’est très bien passée, souligne l’entraîneur meyrinois. Le premier objectif était de créer un groupe avec un vrai lien entre les anciens et les M-21. Objectif atteint, il existe une excellente entente. Nous sommes parvenus à ce que tous les joueurs adhèrent aux idées de jeu et aux exigences de travail”. Comme tout le monde, Jean-Philippe Lebeau espère maintenant pouvoir disputer une saison complète : “L’an dernier aussi, nous étions sur une excellente dynamique au niveau de la préparation puis tout s’est arrêté, donc j’espère que cette année nous pourrons aller jusqu’au bout”.

Les ambitions des Meyrinois restent intactes par rapport aux campagnes précédentes : “Mise à part la saison dernière, nous avons toujours été dans le coup et j’espère que ce sera de nouveau le cas. Nous avons de réelles ambitions avec ce groupe“. Premier élément de réponse ce dimanche à 15h avec un déplacement chez le néo-promu La Sarraz.

L’entraîneur Jean-Philippe Lebeau attaque sa sixième saison à la tête du Meyrin FC.

Arrivées : Haroun (CS Italien), Da Silva (Brésil), Nsiala (Nyon), Seixas (Perly), Diouf (?), O. Mutombo (Collex), Damasceno (Brésil)
Départs : Moussilou (arrêt), Valente (arrêt), Tall (arrêt), Lamers (Collex), Diallo (?), Q. Salihi (Lancy)


LANCY FC

Comme Meyrin, Lancy a aussi dû remédier au départ de certains de ses cadres. Haliti, Barroso (désormais adjoint) et Palermo ne seront plus à disposition de Kamel Boudjellaba pour la saison à venir, et le club s’est activé intelligemment pour les remplacer. Lancy s’est en effet renforcé avec des jeunes de qualité, en la personne du défenseur Qendrim Salihi et des deux ailiers Henrique Soares et Daniel Da Silva. Mais ce n’est pas tout. Les Lancéens se sont également offerts deux joueurs capables de faire la différence et ayant goûté aux divisions supérieures : le milieu relayeur Quentin Guyon et surtout Martin Liechti.

Avec son nouveau groupe, les ambitions de l’entraîneur lancéen se doivent donc d’être celles d’une équipe jouant les premiers rôles : “On vise le plus haut possible et on prendra un match à la fois”, tempère Boudjellaba. Lancy semble en tout cas être dans les meilleures conditions possibles pour repartir : “Notre préparation s’est bien passée. On a pu jouer un match amical par semaine en moyenne et on a travaillé comme il se doit avec la juste intensité”.

Reste à présent à voir si les résultats suivront. Le premier match ce samedi (19h, stade de Marignac) face à Échallens sera un test de haut niveau. “On est impatient à l’idée de jouer ce premier match. On sait que nous aurons comme adversaire une très belle équipe, qui s’est renforcée et qui jouera probablement le haut du tableau. Cette première échéance nous permettra de rentrer immédiatement dans le vif du sujet”.

Quentin Guyon tentera de compenser les départs de Barroso et Haliti au milieu.

Arrivées : Guyon (Nyon), Liechti (Rodos, Grèce), Q. Salihi (Meyrin), Soares et Da Silva (CS Italien)
Départs : Papa (Grand-Saconnex), Haliti (?), Barroso (entraîneur adjoint), Palermo (Chênois), Hassani (Annecy-le-Vieux), Ribeiro (OG)


CS CHÊNOIS

Après deux demi-saisons COVID, le CS Chênois reprend dans une ambiance très positive. En progression constante depuis son retour en 1e ligue, l’équipe de David Joye a été récompensée par une seconde place lors de l’exercice réduit 2020-2021. Mais l’entraîneur temporise : « Nous avons toujours été dans le travail pendant toute cette période, nous l’avons étonnement bien vécue. Les gars ont été faciles à tenir car il y avait toujours l’option d’éventuelles finales qui n’ont finalement pas eu lieu. C’était plus facile pour nous de motiver que pour les autres équipes qui avaient moins d’enjeu ».

Autre fait positif : la promotion de la deuxième équipe en 2e ligue régionale, ce qui va indéniablement aider à la synergie entre les deux équipes. Joye s’explique : « Au niveau de la hiérarchie, c’était difficile de savoir qui était notre équipe réserve : les juniors A inter ou la Deux en 3e ligue ? L’année dernière, pour nous c’était les A inter. Maintenant que la Deux est en 2e ligue, cela sera beaucoup plus intéressant ».

Pour couronner la période d’euphorie qui règne aux Trois-Chêne, le club recevra le FC Saint-Gall le mois prochain en 1/16es de finale de la Coupe Suisse. Une échéance sur laquelle David Joye se penchera en temps voulu : « Pour le moment, Saint-Gall est une problématique du club qui doit s’assurer la tenue du match dans de bonnes conditions. Nous, la première équipe, on s’y penchera plus tard. Nous voulons d’abord bien démarrer le championnat. Le prochain mois va être sympa pour nous le staff, la motivation de l’équipe sera au rendez-vous mais attention au contrecoup ».

Ce qui est sûr pour David Joye, c’est que la seconde place obtenue il y a quelques semaines ne va pas chambouler les ambitions pour la saison à venir : « L’appétit vient en mangeant, mais on va viser le milieu-haut de tableau. Nous ne voulons pas nous prendre la tête parce qu’on on a fini deuxièmes, on ne sait pas ce que ça aurait donné sur une saison complète. On est des compétiteurs mais on ferait tout faux en mettant une grosse pression sur les joueurs en se fixant l’objectif de finir aux deux premières places. Au niveau des moyens, nous sommes à des années-lumière de Lancy et Meyrin, mais on va vendre chèrement notre peau ». Premier rendez-vous pour la troupe de Joye: samedi sur le terrain de Thun II.

Betim Billali, capitaine chênois formé au cub

Arrivées : Castanheira (Carouge), Baba (Jura Sud), Palermo (Lancy), Ssebunya (CS Italien)
Départs : Rungasamy et Shabani (Bernex)


1ère ligue (Groupe 1), 1ère journée

Samedi 21 août

16h FC Thun Berner Oberland II – CS Chênois
17h FC Naters Oberwallis – US Terre Sainte
17h FC Bulle – Team Vaud M-21
17h30 FC La Chaux-de-Fonds – FC Vevey United
17h30 FC Martigny-Sports – FC Monthey
19h Lancy FC – FC Echallens Région

Dimanche 22 août

15h FC La Sarraz-Eclépens – Meyrin FC

Share.