Laura Tufo : « Ça paraissait impensable »

0

Le Servette FCCF aura fort à faire en phase de poules de la Women’s Champions League face à la Juventus, Wolfsburg et Chelsea. Le point avec Laura Tufo, défenseuse de Servette Chênois.

Lundi 13 septembre dernier, à Nyon, s’effectuait le premier tirage au sort de l’histoire de la Uefa Women’s Champions League. Un nouveau format auquel Servette Chênois prend part, exceptionnel pour le jeune club genevois : « C’est sûr qu’il y a quatre ans, à la création du club, ça paraissait impensable [d’être en Champions League]. Et aujourd’hui, on se retrouve à aller dans plusieurs endroits en Europe pour disputer des matchs. C’est clair que c’est incroyable », nous glisse la jeune défenseuse servettienne Laura Tufo.

Du lourd, du lourd, et encore du lourd 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Servette FCCF a tiré du lourd. Sur le chemin des Servettiennes se dressent trois cadors du football féminin : la Juventus, Wolfsburg et Chelsea.

La Juventus, une équipe que connaissent bien Laura Tufo et ses coéquipières : « On a déjà joué plusieurs matchs d’entraînement contre elles. On connaît déjà cette équipe, même si c’est différent en Champions League ». Cela peut être de bonne augure, même si la Juventus reste une équipe plus que solide. En effet, la Juve domine son championnat national. Les bianconeri sont même quadruples championne d’Italie en titre. En Ligue des Champions, la Vieille Dame aura à coeur de bien faire, la finale de l’édition 2021-2022 se déroulant dans son antre, le Juventus Stadium.

Wolfsburg et Chelsea se présentent, quant à eux, comme deux monstres sacrés. Wolfsburg règne, avec le Bayern Munich, sur l’Allemagne depuis une dizaine d’années. Les louves ont remporté le championnat d’Allemagne à six reprises et connaissent bien l’UWCL. Une compétition qu’elles ont remporté en 2013 et 2014. Les quintuples finalistes du tournoi s’annoncent comme l’une des deux grandissimes favorites du groupe. 

L’autre équipe favorite, c’est Chelsea. Les Blues, finalistes de la Women’s Champions League la saison dernière, avaient notamment éliminé Wolfsburg en quarts de finale. Double-championnes d’Angleterre en titre, elles font partie des candidates légitimes au titre suprême cette année. L’équipe londonienne compte aussi dans ses rangs Sam Kerr, une des meilleures attaquantes en circulation.

D’immenses équipes que se réjouit d’affronter la numéro 2 du Servette FCCF, Laura Tufo : “Ça fait toujours plaisir de jouer contre des grosses équipes. C’est avec ce genre de matchs que l’on peut apprendre. C’est une belle expérience.”

Servette devra compter sur son public pour créer l’exploit

La tâche sera ardue pour les Genevoises. Ramener des points et marquer des buts face à de tels clubs n’est jamais aisé. Mais les Servettiennes nous ont habitués aux exploits. La jeune Laura Tufo, née en 2001, a envie d’y croire : “Je pense qu’on est capable de faire de beaux matchs. Il faut qu’on soit concentrées, qu’on ne lâche pas, qu’on soit présentes dans les duels et qu’on montre que la Suisse a quelque chose à faire dans cette Ligue des Champions”. Elles ont, en tout cas, totalement mérité leur place à ce niveau. 

Les Genevoises espèrent aussi compter sur le soutien du public genevois pour les matchs à domicile. “Je pense que le public va nous amener de la force. Ce sera aussi grâce à eux si on arrive à montrer quelque chose”, déclare Laura Tufo. Le message est passé. 

Mercredi 6 octobre (18h45) : SERVETTE FCCF – JUVENTUS (à Genève)

Mercredi 13 octobre (18h45) : WOLFSBURG – SERVETTE FCCF

Mardi 9 novembre (18h45) : SERVETTE FCCF – CHELSEA (à Genève)

Jeudi 18 novembre (21h) : CHELSEA – SERVETTE FCCF

Mercredi 8 décembre (18h45) : SERVETTE FCCF – WOLFSBURG (à Genève)

Jeudi 16 décembre (21h) : JUVENTUS – SERVETTE FCCF

Photo de couverture : IV Shoot (archives)

Share.