Quand Interstar accueille… Manhattan

0

L’académie new-yorkaise, de passage en Suisse, a visité Genève et disputé une rencontre amicale face au CS Interstar. Un événement tant insolite qu’agréable pour les deux camps.

Manhattan à Varembé. Une phrase qu’on ne pensait jamais entendre. Pourtant, l’académie étasunienne était bien là il y a une quinzaine de jours pour partager une après-midi et disputer des matchs amicaux contre les Juniors du CS Interstar. « C’est la première fois de l’histoire du club qu’une équipe américaine est ici et ça permet de voir ce qui se passe dans les autres continents, souligne Carlos De Carvalho, responsable de la préformation d’Interstar. Et pour les petits c’est un sacré souvenir ».

Paul Nobile, coordinateur de l’événement, explique comment ce croisement improbable s’est réalisé : « J’organise depuis des années des voyages pour des équipes américaines de tous les niveaux, des lycées à l’équipe nationale, à travers l’Europe. J’avais rencontré Carlos (De Carvalho, ndlr) dans un de ces tournois en France et nous sommes restés en contact. Maintenant que nous étions de passage à Lyon avec les Manhattan Kickers, j’ai pensé à faire un petit tour à Genève pour visiter et faire un match amical ».

Une expérience qui pourrait d’ailleurs se reproduire à l’avenir : « Quand ces voyages avec les équipes sont organisés, les familles se déplacent avec leurs enfants pour prendre des vacances. Ce sont des souvenirs qui leur restent pour toute la vie. En avril, il y aura probablement une équipe de Floride en déplacement à Lyon et il se peut que nous repassions par Genève » préviens Paul Nobile.

Enfin, ce passage par Varembé dans une ambiance festive était aussi l’occasion de prendre la température avec le responsable de la pré-formation, concernant l’état du mouvement Juniors du CS Interstar. Carlos De Carvalho s’est montré rassurant et plus que satisfait : « Notre mouvement Juniors est géré de façon très suisse pour ainsi dire, nous sommes prudents. Il est séparé en deux avec la pré-formation et la formation. La pré-formation notamment se porte très bien et on se réjouit de voir les volées qui rejoindront les Juniors C prochainement. Les bases du club sont solides et, même si les résultats de la première équipe n’ont pas été ceux espérés au cours des dernières années, cela n’a aucun impact sur notre travail ».

Des nouvelles rassurantes pour un club de ville qui vante un des plus grands mouvements Juniors du canton. Être en mesure d’organiser des rencontres si spéciales avec des clubs américains, qui resteront longtemps dans la mémoire des jeunes du club, est quoi qu’il en soit déjà un beau motif de satisfaction.

 

Share.