Servette Chênois tient tête à Glasgow City

0

Le Servette FCCF a fait mieux que résister face au Glasgow City FC. Un match de bien belle facture qui a accouché d’un nul (1-1). 

Pour ce deuxième tour de barrage de Women’s Champions League, les championnes de Suisse en titre affrontaient le Glasgow City FC au Stade de Genève. Un match très important, la dernière étape avant d’accéder, en cas de succès, aux phases de poules de la UWCL. C’est donc le club le plus titré d’Écosse qui se présentait sur la route des Grenat, après Glentoran (1-0) et Aland (1-0) aux tours précédents. 

Des Servetiennes dominatrices durant la première heure

Pas forcément annoncées comme favorites avant le début de la partie, les Genevoises sont très bien rentrées dans leur match, malgré tout l’enjeu de ce dernier. Laura Felber, défenseur centrale de 20 ans, ne s’est pas laissée impressionner : « J’ai vécu ça tranquillement, pas de pression. J’ai fait comme si c’était un match normal ».

Il a semblé en aller de même pour ses coéquipières qui, tout de suite, ont mis beaucoup d’intensité et de pression sur leurs adversaires du soir. Les joueuses d’Eric Sévérac se sont même créées une belle occasion dès la 2e minute de jeu. Appliqué, sûr de son talent, le club grenat n’est pas passé loin d’ouvrir le score en première mi-temps, à plusieurs occasions. Sur coups de pied arrêtés notamment, Servette Chênois s’est souvent montré dangereux. Particulièrement par l’intermédiaire de Monica Mendes, très en vue lors de ce match. La nouvelle recrue portugaise a apporté toute son expérience du haut niveau et s’est procurée plusieurs balles de but, sans pour autant les convertir, ratant le cadre à deux reprises.

À la mi-temps, le sentiment est mitigé pour les troupes servettiennes. Le Servette FCCF a globalement dominé, mais n’est pas parvenu à punir les Écossaises. Un problème de finition, qui manque à l’équipe en ce début de saison 2021-2022.

Au retour des vestiaires, les Genevoises sont revenues avec la même envie et, cette fois, ont converti une occasion de but. Encore sur coup de pied arrêté, l’expérimentée Jade Boho (35 ans) a su délivrer le public du Stade de Genève. Bien servie par la Canadienne Alyssa Lagonia, la nouvelle recrue a marqué d’une superbe tête lobée. Une combinaison vraisemblablement travaillée à l’entraînement. Le coach Eric Sévérac ne s’y trompe pas : “Le haut niveau, c’est aussi ça. C’est de savoir débloquer des matchs sur des balles arrêtées”. Une corde en plus à l’arc de l’entraîneur d’origine valaisanne.

Puis, Servette a reculé et Glasgow en a profité

Mais, après ce but sensé être libérateur, Servette a reculé, comme trop souvent dans le football. « Quand on a marqué le 1-0, on a reculé. On s’est mis en danger et, sur leur seule occasion, elles égalisent », confirme Sévérac.

En effet, les Écossaises, galvanisées par quelques changements, ont égalisé à la 66e minute. Sur une magnifique ouverture de sa défenseur centrale Claire Walsh, la brillante attaquante Clare Shine a conclu d’une formidable reprise de volée. Un but splendide qui a remis Glasgow sur les rails et a forcé les Genevoises à se reprendre. Chose qu’elles ont plutôt bien fait, réussissant à nouveau à se montrer dangereuses dans les quinze dernières minutes du match. Avec un peu plus de réussite (et un penalty qui aurait pu leur être accordé), les joueuses de Servette Chênois auraient même pu s’imposer et prendre un avantage certain pour le match retour.

Match retour qui s’annonce justement passionnant et très indécis. Eric Sévérac croit en ses joueuses : « Les filles feront le travail la semaine prochaine, j’en suis convaincu.” Même son de cloche du côté de la jeune Laura Felber : “On va y aller pour gagner, c’est sûr. On a vu qu’on pouvait le faire et on va le faire.” Match à suivre mercredi prochain, le 8 septembre, du côté de l’Écosse. 

Sandy Maendly n’a, évidemment, pas manqué ce grand rendez-vous (archives).

Les quelque 2’500 supporters ont fait du bien

Le grand point positif de cette soirée, au delà (ou presque) du match, c’était bien les 2’484 supporters présents au stade de Genève pour cette belle soirée de football.

Un record pour les féminines, tout simplement. “C’était la première fois qu’on jouait dans ce stade avec autant de monde. On a senti l’engouement du public, on espère les voir plus souvent”, s’enthousiasmait la Genevoise Sandy Maendly. Sa jeune coéquipière, également née dans le canton de Genève, a aussi ressenti de belles émotions : “Il y avait beaucoup de supporters, on les a beaucoup entendus. Ça fait vraiment plaisir et ça nous aide beaucoup”.

Presque 2’500 supporters présents au stade de Genève pour ce match Servette – Glasgow.

Si le Servette FCCF parvenait à se qualifier pour les phases finales de cette Women’s Champions League, on ne peut qu’espérer que cet engouement populaire prenne encore un peu plus. Le football féminin le mérite bien !

 

SERVETTE FC CHÊNOIS FÉMININ – GLASGOW CITY 1-1 (0-0)
Stade de Genève, 2484 spectateurs

Buts : 50′ Jade 1-0, 66′ Shine 1-1.

SFCCF (4-2-3-1) : Pereira – Mendes, Hurni, Felber, Soulard – Maendly, Serrano – Padilla Bidas (66′ Bourma), Lagonia (C), Tamplin (45′ Peiro), Boho (88′ Sebayang)

Glasgow (4-3-3) : Alexander – Molin (77′ Foley), Walsh, Van Wyk, Filipa – Fulton (87′ Dodds), Love, Farelly – Shine, Chinchilla, Davidson (63′ Fulutudilu)

Avertissements : Hurni (SFCCF), Molin (Glasgow)

Share.