Lancy méritait mieux

0

Dominateurs en début de match puis auteurs d’une prestation haut de gamme, les Lancéens ne sont malgré tout pas parvenus à faire tomber le leader Bulle (2-2).

Bulle est le leader invaincu et était le grand favori, mais ce sont bien les Fribourgeois qui ont tenu Lancy en échec, et non pas le contraire. Excellents d’entrée, les hommes de Boudjellaba ont manqué de tranchant et de réussite pour creuser l’écart après un but immédiat de Chentouf. Un match nul au final frustrant, qui fait glisser les Lancéens à la huitième position.

Trente minutes quasi parfaites

Impossible de faire abstraction du contexte de cette rencontre côté lancéen. Il y a une semaine, alors qu’ils menaient 0-3 à Chênois, ils s’étaient fait reprendre à la dernière seconde par un coup franc de Thomas Richard. Se racheter était donc indispensable, comme le rappelait Sébastien Lachenal : “On avait à coeur de se rattraper après ce qui s’était passé à Chênois. On est bien rentré dans le match, puis on a eu des occasions qu’on aurait pu finir pour mettre l’équipe en sécurité”. 

Comme le souligne le numéro 15 du Lancy FC, décisif sur le 1-0, l’entame de match des siens est un régal. Lancy surclasse littéralement Bulle, pas du tout à son affaire, et multiplie les balles de but. Le niveau affiché par les locaux est vraiment stupéfiant. Seulement, Chentouf uniquement est capable de mettre le cuir au fond des filets (5′, 1-0). Un excellent Ropraz dans les buts, de la malchance et un manque de finition empêchent les Rouges de creuser l’écart.

L’ouverture du score de Chentouf, meilleur buteur du championnat avec 8 buts : 

Comme cela est souvent le cas, l’équipe dominante finit par regretter toutes ces occasions manquées. Bulle égalise juste avant la pause -alors que Lancy se trouvait momentanément à dix puisque Liechti se faisait soigner- (39′, 1-1), puis passe même devant aux trois quarts du match (66′ Efendic 1-2). Heureusement pour les Lancéens, un bijou de Rahimi dix minutes plus tard leur permet de sauver un point . À noter que les nouveaux entrés Ben El et Soares auront tous deux l’occasion d’inscrire le but vainqueur (83′ et 84′), tandis que Yoann Lachenal évitera lui la catastrophe avec un bel arrêt face à Ndebele (85′).

Le bijou de Valmir Rahimi pour le 2-2 lancéen : 

“En jouant comme ça, on pourra faire mal à tout le monde”

Le constat est net : sur ces deux dernières semaines, Lancy aurait dû repartir avec six points, mais n’en a pris que deux. On sait qu’on a une équipe très forte individuellement, rappelle Sébastien Lachenal. Après, peut-être qu’il nous manque cette capacité à faire le dos rond en équipe. Il faut aussi qu’on soit plus tueurs devant le but”.

Les trois prochaines échéances sont largement à la portée des Lancéens : Martigny, La-Chaux-de-Fonds et Naters. Prendre au moins six points sur neuf sera impératif. “Nous étions face à une équipe très solide défensivement et nous nous sommes procurés beaucoup d’occasions. On sait qu’en jouant comme ça, on pourra faire mal à toutes les équipes de 1ère ligue, conclut confiant Sébastien Lachenal.

La réaction intégrale de Sébastien Lachenal en vidéo : 

LANCY FC – FC BULLE 2-2 (1-1)
Stade de Marignac

Buts : 5′ Chentouf 1-0, 39′ Edoh 1-1, 66′ Efendic 1-2, 76′ Rahimi 2-2.

Lancy (4-3-3) : Y. Lachenal – Pedretti (c), Matri (75′ Soares), Aiachi, Kaya (63′ Odabasi) – Guyon, Rahimi, Liechti (40′ Fall) – Vuzi (75′ Ben El), Chentouf, S. Lachenal.
Entraîneur : Kamel Boudjellaba

Bulle (4-4-2) : Ropraz – Edoh, Genoud, Chatelain, Afonso (c) – Golliard, Sumbula, Benbachir (84′ Ndebele), Efendic (68′ T. Alonso) – Deschenaux, Bersier.
Entraîneur : Lucien Dénervaud

Avertissements : Fall, Pedretti, Odabasi, Ben El (Lancy) ; Sumbula, Deschenaux Genoud, Benbachir (Bulle)

Share.