Futsal : L’AS Charmilles proche d’un exploit historique

0

Fondé fin 2020, le club genevois s’apprête à disputer deux finales nationales en un week-end. Prise de température avec le co-président Valon Selimi.

Ce samedi à 18 heures, à l’école Aimée Stitelmann, se tiendra le match aller de la finale de Swiss Futsal Second League, la deuxième division suisse de futsal. L’équipe masculine de l’AS Charmilles sera opposée au Salines Futsal, club argovien, pour espérer prendre un avantage et participer à la Swiss Futsal Premier League la saison prochaine. Du côté de la section féminine, l’AS Charmilles vise le titre pour la première édition de la Swiss Futsal Women League, dimanche après-midi à Muri (Berne), sur terrain neutre.

La Dream Team féminine…

Avec toutes les restrictions sanitaires, la saison a été compliquée“, confie Valon Selimi, co-président de l’AS Charmilles et entraîneur de l’équipe féminine de futsal. Malgré tout, après trois petits matches de saison régulière et des playoffs parfaitement négociés, son équipe semble en mesure de remporter le premier titre de l’histoire de Swiss Futsal Women League.

Pourtant, au début de la saison, le but de l’équipe féminine n’était pas forcément de glaner un titre national, comme nous l’explique leur coach, actuellement épaulé par Luis Alberto Rodriguez : “L’objectif principal était, dans un premier temps, que les filles découvrent et s’approprient la discipline“. Et pour cause, la plupart des joueuses ne pratiquaient pas le futsal auparavant. Des joueuses qui sont aussi d’anciennes gloires de Servette Chênois, telles que Marianne Di Pasquale, Caroline Abbé, Marie Duclos ou Maeva Sarrasin. “L’idée était aussi que les filles se retrouvent dans un sport qui ressemble au football, mais qui est différent, glisse Valon Selimi. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par AS Charmilles (@as.charmilles)


…vers un sacre historique 

Force est de constater que la mayonnaise a bien pris et que le titre national est vite devenu une ambition : “Elles se sont adaptées au futsal très facilement et ça nous a poussé à rêver d’un éventuel titre”, observe le co-président du club. Ce dernier se dit confiant avant la finale de dimanche : “C’est la délivrance, la dernière ligne droite. On va tout donner et on espère décrocher le titre au bout.” L’AS Charmilles affrontera le SC Rappiranhas dans un match que l’entraîneur préparera comme un autre. “La seule différence, ce sera les émotions sur le terrain“, concède-t-il.

Un éventuel titre serait historique pour le club genevois et son co-président, très impliqués dans le futsal : “Nous voulions que le public féminin découvre ce sport. Avoir des anciennes stars du football suisse qui se mettent à ce sport n’est que bénéfique pour le développement du futsal féminin.” Une équipe junior féminine (FF15) a d’ailleurs vu le jour cette année.

L’équipe masculine vise également un titre

De son côté, l’équipe masculine vise aussi un sacre national, celui de deuxième division, la Swiss Futsal Second League. Un titre qui permettrait à l’AS Charmilles de rejoindre un autre club genevois, Geneva Futsal, dans l’élite du futsal suisse, en Swiss Futsal Premier League. La première manche aura lieu samedi soir dans la salle de l’école Aimée Stitelmann. L’équipe entraînée par Sebastian Beade est invaincue et compte bien le rester.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par AS Charmilles (@as.charmilles)

Photo de couverture : Julian Aguilar

Share.