Céline von Potobsky, une Genevoise sur la Côte d’Azur

0

Voilà maintenant trois saisons que la joueuse formée à Aïre-le-Lignon évolue à l’OGC Nice, en Ligue 2, où elle peut enfin pleinement s’épanouir après deux années entrecoupées par le Covid. Portrait.

A une époque où le Servette FC Chênois Féminin n’existait pas, le FC Aïre-le-Lignon tenait la dragée haute en LNB à des Chênoises qui n’étaient pas encore passées sous le radar grenat. En 2016, Céline von Potobsky (Genève, 23 mars 1998) était capitaine de la formation aïroise entraînée par Walid Taieb. Elle n’avait que 18 ans, preuve de sa précocité et de sa maturité. Aujourd’hui âgée de tout juste 24 ans, cette milieu de terrain de poche (1m60, 51kg) possède déjà une belle expérience dans le football.

Deux montées en deuxième division

Tout a commencé au FC Grand-Saconnex, avec les garçons, puis dans une équipe 100% féminine en juniors C au FC Aïre-le-Lignon, club précurseur à Genève dans le développement du football féminin. A seulement 13 ans, Céline von Potobsky intègre, avec une dizaine d’autres élues, le centre national de formation pour les filles à Huttwil (Berne), le prédécesseur de l’actuel centre de Bienne. Loin de ses parents, déjà, la jeune aïroise vit un quotidien rythmé par l’école en allemand et des entraînements toute la semaine, avant de rentrer à Genève le week-end.

Sous les couleurs d’Aïre-le-Lignon

C’est tout logiquement que Walid Taieb lui donne sa chance dans la première équipe d’Aïre-le-Lignon quelques années plus tard. Une expérience dont le sommet est la promotion en LNB en 2016, titulaire au milieu de terrain et avec le brassard de capitaine autour du bras. L’année suivante, elle tente sa première expérience à l’étranger. En milieu de saison 2016-2017, elle s’en va en France voisine et décroche une promotion en Ligue 2 avec Evian Thonon Gaillard Ambilly. C’est à cette période qu’elle goûte au foot international avec l’équipe de Suisse M19.

C’est aussi à cette période que le Servette FC et le FF Chênois unissent leurs forces pour donner un tournant au football féminin genevois et helvétique (les Aïroises, elles, sont désormais en 3ème ligue). Une occasion manquée pour Céline ? « Non, pas vraiment. Ce n’est pas quelque chose qui me dérange d’avoir raté cet envol de Servette dans le foot genevois et suisse. Les conditions salariales sont quand même meilleures en France. Mais je suis le championnat suisse car j’ai des copines qui y jouent ».

Promotion avec ETG Ambilly

Séduite par le projet niçois

Après un an et demi à Thonon, retour en Suisse. Cette fois, c’est à Young Boys, pour une saison 2018-2019 en LNA pas vraiment concluante : « L’expérience ne s’est dans l’ensemble pas trop bien passée, même si j’ai un peu plus joué au second tour. J’ai pu voir la grande différence qu’il y avait entre le football romand et le football suisse-allemand ».

A l’été 2019, Von Potobsky a plusieurs propositions mais opte pour l’OGC Nice. « Ils m’ont rencontrée et m’ont fait visiter la ville. Le projet m’a tout de suite séduit. Et le climat est agréable (rires) ». Le projet, c’est celui de monter en Ligue 1. Même si INEOS ne s’investit pas directement dans la section féminine, une promotion en Ligue 1 pourrait changer la donne.

Les deux premières saisons de l’Aiglonne sur la Côte d’Azur ont été tronquées par le Covid. La saison 2019-2020 a connu un arrêt alors que l’équipe était juste au-dessus de la barre après 16 journées, puis l’exercice 2020-2021 a été déclaré saison blanche après 6 journées, durant lesquelles elle inscrit 3 buts. Cette saison, cela se passe mieux et l’OGC Nice est en lice pour la montée : à 8 points du leader Rodez avec un match en moins et une confrontation directe à venir. Chez les Aiglonnes, la Genevoise a reculé sur le terrain puisqu’elle est désormais titulaire au poste de latéral.

Expérience décevante à Young Boys

Objectif : première division

Etudiante en sport à l’Université de Nice, la Suissesse de 24 ans se sent très bien aux abords de la Méditerranée. Ses objectifs ? « A court terme, c’est de monter en Ligue 1 avec Nice. Je suis bien ici, c’est la première fois que je reste autant de temps dans un club. Mon rêve est de jouer en première division en France ou en Italie. Un retour en Suisse ? Pas tout de suite, je veux d’abord finir mes études et vivre pleinement mon expérience à l’étranger. Mais pourquoi pas dans quelques années »

Loin de l’aigle genevois mais près de l’aigle niçois, les performances de Céline von Potobsky seront à suivre dans notre rubrique hebdomadaire des Genevois de l’étranger. On retient déjà la date du 17 avril prochain et la réception du leader Rodez…

 

Parcours
Jusqu’en 2016 : FC Aïre-le-Lignon
2016-2018 : ETG Ambilly FC
2018-2019 : BSC Young Boys Frauen
Depuis 2019 : OGC Nice

Share.