OG et Bernex veulent voir plus haut

0

Proches de la barre de relégation, Bernex et l’Olympique de Genève veulent engranger un maximum de points rapidement pour assurer leur maintien et jouer le haut du tableau.

La grande majorité des équipes du groupe 1 de 2ème ligue inter se tiennent dans un mouchoir de poche, nous offrant ainsi du suspense à tous les étages. L’ensemble de nos formations genevoises sont impliquées soit par la relégation, soit par la course au titre. Parmi elles, Bernex et l’Olympique de Genève, deux équipes occupant des positions en milieu de classement avec quelques unités d’avance sur la barre de relégation, mais qui affichent ouvertement des ambitions de haut de tableau. Elles veulent notamment profiter du fait qu’il y aura exceptionnellement trois promotions en 1ère ligue cette année, étant donné que les M-21 du Servette FC sont promus automatiquement.

  • Olympique de Genève FC, 6ème, 18 points

Auteurs d’un début de campagne canon avec 10 points pris sur leurs quatre premiers matchs, les joueurs de Domingos Ribeiro avaient surpris tout le monde. Néanmoins, l’OG a été rattrapé par la réalité et n’a ensuite enregistré que deux succès sur ses 9 dernières sorties. Un bilan final mitigé qui place la formation de Varembé à seulement 3 unités de la relégation, malgré sa belle 6ème place.

A l’approche du second tour, l’équipe se veut ambitieuse à l’image de son capitaine Raiyan Puntel : “Nous allons prendre match après match, mais notre objectif est de jouer le haut du tableau. Si nous parvenons à rééditer le même début qu’au premier tour, tout sera ouvert pour nous, même la promotion”. L’Olympique de Genève affrontera d’entrée trois des cinq premiers du classement. “Nous sommes un groupe jeune et ambitieux. Nous savons que dans ce championnat tout peut aller très vite, vers le haut comme vers le bas. Donc en gagnant nos premiers matchs, nous pourrions nous mêler à la lutte“.

L’OG aura besoin des buts d’Oliveira pour jouer le haut :

A noter que l’Olympique de Genève a pris la grande majorité de ses points à domicile avec 4 de ses 5 victoires obtenues sur le synthétique de Varembé. Un élément important à prendre en compte puisque les Olympiens n’ont disputé que cinq rencontres à la maison jusqu’ici et en disputeront huit au second tour. Un argument de poids en leur faveur : “Nous allons être très difficiles à battre chez nous, confirme le capitaine de l’OG. Nous aimons y jouer, nous nous sentons à l’aise et je pense que nous n’allons pas perdre beaucoup de points à Varembé au second tour“.

Le capitaine Raiyan Puntel

Avec un mercato animé, Raiyan Puntel juge que son équipe s’est renforcée surtout défensivement : “Avec notamment le recrutement de Doumbia, je trouve que nous avons été plus solide derrière lors des matchs amicaux. Nous avons encaissé beaucoup de buts au premier tour et c’est ce qui nous faisait défaut. Nous aurons des occasions et je suis persuadé que nous les mettrons au fond, donc si nous nous montrons solides, nous gagnerons bien plus de matchs”.

L’Olympique de Genève entamera ce second tour par un gros test puisqu’il recevra Yverdon II, une équipe qui partage la tête avec Servette M-21 et Grand-Saconnex. Les hommes de Domingos Ribeiro étaient parvenus à battre les Vaudois en ouverture de championnat grâce à des réussites de Rolle et Oliveira (1-2).

 

 

Dimanche 14h, Olympique de Genève FC – Yverdon Sport FC II 

Arrivées : Glegaud (Nyon), Rugovaj (Kosova), Doumbia (Bernex), Gigante (UGS), Ndiaye (Champel), Micic (retour).

Départs : Lécureux (Lancy), Ribeiro (arrêt), Magalhaes (Carouge II), Fernandes (France), Vilela (Nyon)

  • Signal FC Bernex-Confignon, 9ème, 17 points

Au contraire de l’Olympique de Genève, Bernex a avant tout pêché à domicile lors de la phase aller, ne récoltant que 9 points sur 21 possibles, et surtout seules deux petites victoires. “Notre bilan à domicile est bien trop maigre, confirme le capitaine Vidakovic. Nous devrons améliorer ça au second tour pour avoir des ambitions. Nous devons être plus sûrs de notre force“. Ils ont également manqué de régularité, ne parvenant jamais à enchaîner deux succès de suite. Ils ont même terminé l’année avec une seule victoire sur leurs 4 dernières sorties en championnat. Ceci explique le fait que les Bernésiens n’aient que 2 points d’avance sur la barre de relégation.

Cette position au classement n’empêche pas les joueurs du Coteau de se montrer ambitieux. “Le championnat est tellement serré que vous pouvez rapidement vous retrouver dans la lutte pour la promotion en gagnant les premiers matchs, analyse le milieu de terrain. C’est ce que nous allons viser en prenant évidemment match après match. Il y a beaucoup de rencontres que nous aurions pu gagner au premier tour en ayant une meilleure gestion. Nous avons prouvé que nous pouvions battre tout le monde, nous sommes persuadés que nous en avons les capacités”. 

Signal Bernex et son entraîneur Wassil Debbiche (au centre).

Les Bernésiens ont enregistré plusieurs arrivées à l’inter-saison qui se sont rapidement adaptées au groupe. “Nous vivons très bien ensemble et je pense que c’est l’une de nos grandes forces, se réjouit le capitaine. Nous avons beaucoup de plaisir à nous retrouver à l’entraînement. Six nouveaux joueurs ont rejoint l’équipe et ils se sont tout de suite adaptés. Je pense que nous nous sommes bien renforcés, surtout défensivement. Nous avons également récupéré plusieurs joueurs qui étaient blessés au premier tour“.

Tout comme l’OG, Bernex se sent prêt à quitter le milieu de tableau pour aller voir plus haut, et pourquoi pas se mêler à la lutte pour la promotion en fin de saison. Premier élément de réponse samedi du côté du Stade Marc Burdet avec un derby d’entrée face à Collex-Bossy. Les Chevaliers possèdent actuellement un point en moins que les Bernésiens et voudront certainement également viser plus haut.

Samedi 17h, FC Collex-Bossy – Signal FC Bernex-Confignon

Arrivées : à venir

Départs : Coovi (CS Italien), Thiam, Chamlali et Hannachi (UGS), Rudaz (CS Italien II)

 

Share.