Double coup dur pour Meyrin

0

Quelques heures après avoir appris sa défaite sur tapis vert contre Echallens, Meyrin a concédé le nul dans la confrontation directe contre Bulle (1-1). Il faudra désormais un miracle pour atteindre les finales.

La soirée du jeudi 14 avril 2022 ne restera pas dans les annales du club Jaune et Noir. Celle-ci a eu tout ou presque du cauchemar. Quelques instants avant de disputer un choc décisif contre Bulle en effet, les Meyrinois ont appris la décision de la ligue leur retirant les 3 points obtenus à Echallens début mars, en raison de l’alignement d’un joueur suspendu. L’équipe des Arbères débutait donc la rencontre avec 10 unités de retard (et un match de plus) sur les Fribourgeois, troisièmes, et était donc contrainte à l’exploit. Mais malgré plus d’une mi-temps en supériorité numérique cependant, la victoire n’est pas arrivée (1-1).

« On garde les finales comme objectif »

Le scénario est difficile à digérer pour Meyrin qui, comme couramment cette saison, a été à la hauteur face à un cador de la ligue, “Ça n’a pas été simple de se mettre dedans : on apprend le recours négatif avant le match, la rencontre est décalée de 15 minutes… Je pense quand même qu’on a répondu présents et au vu du contexte on méritait quelque chose de mieux” commentait le capitaine Rezzonico après ce nul. Il a cependant manqué ce quelque chose de plus pour les Meyrinois à 11 contre 10…ou pas, car Nsiala pensait avoir égalisé à une vingtaine de minutes du terme : “Je ne sais pas ce qu’il y a eu, avouait l’entraîneur Jean-Philippe Lebeau. L’arbitre de touche dit qu’il croit que quelqu’un a été gêné… C’est dommage, car dans l’intention on  méritait largement. 

L’égalisation de Bavueza sur penalty, en première période : 

Malgré la situation au classement qui devient de plus en plus compliquée après ces nouvelles, Meyrin se veut optimiste. “Je suis content de l’état d’esprit, nous n’avons rien lâché jusqu’à la dernière seconde. On a fait de bonnes choses. On méritait mieux qu’un nul à domicile”, analysait Lebeau. Le constat du capitaine Rezzonico est proche de celui de son entraîneur. Le défenseur tessinois assure par ailleurs que les siens n’abandonneront pas de sitôt la course aux finales : “On met fin à la spriale négative de trois défaites au final, même si on est déçu avec ce nul. On garde les finales comme objectif. Beaucoup de gens pensent que c’est fini mais nous on y croit encore et jusqu’à la fin on va aller chercher ces victoires”.

Le but de la victoire de Jordi Nsiala, signalé hors jeu

Lorsque le classement sera mis à jour (+3 pts pour Echallens, -3pts pour Meyrin), la situation sera la suivante : Meyrin aura 13 points de retard sur le deuxième, Thoune II, et 10 de retard sur Bulle, troisième, qui a par ailleurs un match en moins. Accrocher au moins la troisième place (qui est qualificative pour les finales pour les deux meilleurs troisièmes de 3 groupes de 1ère ligue), relèverait de l’exploit. Il faudra gagner les six matchs à venir contre Monthey, La Chaux-de-Fons, Team Vaud, Naters, Thoune II et Lancy, et espérer que les équipes du trio de tête s’effondrent.

Les réactions en vidéo de Jean-Philippe Lebeau et Matteo Rezzonico : 

MEYRIN FOOTBALL CLUB – FC BULLE 1-1 (1-1)
Stade des Arbères

Buts : 17′ Deschenaux (P) 0-1, 37′ Bavueza (P) 1-1.

Meyrin (3-4-3) : Mutombo – Haroun, Rezzonico (c), Sarr (88′ Phibel) – M. Pagliuca (55′ Howard), Gonçalves (88′ Costa), Zambrella, Dembele – Jourdan (70′ Sene), J. Nsiala (88′ H. Nsiala), Bavueza.
Entraîneur : Jean-Philippe Lebeau

Bulle (4-4-2) : Da Silva – Dos Santos (65′ Ndebele), Desportes, Chatelain, Afonso (c) – Golliard (83′ Carneiro), Azemi (44′ Gafner), Wenzi, Efendic – Bersier, Deschenaux.
Entraîneur : Lucien Dénervaud

Avertissements : J. Nsiala, Dembele, Jourdan, Rezzonico, Howard (Meyrin)
Expulsion : 
38′ Desportes (Bulle)

Photo : Julian Aguilar 

Share.