2ème ligue inter : tous les Genevois (ou presque) en danger

0

Avec trois à quatre relégués cette saison dans un groupe 1 à quinze équipes, difficile d’imaginer les 8 Genevois se maintenir. Tour d’horizon avant la reprise samedi.

Le groupe 1 de 2ème ligue inter et son scénario complètement fou nous a entretenu jusqu’au bout du bout la saison dernière. Deux Genevois promus, Servette M21 et Grand-Saconnex, et aucun relégué, suite au repêchage miraculeux d’UGS. Mais à l’heure de la reprise, les choses s’annoncent encore plus compliquées. Suite à la réforme de la 2ème ligue inter (qui ne fait d’ailleurs que de débuter sa métamorphose), beaucoup plus d’équipes risqueront la relégation cette année. De 3 à 4 dans le groupe 1, celui des Genevois. Parviendront-ils tous à se maintenir ? Tour d’horizon.

Régularité exigée pour se sauver

Si le championnat a été si spectaculaire et équilibré l’an dernier, c’est en partie en raison des hauts et des bas connus par quasi chaque équipe. OG, Bernex, Veyrier CS Italien, Collex, et UGS ont tous été tantôt proches du haut, tantôt en danger de relégation. Les deux premiers cités s’étaient sauvés lors du multiplex de l’avant-dernière journée, tandis que Collex et UGS avaient leur destin incertain jusqu’à la dernière journée. CS Italien et Veyrier avaient quant à eux fait le nécessaire au préalable pour s’éloigner de la zone rouge, mais n’avaient pas réussi à accrocher le podium, synonyme de promotion.

Veyrier était encore dans une position critique à quelques journées de la fin.

Pour tenter de moins se faire peur cette saison, les équipes n’ont pas chômé lors du mercato, notamment UGS et Bernex. Les Violet ont rajeuni leur groupe et tenteront d’avoir une meilleure alchimie ainsi que des meilleurs résultats sous les ordre d’Uros Cetkovic, qui a repris l’équipe en tant qu’entraîneur principal suite au départ de Yorick Guekam. L’équipe du Signal a quant à elle profité de l’arrivée de Simon Pidancet au poste de coordinateur des actifs pour faire venir au club notamment des joueurs du FC Versoix, afin de palier à des départs importants comme ceux de Constantin, Moreira, Vidakovic ou encore Messin.

L’OG aura lui la même philosophie que la saison passée, avec un groupe toujours aussi jeune et sans grands changements à disposition de Domingos Ribeiro. Même constat à Collex, Veyrier et CS italien, où la stabilité a été comme souvent de mise. Au vu de leur expérience dans la ligue et de leur qualité d’effectif, ces trois clubs sont peut-être ceux cités jusqu’ici pour lesquels il faut se faire le moins de soucis, mais la saison passée nous a appris que les cartes pouvaient être rapidement redistribuées en 2ème ligue inter.

Dans la course à la promotion lors de la saison 2020-21, Collex-Bossy s’est sauvé sur le fil un an plus tard.

Enfin, deux nouveaux Genevois redécouvriront la 2ème ligue inter cette saison : Plan-les-Ouates, champion de 2ème ligue, et Lancy, relégué à la surprise générale. Si les Lancéens (à qui un article sera consacré en semaine) auront l’obligation de retrouver aussitôt la 1ère ligue, l’équipe de Choukri Hedhiri est quant à elle un point d’interrogation à l’heure de la reprise. Forcément concernés par la course au maintien en tant que néo-promu -d’autant plus quand au moins un cinquième des équipes sera relégué-, les Plan-les-Ouatiens devront faire preuve de personnalité et d’efficacité pour ne pas être vus comme le petit poucet. À noter que le club des Cherpines a misé sur la stabilité pour attaquer cette nouvelle ligue, avec peu d’arrivées et peu de départs.

Plan-les-Ouates sera-t-il immédiatement compétitif en 2ème ligue inter ?

Enfin, il convient de jeter un œil à la concurrence vaudoise et valaisanne. Celle-ci est peut-être un motif d’espoir pour nos Genevois. Stade-Payerne, Pully, Thierrens ou encore Nendaz ne devraient pas être des ogres, et sont donc, du moins sur le papier, des candidats à la partie basse du classement. Sauvé lors de l’avant-dernière journée, Echichens devra aussi prendre garde à ne pas se faire peur. Il est néanmoins difficile de se projeter avant d’avoir vu la saison démarrer. Cela tombe bien, il n’y a plus que trois jours à attendre.

Le week-end de reprise :

  • À noter que CS Italien – Plan-les-Ouates a été repoussé au 31 août en raison du premier tour de Coupe Suisse que CS jouera samedi (20h) au Bois-de-la-Bâtie contre le Stade Lausanne-Ouchy.

Share.