Chênois relooké et en quête de régularité

0

Tantôt très bons tantôt en difficulté sur ces dernières saisons, Chênois et son entraîneur David Joye espèrent vivre un exercice plus linéaire…sans pour autant manquer d’ambitions.

 

Le CS Chênois s’apprête à vivre sa cinquième saison consécutive en 1ère ligue, après son retour dans la catégorie au printemps 2018. Depuis cette date, l’équipe de David Joye nous a habitué à alterner le chaud et le froid en termes de résultats. Difficile donc de s’hasarder à un pronostic concernant le club des Trois-Chêne, dont la priorité numéro un sera de trouver davantage de stabilité dans la performance.

La dynamique

Peu d’équipes de 1ère ligue peuvent se vanter d’avoir performé comme l’a fait Chênois au cours de la deuxième partie de saison dernière. L’équipe des Trois-Chêne a toutefois dû se contenter de terminer dans le ventre mou, la faute à un premier tour insuffisant. À l’heure de la reprise, on imagine logiquement les hommes de David Joye tout faire pour surfer sur cette vague du printemps dernier, mais cela ne sera pas si simple : “On n’a pas eu une préparation facile, car on a dû remanier l’effectif suite à des départs inattendus de joueurs-clé. On pensait uniquement faire deux ou trois retouches, mais le démarchage sauvage de Lancy a causé pas mal de tord à notre équipe”. L’entraîneur des Trois-Chêne fait référence aux départs de Tshikomb, Mboso et Ibongo du côté de Marignac. Avec la perte de ces trois cadres, combinée aux départs du gardien Castanheira et du buteur Bengueddoudj, David Joye a dû revoir ses plans.

Les nouveautés

Chênois a donc dû recruter davantage qu’à son habitude. Beaucoup de jeunes joueurs talentueux ont posé leurs valises aux Trois-Chêne : “Ça fait partie de la philosophie du club que de vouloir travailler jeune, confirme David Joye, dont aucun des joueurs à disposition à l’heure de la reprise ne dépasse les 25 ans. Nous avons récupéré des jeunes intéressants qui sont prêts à s’investir et à faire les efforts requis pour évoluer en 1ère ligue”. Avec notamment les arrivées de Noé Messin, de Sébastien Lachenal, d’Alexy Martins ou encore de Mikael Barriviera, les Rouge ont un potentiel offensif attrayant.

CS Chênois Messin (Bernex), Q. Bilalli (Kosova), S. Cotting, Babel et Barriviera (Servette M21), Monteiro (Nyon), Martins (France), S. Lachenal (Lancy) Mboso, Tshikomb et Ibongo (Lancy), Castanheira (Savièse), Odier (Champel),  Bengueddoudj (Annecy II)

 

Les objectifs

Quelles attentes avoir et surtout quels objectifs réalistes se fixer avec ce groupe nouveau et jeune, dans une 1ère ligue à seize équipes ? “Le but du club, c’est avant tout de trouver une stabilité dans les résultats, et de vivre ainsi des saisons plus linéaires, répond l’entraîneur David Joye. Il faut qu’on trouve notre rythme de croisière au plus tôt. C’est clair aussi qu’au vu de ce qu’on a été capable de montrer au cours des dernières années, on ne va pas se mettre dans la peau du petit”.

Le début de saison de Chênois, fixé ce samedi (18h) contre Naters, sera marqué par un grand rendez-vous le 20 août. Après avoir accueilli Saint-Gall l’an dernier, le tirage du premier tour de Coupe Suisse a de nouveau amené un adversaire de prestige aux Trois-Chêne, le FC Sion : “C’est une affiche très attractive et c’est clair que, même  si on est focalisés sur samedi avant tout, c’est difficile de ne pas y penser”, avoue Joye. En attendant, il faudra faire le travail contre une autre équipe valaisanne tenace, Naters Oberwallis (samedi, 18h).

Le calendrier

  • samedi 6 août : Chênois – Naters Oberwallis
  • dimanche 14 août : Servette M21 – Chênois
  • samedi 20 août (Coupe Suisse) : Chênois – Sion
  • samedi 27 août : Portalban – Chênois
  • mercredi 31 août : Chênois – Echallens

Le onze attendu

Photo de couverture : Julian Aguilar

Share.