2ème ligue : quels protagonistes pour cette saison de transition ?

0

Le format de ce championnat 2022-2023 de 2ème ligue n’est pas des plus attrayants, avec notamment un futur champion qui devra passer par un barrage pour espérer être promu.

La compétition reine du football genevois est de retour. Le coup d’envoi de cette nouvelle saison de 2ème ligue sera donné à 17h avec le désormais traditionnel derby de la Bâtie, une affiche qui avait tant séduit l’an dernier à l’échelon inférieur, et qui lancera cette fois un championnat pas comme les autres. Comme annoncé début juillet, le futur champion de 2ème ligue devra en effet disputer un barrage pour être promu en 2ème ligue inter, et ce en raison du passage à 14 équipes dès la saison 2023-2024. Avant de se projeter si loin néanmoins, observons les forces en présence à l’heure de la reprise.

Plus de la moitié des entraîneurs a changé

Avec les promotions de CS Italien II, Rapid Jonction Bosna et Satigny, ce sont tout d’abord trois nouveaux entraîneurs qui débarquent en 2ème ligue. Juan Mellen a cédé sa place à Ricardo Da Silva, qui guidera la réserve du CS, tandis que le duo Lupeto-Omeragic ainsi que Mikael Palma continueront d’être à la tête de leurs formations respectives. Mais au-delà de ces entraîneurs néo-promus, l’inter-saison a été agitée sur les bancs genevois.

Thierno Bah a salué Versoix et est désormais assistant de Servette M21 en 1ère ligue. L’ex-milieu de terrain de la sélection guinéenne a cédé sa place au duo Sergio Carmo – Mergim Ferati, qui semble avoir comme ligne directrice un projet basé sur la jeunesse à Versoix. A Aïre, suite au départ d’Helder Silva, c’est son assistant de toujours José Lloves qui a repris l’équipe du Lignon. L’effectif aïrois a par ailleurs sérieusement mué cet été.

Enfin, ce ne sont pas moins de deux entraîneurs champions la saison dernière, ainsi que celle précédente, qui ont débarqué en 2ème ligue. Après deux promotions consécutives avec Grand-Saconnex, Raffaele Del Rosso a rejoint Perly. L’effectif a changé pratiquement de A à Z, et le technicien italien aura à sa disposition une équipe compétitive et intéressante. Kosova a quant à lui misé sur Tamer Yildizkaya pour succéder à Durim Lika. Ancien entraîneur des Juniors A Inter du. Meyrin FC, Yildizkaya a accumulé les succès au cours des dernières saisons et aura à sa disposition une équipe intéressante pour faire de même à Kosova.

Tamer Yildizkaya et son équipe ont été sacrés champions suisses.

Qui sont les favoris ?

Parmi les cinq équipes dont les entraîneurs étaient déjà en place la saison dernière, Vernier semble un candidat pour les premières places. L’équipe de Sadri Islami a opté pour la stabilité et l’effectif a très peu changé. Surtout, Rinor Halimi, le buteur à 30 buts la saison dernière, est resté. Si l’équipe continue sur la lignée de son second tour au printemps dernier, elle sera à surveiller. Le FC Champel d’Auro Duarte pourrait lui aussi avoir son mot à dire. Comme pour les Verniolans, l’équipe est resté presque invariée, avec les ajouts de pièces qui pourraient s’avérer précieuses comme Odier (Chênois) et Cottier (reprise). Comme déjà souligné, Kosova et Perly sont aussi parmi les équipes semblant capables de jouer les premiers rôles.

Champion de 3ème ligue en 2021, Vernier peut-il. répéter l’exploit à l’échelon supérieur ?

En ce qui concerne la lutte pour se maintenir, City a montré des belles choses au cours des derniers mois et pourrait viser quelque chose de plus cette saison. L’équipe de Francisco Taveira s’est par ailleurs bien renforcée, malgré des départs de joueurs importants. En plus des trois néo-promus qui devront prendre garde à ne pas manquer leurs premiers pas en 2ème ligue pour ne pas se retrouver trop vite en danger, Carouge II devra aussi se méfier cette saison. La réserve stellienne dirigée par Geoffrey Tréand a en effet perdu beaucoup d’éléments et devra se reconstruire.

Meyrin II, qui commence à s’installer dans la ligue et travaille efficacement avec ses jeunes, devrait lui réussir à se maintenir sans trop de problèmes. Quant à Versoix et Aïre, difficile de formuler des pronostics, mais les Orange devront faire particulièrement attention à bien gérer la fin de cycle suite au départ d’Helder Silva, sans quoi ils pourraient vite se retrouver sous pression. Les Versoisiens ne seront quant à eux pas une tête d’affiche. comme lors des saisons précédentes, et leur équipe rajeunie sera une découverte.

Que ce soit pour le titre ou pour la relégation, aucun candidat ne semble quoi qu’il en soit se détacher clairement. Cette saison de transition avant le passage à 14 équipes pourrait être celle des surprises…

Share.