Bosna remporte le derby après cinq minutes de folie

0

Revenu de nulle part juste avant le coup de sifflet final, CS Italien II a fini par s’incliner contre Rapid Jonction Bosna (3-2).

La ligue dans laquelle se disputent les derbys de la Bâtie a changé, mais les scénarios sont toujours aussi fous. Bien que la rencontre entre Bosna et CS italien n’ait pas été des plus passionnantes ni des plus rythmées -ce qui est compréhensible pour une reprise-, la fin de match a suffi à la rendre exceptionnelle. En l’espace de deux minutes, CS Italien II pensait avoir réalisé le plus dur en revenant à la hauteur de son adversaire (89′ et 91′), mais un but au bout du temps additionnel d’Emmanuel Okoko (95′, 3-2) a permis aux locaux de démarrer la saison avec 3 points. “Nous aurions dû nous contenter de ce point, au lieu de nous découvrir pour chercher la victoire”, regrettait l’entraîneur de CS Italien II Ricardo Da Silva.

Le but de la victoire d’Okoko : 

« Ce sont des choix assumés »

Au-delà des dernières minutes à couper le souffle, ce derby aura également été caractérisé par de nombreuses absences dans les deux camps. Côté CS, il s’agit surtout de blessures et de qualifications de nouveaux joueurs qui tardent à arriver. À Bosna par contre, des choix forts ont été opérés, en décidant entre autres de laisser David Hadgu et Wahil Ouarda -deux joueurs-clé de la promotion au printemps- à la maison : “On assume ces choix, assure l’entraîneur Coco Lupeto. On a vu les joueurs évoluer pendant les six semaines de préparation, et les circonstances ont dicté les choix”. Pour cette fois, le terrain a donné raison au duo Omeragic-Lupeto.

Le 2-1 de Rudaz, qui a lancé la remontée de CS : 

Le discours aurait toutefois été différent si ce 3-2 miraculeux n’était pas tombé au bout du temps additionnel : “On ne peut pas se permettre de tout donner pendant 85 minutes puis d’éteindre la lumière pendant 3 minutes”, analysait l’entraîneur de Bosna. Les siens auront toutefois mérité de repartir du bon pied dans cette nouvelle ligue. Il faudra à présent tirer profit de ce bon départ pour enchaîner :“le chemin va être très long et j’espère qu’on va rapidement sécuriser notre place à ce niveau”, concluait Coco Lupeto. Prochaine échéance dimanche contre Kosova.

CS Italien II aura quant à lui connu une reprise amère, même si de bons points sont à retenir de cette première sortie selon l’entraîneur Ricardo Da Silva : “Il faut garder le positif, c’est-à-dire la réaction et l’état d’esprit des joueurs. L’équipe est encore en chantier et je suis assez confiant pour la suite au vu de ce qu’on a montré”. La suite, ce sera dans une semaine contre Satigny, autre néo-promu.

Les réactions de Coco Lupeto et Ricardo Da Silva :

FC RAPID JONCTION BOSNA – CS ITALIEN GE II 3-2 (0-0)
Stade du Bois de la Bâtie, terrain synthétique du haut

Buts : 55′ Grout 1-0, 73′ Garcia 2-0, 89′ Rudaz 2-1, 91′ Mikael 2-2, 95′ Okoko 3-2.

Bosna (4-3-3) : Antonini – Grout, Masic ©, Mujcinovic, Sabrosa – Coupland, Delcey (58′ Avdullahi), Ratcliff (58′ Kahrimanovic) – Lago (72′ Garcia), Lopez (76′ Okoko), Kospo (65′ Catic).
Entraîneurs :  Nihad Omeragic et Coco Lupeto

CS Italien (3-5-2) : Solari – Spätig, Rudaz ©, Moreno – Badri, Almeida (67′ Chobaz), Boillat, Uka (67′ Menacer), Baftija – Melro (56′ Mikael), Gervasoni (67′ Batista).
Entraîneur : Ricardo Da Silva

Avertissements : Grout, Nihad Omeragic (entraîneur), Lago, Mujcinovic (Bosna) ; Rudaz (CS Italien)

Share.